Ce billet fait partie du blog "Le blog de Paule Neyrat".

Aspartame et femmes enceintes

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Vendredi 29 Avril 2011 : 09h27
Mis à jour le Vendredi 29 Avril 2011 : 09h27
-A +A

Les discussions autour des dangers réels ou supposés de l'aspartame n'en finissent pas après que deux études, l'une, italienne, faisant soupçonner ce produit d'être cancérigène, l'autre, danoise, suggérant que la consommation de boissons édulcorées pouvait provoquer des accouchements prématurés et qu'à la suite de tout ce ramdam, l'EFSA (European Food Safety Authority) ait déclaré l'aspartame sans danger.

Néanmoins, la Commission de l'Environnement, de la Santé publique et de la Sécurité alimentaire du Parlement européen, à l'instigation de Corinne Lepage, député européen, a adopté un amendement rendant obligatoire la mention "pourrait ne pas convenir aux femmes enceintes" lorsque des produits contiennent de l'aspartame. Et ceci, au nom du principe de précaution.

Mais il faudra attendre de long mois avant que cette mesure n'entre en vigueur en France car elle doit être adoptée par le Parlement Européen et le Conseil des Ministres. Et vu le nombre de problèmes de toutes sortes, on peut penser que l'aspartame et les femmes enceintes, ça n'est pas une priorité !

Néanmoins, mine de rien, l'industrie agro-alimentaire se met à la stevia. Cet édulcorant complètement naturel commence à remplacer l'aspartame dans certains produits. Autant choisir ceux-ci, au nom du sacro-saint principe de précaution si vous êtes fana des produits light.

Mais de toutes façons, enceinte ou pas enceinte, le mieux, c'est de boire de l'eau et de mettre un petit peu de sucre dans ses laitages plutôt que de se gaver de produits light !

Paule

Soffritti M. et al., Aspartame administered in feed, beginning prenatally through life span, induces cancers of the liver and lung in male Swiss mice, Am. J. Ind. Med. 2010, 53, 1197-1206.



Halldorsson T.I. et al., Intake of artificially sweetened soft drinks and risk of preterm delivery: a prospective cohort study in 59334 Danish pregnant women. Am. J. Clin. Nutr. 2010, 92: 626-633.

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Vendredi 29 Avril 2011 : 09h27
Mis à jour le Vendredi 29 Avril 2011 : 09h27
Ce billet fait partie du blog : Le blog de Paule Neyrat
A lire aussi
Les édulcorants : poisons ou protecteurs ? Publié le 03/06/2015 - 15h32

Les édulcorants, et surtout l’aspartame, sont de nouveau sur la sellette nutritionnelle. Pepsi Cola a annoncé qu’il le supprimait de ses boissons, Canderel, le leader du « faux sucre » a déjà fait de même. Le sucralose prend la place. On fait le point sur ces édulcorants qui remplacent...

Aspartame : accusé une fois de plus Publié le 09/08/2005 - 00h00

Additionné à plus de 6.000 produits allégés dans le monde, ce substitut du sucre est une fois de plus accusé d'être cancérigène. Toutefois, cet effet est formulé à partir d'une seule étude, qui de plus a été menée chez le rat. Il faudrait donc vérifier en premier lieu si ces données...

Plus d'articles