guens62
Portrait de cgelitti
Bonjour

voilà, j'ai décidé d'arrêter de boire, seule...

je ne veux pas en parler mais j'ai besoin de conseil

j'ai rien bu depuis samedi soir, je ne bois pas la journée mais le soir, donc hier soir rien bu

ça a été sauf que très mal dormi, des sueurs...

j'ai lu quelque part qu'il ne faut plus mettre ni parfum, ni vinaigrette etc... car alcool dedans qu'en est il des produits pour cheveux, je parle du gel ? et y a t il d'autres conseils ??

sinon j'aimerai parler avec des personnes qui ont fait la meme démarche que moi

pas facile de tenir quand on ne peut parler avec personne, en effet j'ai honte et personne qui peut m'aider

(suis seule avec mes enfants)

merci si vous pouvez m'aidez

nath
Portrait de cgelitti
axe, je te comprends, moi j'ai lancé ce dial mais depuis tout ce temps je n'ai pas réussi à arrêter, je lis tous les jours les messages mais j'arrive pas. je suis désolée de tout cela et moi je bois 6à 7 verres par soir, c'est nulle, un suicide à petit feu. meme en le sachant je ne stop pas. je cherche le déclic que je pensais avoir trouvé mais rien...... c'est très durrrrrrrrr car rien ne se résoud et tout empire
Nino
Portrait de cgelitti
Bonjour,
Je suis nouveaux.
Voila mon histoire.
Je buvé un verre de vin de temp en temp et en fin de semaine je buvé 1 bouteil de vin le vendredi et samedi
mais chez moi je ne buvé pas.
Il m arrivé dés fois de pas boire pendand 3 jour et j 'avais pas de manque particulié.

Au moi de février j'ai eu une péricardite (imflamation du péricarde) donc incomsiament je déside de ne pas boire
une goute d alcool.
Est là commence crise d 'angoiasse, sueur, dépression,
je fait des exameins prise de sangs scaner du poumon rien
a signaler ouf !!
il me donne du xanax, qui me fait rien si à etre moin
depressif.
Le 4eme soirs, sueur re crise d angoise et le matin je me
réveil je n'avais plus ma tete comme si j'étais un zombi
vide dans la tete. Sa a duré 4 jours, un soir je me suis
réveillé au milieux de la nuit j' ai senti que j'aivai retrouvé une partie de ma tete.
Tous le monde me disé que je fesai une dépression car je suis un grand travailleur.
Est la je cherche pendand prés 2 semaines sur internet,
depression, stress ect...
Est je tombe sur un témoignage sur un furum.
Les meme simptome et là je me dit c l'alcol.
Sevrage, dépendance phisique ect...
Et là j'ai arrété de boire tous seul mai j'ai appelé AA
j'ai rdv ce mardi.
C'est trés dure j'ai le coeur qui me sert j'ai l'impression qui va m'arrivé quelque chose, mais je tien
le coup phisiquement je me sens mieu mais c dans la tete je reprend confiance petit a petit par apport au premier temp. Je vie au jour le jour. Est j'attend avec inpatience mardi avec le docteur.
Je n'ai pris aucun médicament je dort mieux.
Quelques anxiété qui me font flipé, genre picotement de la langue, gorge qui ce ressert.
Mais je tient le coup j'ai 3 enfants formidable et une femme qui me souitien.
bise à tous.
Espoir
Portrait de cgelitti
va sur le forum de l'association vielibre.org tu auras toujours quelqu'un pour te répondre. Tiens bon !
jeune demoiselle
Portrait de cgelitti
[QUOTE=Cannelle84] Bonjour Jeune Demoiselle.
Adresse toi à une structure spécialisé en alcoologie. Dans ta ville ou ton département il dois y avoir une ANPAA association Nationale de Prévention en Addictologie et alcoologie. C'est une association mais ce sont que des professionnels de la santé (infirmiers, médecins alcoologues, psychiatres, et psychologue et assistantes sociales)
Arriver à faire la démarche d'en parler à un médecin ou d'aller consulter c'est LE 1er pas vers le soin. Cela ne veut pas dire que tu n'es pas malade et tu le sais. Mais cela veut dire que tu es PRETE à faire ces soins. Tu as cheminer et tu es prete à te soigner.
N'ai pas honte. Le dépendance alcoolique est une MALADIE pas un vice ou une perversion !!!!! et la seule volonté ne suffit pas pour arreter de boire !!! Tu as perdu la liberté de dire NON à l'alcool.
effectivement, les quantités que tu bois sont grandes et tu as raison de voulir faire une démarche de soin. bravo... c'est un des pas les plus difficile à faire ! tu y es... va y !!!
Tu t'interroge sur le fait que tu ne bois que le soir... essais de voir à quoi te sert cet alcool le soir. Peut etre palie t'il à une angoisse, une solitude, un ennuie ou autre chose... peut etre te sens tu déprimée, c'est frequent... l'alcool donne, au début, la sensation d'etre plus fort, de donner du courage, de soutenir le moral et NON... il ne fait que tirer vers le bas. Mais au vu de ce ue tu expliques, tu t'en es appercu.
Je reste à ta dispo...
Continue !
Cannelle84[/QUOTE]
fabienne
Portrait de cgelitti
bonjour
Ma mere boit depuis de trop nombreuses années.. Il faut dire que jusqu'a mes 18 ans je crois ne j'amais l'avoir vu sobre jusqu'au jour ou elle a été hospitalisé. 3 Mois d'hopital avec des ponctions tous les jours pour la sortir d'affaire. ca a marché j'ai pu connaitre ma mere, a 18 ans!Et ca a été super,c'est une femme gentil, je ne le savais pas. on a été complice comme jamais,on a pu parler faire des trucs de fille que l'on avait jamais fait, se dire je t'aime. Puis elle a recommencé a boire en cachette il y a deux ans. Son comportement changait, elle avait des sautes d'humeur mais ce n'etait pas régulier et puis il y a un peu plus d'un an mon père est mort et la ca redevient le désastre.
Je ne sait plus quoi faire pour l'aider.Je pense avoir tout essayé: Etre gentil, méchante, lui faire peur, la menacer, lui faire du chantage l'accompagner au psy mais rien alors si vous avez une solution SVP aidez-moi
En vous remerciant par avance.
josy
Portrait de cgelitti
bonjour marie-antoinette,

   il est malheureusement impossible d'apporter de l'aide a une personne qui n'en veut pas. il doit etre depressif, et devrait consulter et se soigner pour cela, peut etre qu'ensuite, il sera plus a meme de vouloir s'en sortir.
fais tres attention a toi marie-antoinette, ne te laisses pas entrainer dans une histoire avec ce patient! tu le sais certainement, puisque tu travailles dans le milieu, qu'un personne qui boit beaucoup, aura beaucoup de difficultees a ne plus reboire apres une cure. la vie avec un alcoolique n'est a souhaitee a personne! et encore moins avoir des enfants avec lui! parles avec lui s'il accepte le dialogue, essayes de le resonner, de le pousser a consulter, c'est tout ce que tu peux faire pour lui. ne t'investis pas moralement!
je te souhaite beaucoup de courage! tournes la page avant que tu ne sois entrainee dans la spirale infernale que fait vivre un alcoolique a sa famille!
je sais que ce n'est pas ce que aurais voulu lire, mais crois moi, c'est la meilleure solution pour toi!
a bientot, amities.
Coccineline
Portrait de cgelitti

je suis comme toi et je ne veux en parlerà personne donc difficile de sotir de cet engrenage, ,je pense que notre soutien peux nous aidern, je bois peu 1 verre à chaque fois que je cuisne comme une drogue et je n'arrive pas à m'en défaire et j'ai bien peur de finir par boir 2 verres, puis 3 alors comment faire sinon nous soutenir

caro
Portrait de cgelitti
j 'ai décidé d 'arreté de boire, je n'y arrive pas, je suis de mauvaise humeure, j 'ai plus envie de rien faire (pas de promenades, ni d'activités), ma famille m'énerve,j 'ai plus envie de parler avec eux,je devien méchante verbalement,je ne parle pas , j'ai un mauvais caractere,sucptible,avant que je bois et puis apres tout va mieux!!!!
Aqui me confier,j'ai peur de dormir qand je n'ai pas bu!!!Est ce normal?
J'ai besoin d'aide!!!
MERCI 0 TOUS!!!
claudine
Portrait de cgelitti
[QUOTE=NATH] Bonjour
voilà, j'ai décidé d'arrêter de boire, seule...
je ne veux pas en parler mais j'ai besoin de conseil
j'ai rien bu depuis samedi soir, je ne bois pas la journée mais le soir, donc hier soir rien bu
ça a été sauf que très mal dormi, des sueurs...
j'ai lu quelque part qu'il ne faut plus mettre ni parfum, ni vinaigrette etc... car alcool dedans qu'en est il des produits pour cheveux, je parle du gel ? et y a t il d'autres conseils ??
sinon j'aimerai parler avec des personnes qui ont fait la meme démarche que moi
pas facile de tenir quand on ne peut parler avec personne, en effet j'ai honte et personne qui peut m'aider
(suis seule avec mes enfants)
merci si vous pouvez m'aidez

[/QUOTE]
Fina
Portrait de cgelitti
J'ai avancé d'un pas. J'ai téléphoné à un alcoolagogue. J'ai rendez vous dans 10 jours (renseignements obtenus grace au forum : femmes.alcool).

C'est en parcourant les forums que j'ai pu prendre la décision.

Lors de mon premier entretien, mon degré d'alcolémie va être défini et les actions vont suivre.

Je pense que je vais m'en sortir comme j'ai pu me sortir de ma dépendance à la cigarette et comme j'ai pu me sortir de 2 depression.

Voila juste quelques mots pour vous tenir au courant. J'attends également de vos nouvelles.

Merci et à bientôt.

Pages

Sujet vérouillé