rebel92
Portrait de cgelitti
Bonjour,

J'étais en A.T. depuis le 28/10/2003 pour dépréssion, le médesin conseil m'a consolidé au 1/10/2006 mon psy m'a demandé de contester cette décision car je ne suis pas en état de reprendre mon travail chose que j'ai faite après expertise et suite à la décision de l'expert ma consolidation est maintenue.

1) sur mon certificat final de consolidation est inscrit pas de reprise, depuis je suis en arrêt maladie.

2)j'ai averti mon employeur de ma consolidation et le médecin du travail m'as dit que tant que j'avais des arrêts maladies ce n'étais pas la peine de faire la visite de reprise.

Donc actuellement je suis en maladie et plus en A.T.

j'ai été informée que j'allais percevoir une rente pour un taux d'incapacité dont je ne suis pas encore informé.

pourriez vous me renseigner si en étant plus en accident de travail mais en maladie mon employeur peut me licencier ? merci

Caroline91
Portrait de cgelitti
Bonjour Franceline,

En effet depuis le 5 Novembre 2003 je suis en arrêt (A.T.) et l'accident de travail s'est produit le 28 Octobre 2003.

Avec date de Consolidation le 1er Octobre 2006.Date que j'ai déjà contestée et suite à la visite d'expertise ma conso est maintenue par l'expert au 1/10/2006.

C'est vrai j'ai trouvée bizarre de me retrouver en maladie simple après mon A.T.

Je n'ai pas porté plainte car on m'a dit que le délai est de 3 ans et je l'ai dépassée .

Je suis suivie par le C.M.P de mon secteur par un psychiatre et une psychologue .

Suite à un entretien que j'ai eue par l' assistante sociale de la sécurité sociale, et celle du CMP, qui m'a dit que je ne devais pas retourner à mon travail(Confirmé par mon psy) et que suite à l'entretien qu'elles ont eue avec mon médecin du travail que ce n'est pas la peine de faire ma visite de reprise car je suis toujours malade bien que consolidé par la sécu.

Sur mon dossier sont en contact les assistantes sociales du CMP, de la Sécurité Sociale, de la médecine du travail.

Sur vos conseils Je vais prendre contact avec l'inspection du travail.

Et voir avec mon psy pour une rechute (si possible) car il me dit qu'il faut couper tous les liens avec mon travail pour aller mieux et envisager autre chose.

J'ai déjà été convoquée à plusieurs reprises par la sécu, et j'ai été en expertise 2 fois.

Lorsque mon médecin traitant m'a fait déclaré en A.T. et que j'ai transmis le dossier à mon employeur, mon responsable s'est permis de me téléphoner chez moi en me demandant de retirer ma demande d'A.T. car je ne me rendais pas compte que je faisait du tort à la Société et que c'étais grace à elle que je gagnai ma vie ( J'ai 51ans je suis rentrée dans la sté à 27ans avec une premiére période d'interim et ensuite un contrat définitif)
J'ai peur de les revoirs car ils m'ont fait tellement de mal.

J'espère aussi pouvoir tenir le coup pour mes démarches car j'ai des épisodes de dépressions qui sont très difficiles, surtout le contact avec l'extérieur.

J'espère que je vais m'en sortir,et merci beaucoup de votre aide.   

Franceline
Portrait de cgelitti
Bonjour Caroline,

J'avais préparé tout un message, et en relisant vos explications, je recommence, je n'avais pas vu le début de l'AT. 2003.

Quel est le motif d'arrêt indiqué sur votre premier certificat d'arrêt en AT ? ("stess suite à harcèlement sur les lieux de travail" ?) et la suite serait donc dépression "simple" en maladie, depuis la date de consol .. c'est un peu tiré par les cheveux, tout dépend des termes médicaux employés.

Vous etes suivie par un psy, c'est très important pour votre dossier AT..

il y a d' autres solutions en attendant :

- que vous contestiez la consolidation (voir délai de recours sur votre notification,) et demandiez le recours à l'expertise, mais si elle date d'octobre, vous ètes certainement hors délai,

- que vous vous mettiez en rechute, il suffit de demander un certificat de rechute à votre médecin traitant ou encore mieux au psy, et de l'envoyer à la sécu,(en recommandé) qui vous convoquera de toutes façons.

En cas de harcèlement et agression sur le lieu de travail, reconnu en AT, votre intérêt est de vous déplacer à l'INSPECTION du TRAVAIL du lieu de travail (et non du domicile) et ils vous indiquerons la marche à suivre. faites le, c'est important. je pense qu'ils vous diront de porter plainte..si ce n'est fait.

en ce qui concerne les prud'hommes, honnètement je ne sais pas trop, mais vous leur poserez la question quand vous irez voir l'inspection du travail.

Il faut également contacter votre médecine du travail, c'est indispensable, pour les mettre au courant et préserver vos droits vis à vis de l'entreprise.

Il arrive souvent que des dossiers comme le vôtre nécessitent l'aide d'un avocat.. le moment venu, nous en parlerons éventuellement.

bon courage, ne vous laissez pas faire. le droit est de votre côté.

rebel92
Portrait de cgelitti

bonsoir

Pour etre en rechute d'accident ,il faut avoir repris de travail a temps plein.

Comme ce n'est pas le cas ,il n'a pas le droit etre en rechute.

 

 

Fleur
Portrait de cgelitti
Bonjour,
Juste pour le coup de téléphone cela s'appelle du harcèlement, je vous conseille d'en parler à votre médecin du travail.
Cordialement
Franceline
Portrait de cgelitti
Bonsoir,

Je me permets de vous demander des éclaircissements, car il est rare d'être AT pour dépression, sauf suite à harcèlement moral, ou choc taumatique (agression, stress intense sur le lieux de travail..)

Par ailleurs, vous ne pouvez avoir été consolidée pour dépression, avec évaluation d'un taux d'IPP (rente) et vous prolonger en maladie pour la même pathologie.. puisqu'elle a donné lieu à indemnisation au titre des séquelles..
par contre, après consolidation, vous pouvez faire une rechute.. mais ce sera difficile si l'expert est passé par là et a maintenu la consolidation.
caroline91
Portrait de cgelitti
Bonjour, et merci pour votre réponse,
En effet j'étais en A.T. pour stress au travail et agression par une collégue sur les lieux de mon travail.
J'ai été consolidé avec sequelles indemnisables (Rente) pour dépression sévère (c'est ce qui est écrit sur mon arrêt maladie AT), et maintenant sur mes arrêts maladies normaux c'est écrit juste dépression moi même j'ai été surprise de passer en maladie pour le même motif, j'ai vu l'assistante sociale de la sécu qui m'a dit que je vais percevoir de I.J. en maladie.Maintenant j'ai peur que ma société me licencie dès qu'ils auront le droit . J'envisage (maintenant que je vais un peu mieux) d'aller au prud'homme, ai-je encore le droit ou c'est trop tard quel conseil me donnez-vous?.Dans combien de temps mon employeur aura le droit de me licencier légalement?.Pour la rechute j'y ai pensé mais quel sont les moyens ? comment se passe une rechute ? merci   

Jardin59510
Portrait de cgelitti

Bonjour, vous avez tout à fait raison il faut conteste,vous ne pouvez pas travaille si vous été dépressif,j ai ma fille qui a eu un accident de voiture, l accident c set produit le 4novembre 2014,la elle est suivi chez le pschiatre régulièrement elle prend atarax(25mg)et sertraline((50Mgr) et la elle a rendez vous chez le médecin expert ,elle fait un stress post-traumatique vous savais un peu près quel indemnite qel auras merci de votre réponse si vous pouvez me répondre sur ma boîte email chantalmaubeuge62@hotmail.fr merci

Franceline
Portrait de cgelitti
Bonne chance, et tenez moi au courant si vous voules bien..
Sujet vérouillé