M.Annick
Portrait de cgelitti

Bonjour, âgee de bientot 46 ans je souffre depuis quelques années d une sévère arthrose au genou gauche qui m handicape sérieusement et qui devrait nécessiter une prothèse mais compte tenu de mon âge à cette époque (je devais avoir 40 ans) le rhumatologue m a dit de patienter... A présent, je souffre aussi de fibromyalgie et un irm a montré récemment aussi une arthose aux lombaires qui me fait énormément souffrir... face à toutes ces douleurs et ces nuit sans sommeil je ne sais plus que faire alors si vous êtes dans la meme situation ou si vous avez connu une telle situation dites moi s il vous plait ce que l on vous a conseillé de faire.. merci

petitefille
Portrait de cgelitti

Bonsoir nadine32

J'ai 39 ans et atteinte de fibromyalgie mais malheureusement on ne peut que nous soulager

car on n en guéri pas; Pour ma part, je fais de la mésothérapie et du kine ca soulage que pour un

petit moment. J'ai une hernie discale on m'a mis pendant longtemp la cause de mes douleurs sur

celle ci puis ca m'a monté dans les bras et les mains et le dianostique est tombé

Je sais que c'est lourd a porter moi je ne suis pas comprise de mon entourage et de ce fait souvent

depressive 

tu n'es pas seule a vivre ca si ca peut d'aider

M.Annick
Portrait de cgelitti

Je viens de lire vos différents témoignages à toutes concernant la fibromyalgie. Je suis atteinte de fibromyalgie aussi tout comme vous, mais j'ai réussi à surmonter ces douleurs qui sont insignifiantes maintenant tout simplement en respirant en cohérence cardiaque plusieurs fois par jour, j'ai vu peu à peu mes douleurs s'estomper; j'ai également bu des litres d'aloe vera pour détoxiner mon corps. J'ai 64 ans, je peux maintenant marcher de longues heures alors qu'il y a 4 ans, je ne pouvais plus descendre un escalier. J'ai une vie normale, je fais attention à mon alimentation, refais des cures d'aloe vera dès que je sens ces foutus douleurs qui reviennent, et je respire, respire, et çà passe. Un jour, je me suis dit : çà suffit maintenant .... et pourtant, je suis aussi passée par une clinique de la douleur, un centre de rééducation d'handicap (4 semaines), j'ai vu un ergothérapeute,j'ai fait de la kiné durant des années...... j'ai pris du rivotril, de la morphine et j'en passe; rien n'y faisait. 

Je veux vous redonner espoir; on peut s'en sortir en se battant contre ces horribles douleurs.

M.Annick

 

Minka
Portrait de cgelitti

Bonjour,

Difficile à vivre et plus encore quand les difficultés financières s'en mèlent mais déjà sachez que nous sommes de plus en plus nombreux à souffrir de cette méchante fibromyalgie (enfin je crois pas que ça console, mais bon)

Je suis aussi dans le cas d'arthrose du genou, des lombaires et des cervicales + ma fidèle "amie" fibro...

Donc comme vous et d'autres je souffre au quotidien et comme le kiné n'entre pas dans mon budget et que je possède des appareils de massage qui m'aident pas mal et que ceux-ci sont à ma disposition dès que le besoin s'en fait sentir, je ne m'en prive pas.

J'ai également investi dans un petit matelas de massage histoire de soulager les crises qui surviennent la nuit. Ca aide mais rien de tout cela n'est un produit miracle, ça soulage un petit moment et c'est déjà ça.

Alors que dire sinon gardez courage, je crois qu'au Canada ils ont déjà fait des progrès dans ce domaine, donc tout espoir n'est pas perdu.
Pour ma part les groupes de soutien me dépriment, à pleurer sur nos douleurs ne fait en rien avancer le chmilblik...donc si possible entourez vous de gens marrant, ce n'est pas mon cas, je suis assez isolée, heureusement j'ai ma fille et un moral d'acier, même si c'est pas évident tout les jours.

Allez courage!!!

nadine32
Portrait de cgelitti

bonsoir petitefille, merci de ta réponse, oui le grand problème c 'est d être compris et reconnu en tant que malade et non pas comme malade imaginaire ce qui est le plus souvent le cas.. je le vois au sein de mon travail. Pour le moment tant que je peux je continue à travailler mais je sais très bien que ça ne durera pas forcément longtemps et quand j entends les reflexions du genre : "tu as l air d être fatiguee" ou bien encore "tu as l air de souffrir" ça me conforte encore plus dans l idee qu à force de tirer sur la corde elle finit par casser et que je serais bientot dans l obligation de m arreter mais c est cet arret meme qui m inquiete j ai peur de m isoler.. meme si j ai le soutien de mes deux enfants, la solitude quand ils seront à l'école sera surement difficile à gerer.. Quant à toi, le fait que tu ne sois pas soutenue n est pas facile à gerer au quotidien et je comprends que tu puissses tourner dans la dépression.. Il faudrait peut etre (mais le conseilleurs ne sont pas les payeurs) que tu vois peut etre pour t investir dans une association quelconque où au moins tu serais occupee à venir en aide à d autres personnes... Je ne sais pas trop comment il faut que nous réagissions face à cette maladie en fait et ce qui en découle..

Merci de ton message

adr59
Portrait de cgelitti

bonjour a tous

Voila depuis 1ans j'ai mal a ma hanche lors d'activiter sprotive et donc j'ai fait plusieur exam et a IRM il onn remarquer un debut d'arthrose.

Il y a t il un traitement ou autre chose ?

 

PS: j'ai 18 ans et on ma dit que c'ete tres rare donc comment faire?

nadine32
Portrait de cgelitti

Bonjour et merci de votre réponse. Mon médecin m ' a mise contre mon gré, et ce depuis trois mois, sous antidepresseur à visée neuropathique pour lutter contre mes douleurs... En effet, dans la journée ça va mieux mais pas la nuit ce qui fait que j accumule une très grande fatigue à laquelle je n arrive plus à faire face.. Si bien que lorsque je fais une sieste, je n'en peux tellement plus, qu'il m'arrive de me lever très tard de ladite sieste et du coup la nuit c'est fichu.. cercle infernal, je sais mais je suis tellement fatiguée que je ne sais plus trop comment faire ???

Quoi qu'il en soit, merci encore et à bientot pour des nouvelles

 Nadine

Sujet vérouillé