L'aspirine de mon coeur

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 28 Janvier 2004 : 01h00
-A +A
L'aspirine est un médicament essentiel pour le coeur. Mais les doses utilisées sont bien plus basses que les doses antalgiques.

Dans l'infarctus, les artères coronaires se bouchent, ce qui prive le coeur d'oxygène. Cette obstruction est le fait d'un double mécanisme :

  • réduction de la lumière de l'artère (de son calibre) par la plaque d'athérome bourrée de cholestérol,
  • obturation de cette artère par un caillot sanguin et souffrance cardiaque brutale.

Le traitement de la paroi artérielle atteinte se fera, si possible, soit par angioplastie transluminale (une sonde casse directement la plaque d'athérome), soit par pontage coronarien (qui permet de shunter la plaque d'athérome).

La prévention de la formation du caillot se fera par prescription d'un antiagrégant plaquettaire. Ce sont en effet les plaquettes sanguines qui ont pour rôle de former physiologiquement des caillots pour arrêter les hémorragies quand elles surviennent. Elles ont en effet la propriété de s'agréger entre elles quand elles sont activées. Mais dans le cas de maladies coronariennes, le sang est moins fluide du fait de la présence des plaques d'athérome qui contribuent à l'activation des plaquettes.

L'aspirine est le plus prescrit des antiagrégants

Sa posologie habituelle dans cette indication est de 150 mg par jour en moyenne (entre 50 et 300 mg). Il s'agit donc de doses très faibles, comparées aux 500 ou 1000 mg utilisés pour calmer les douleurs. A cette basse posologie, les effets indésirables sont rares.

D'autres antiagrégants existent et peuvent être utiles en cas de contre-indication à l'aspirine (Cléridium® ou Plavix®), notamment en cas d'allergie ou d'antécédent d'hémorragie digestive.

Prime à l'observance

L'aspirine est maintenant co-prescrit avec d'autres médicaments en post-infarctus. Il s'agit notamment des statines, des inhibiteurs de l'enzyme de conversion et des bêtabloquants. On ne rappellera jamais assez que la prise quotidienne de ces médicaments divise par plus de deux les risques de rechute. C'est un résultat très important. C'est l'une des raisons pour lesquelles l'aspirine doit être considérée comme un médicament majeur.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 28 Janvier 2004 : 01h00
A lire aussi
De l'aspirine en cas d'insuffisance coronarienne Publié le 21/12/2001 - 00h00

L'aspirine, par ses propriétés anticoagulantes, est capable de prévenir la formation d'un thrombus (caillot sanguin) dans les coronaires et donc de réduire le risque d'accidents cardiaques. Ainsi, en cas d'insuffisance coronarienne suspectée ou avérée, votre médecin peut être amené à vous...

Plus d'articles