kristof
Portrait de cgelitti
bonjour,

tout d'abord, je vous explique mon parcours addictif en résumé (parce que sinon, ca sera trop long !):

j'ai été héroinomane à deux reprises...il y a une quinzaine-vingtaine d'années puis plus récemment jusqu'à il y a deux ans...

ma première experience (qui a duré environ cinq ans) s'est arrétée par une crise de manque monumentale...vraiment à la dure...sans substitut, ni quoi que ca soit...je n'avais pas le choix...une longue nuit de douleurs physiques : crampes de la plante des pieds jusqu'aux machoires...transpiration de folie et froid glacial...enfin bref...un bon cauchemard éveillé, mais qui n'aura duré que quelques heures...

malheureusement, par faiblesse, et par gout de la défonce...j'ai récidivé dans l'héroine il y a de ca environ quatre ans...puis il y a deux ans...j'ai eu l'occasion (illégale par intermédiaire...) d'avoir du sulfate de morphine : kapanol, skenan puis actiskenan...

suite à un accident où j'ai pratiquement perdu un oeil, je me suis retrouvé à l'hopital où l'on m'a dirigé (j'avais pas le choix...)vers la methadone...c'était il y a un an...j'ai commencé à 70mg...puis comme ca se passait bien...j'ai accepté "le contrat"...

les premières semaines, c'était plutôt pénible d'aller tous les jours à la pharmaco et prendre mes flacons devant la pharmacienne...

puis j'ai été "hebdomadairisé"...et tout a été impeccable...j'ai fait tombé mes doses de 5 en 5mg pratiquement tous les mois au début...puis presque toutes les trois semaines par la suite...comme ca se passait bien...mis à part le passage à 15mg (durant trois jours...)j'ai décidé de continuer sur ce rythme...

je pensais qu'à la dernière marche...j'en suis à 5mg alors actuel...ca serais le plus facile...et en fait...c'est l'étape la plus dure...enfin...me concernant...je suis à 5mg depuis le 1er novembre et je dois dire que 24 heures...c'est long...je prend ma dose vers 9 heure du matin et à 6-7 heure je ressent les prémices du manque...palpitations et une espèce d'effet grippal bizzaroide...

je voudrais savoir combien de temps peut durer cet effet...et aussi...surtout...si j'arrête maintenant ou dans les jours qui suivent, aurais-je droit à une crise de manque comme avec l'hero ?

vous n'êtes pas obligés de me répondre...mais je me sens trop esclave et j'ai réellement envie d'arreter et de regouter aux simples joies de la vraie vie !

merci de m'avoir lu !

kristof

PUB
PUB