L'arnica : petite fleur, grande utilité !

L'arnica : petite fleur, grande utilité !

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Lundi 28 Octobre 2013 : 07h09
Mis à jour le Mardi 06 Juin 2017 : 12h14

En pharmacie, l’arnica est l’un des médicaments en vente libre les plus demandés.

C’est aussi un classique de la trousse d’urgence et du sac du sportif.

Mais quels sont exactement les bienfaits de l'arnica, cette petite fleur des montagnes ?

Quelles sont les autres utilisations de l’arnica ?

  • Les inflammations légères de la bouche et de la gorge (gingivite et aphtes) peuvent aussi être soulagées par un gargarisme à l’arnica.

    Il existe des formules spécifiques en pharmacie pour cet usage.

    Attention toutefois à ne pas en avaler : en usage interne, l’arnica est toxique.

  • L’arnica apporte aussi un soulagement dans les douleurs articulaires, du type arthrose, mais aussi dans certaines douleurs post-opératoires.
  • Elle permettrait aussi d’améliorer l’insuffisance veineuse légère.
  • Enfin, l’arnica est l’un des remèdes de prédilection des entraîneurs et des sportifs car cette plante permet de soulager les douleurs articulaires après l’effort.

    En médecine du sport, l’arnica est même utilisée préventivement pour limiter les hématomes et les douleurs associées.

Comment utiliser l’arnica ?

L’arnica se présente généralement sous forme de pommade ou de gel. Elle ne doit jamais être utilisée directement sur des plaies ouvertes.

Chez certaines personnes, l’application d’arnica peut provoquer une dermatite de contact (eczéma).

Par un phénomène d’allergie croisée, cette réaction apparaît le plus souvent chez les personnes présentant une allergie à la famille des composées (marguerite, échinacée, pissenlit, herbe à poux, souci, etc.).

Une allergie de ce type est donc une contre-indication à l’usage de l’arnica.

Les gélules homéopathiques à base d’arnica (mais qui n’en comportent qu’une dose infime, non mesurable avec les moyens actuels) sont aussi utilisées contre les bleus et les bosses, mais par voie orale (il faut les avaler).

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Lundi 28 Octobre 2013 : 07h09
Mis à jour le Mardi 06 Juin 2017 : 12h14
Source : Le guide VIDAL des plantes qui soignent, éd. Vidal.
A lire aussi
ArnicaPublié le 27/03/2017 - 13h37

L’arnica est utilisée pour atténuer les douleurs traumatiques et musculaires et favoriser la disparition des hématomes.

Ma trousse à pharmacie de voyagePublié le 15/07/2008 - 00h00

Petits et gros bobos sont toujours possibles. Pour ne pas vous retrouver démuni en voyage, mieux vaut prévenir et prendre le temps de réfléchir à ce que l'on va mettre dans sa trousse à pharmacie de voyage. Voici les bases, à adapter au cas par cas, selon son état de santé, sa destination,...

Homéopathie : votre trousse de l’étéPublié le 09/07/2013 - 12h10

L’heure des départs a sonné. Permis, passeport, crème solaire, lunettes et paréo... Votre valise est presque prête. N’oubliez pas d’y glisser une trousse de secours homéopathique pour les petits bobos. Ils seront vite oubliés !

Plus d'articles