maguy64
Portrait de cgelitti

BONJOUR

Je souffre d'une telle soufrance douloureuse et que je songe au suicide !!

Que faire d'autres !!! Un appel au secours !! j'ai donner !! rien !! personne ne fait attention à ma souffrance !! même pas ma famille et je me demande si quelqu'un croie vraiment aux degrés de ma réelle soufrance non je ne pense pas pourtant je suis prês de mes enfants et petits enfants que j'adore

Mon médecin traitant a vue ma souffrance et là il prends trés au sérieux se que je lui informe de tous mes symptomes qui me gâchent la vie depuis des années

Des interventions discales et cervicales , j'ai donné !!!!!

A quoi me r'accrochées pas d'amies sérieuses pour lui divulguées mes atroces cauchemars!!mes pensée et autres!!!

Merci de me venir en aide !!

felinne
Portrait de cgelitti

 bonjour

je suis dans la meme situation que vous ,des annéés de souffrances sans reactions apparentes des personnes interressées.

Cela fait 22ans que je souffre, les cervicales, je connais,  entre autre douleurs,je comprend bien votre desarroi ,et votre etat d'esprit dans la mesure ou ...

je me suis isolée de tous le monde sauf de mes enfants et mon conjoint (et encore je ne lui dit pas tout) bien sur il y a la souffrance physique mais la plus grave et la souffrance morale et le denie de notre entourage !!!

Nous vivons un calvaire ,mais garder espoir votre nouveau medecin peut vous aidez

ecrivez moi peut etre pouvons nous nous aider mutuellement

avec toute ma compassion

valerie

 

sabdel
Portrait de cgelitti

bonsoir madame

je suis désolé de  vous  lire

j'habite a oran en algerie

dans la region d'oran a  environ 200km il existe ce que nous appelons une zawiya

le monsieur qui est labas pose a  ses visiteurs une petite boucle d'oreille en cuivre

pas douloureuse du tout et  titre  gracieux  qui fait  son  effet dans   15 jours 

a entendre  parler  les gents   plus  de  80 pour cent  sont  gueris

si vous voulez vous  y  rendre je vous enverrai  par  mail toutes info  utile

prompt retablissement

 

cheyenne74
Portrait de cgelitti

Bonjour

De quoi souffrez-vous ? du dos ? des cervicales ? Quelle est votre hygiène de vie. Vous devez vous prendre en main et ne compter que sur vous-même . Vous êtes l'artisan de votre guérison ...

Il existe de nombreux moyens pour éviter de s'enfermer dans la souffrance physique : relaxation, respiration, activité physique, lacher prise, musicothérapie, gestion du stress causée par la douleur, massages, esprit positif et surtout éviter de se plaindre à son entourage de ses maux, chacun a ses problèmes, il ne faut pas l'oublier et évitez de somatiser. L'exercice physique, le sport ne peuvent qu'améliorer vos souffrances.

Ne désespérez pas, évadez vous dans la nature, elle vous soignera, faites vous aider et restez positif surtout !

 

guytout
Portrait de cgelitti

bonjour, au point où vous en êtes, il faut frapper à la bonne porte. Demandez une visite à l'IRSA (Institut Régional pour la Santé) du département où vous habitez par l'intermédiaire de le Sécurité Sociale. Les médecins qui vous recevrons sont au top et très sérieux, compétent et font votre suivi, ces visites sont gratuites. Demandez en URGENCE. Et avant tout, le moral; compte pour 80% de vos soins. Bon courage.

titialain
Portrait de cgelitti

 

 

    bonjour§Garde bien la tête  froide,j'ai vécu une situaton proche! On sert toujours à quelque chose! j'ai ramé 15 ans avec des douleurs atroces, psychiques ,physiques .J' ai eu de nombreux traitements et maintenant, le dernier! miracle je me sens a peu près bien et ai des projets plein la tete.

Serais trais heureux de t'aider si tu le veux .Courage Alain

 

 

 

 

 

pouf
Portrait de cgelitti

Je connais votre problème, mon épouse ( 70 ans ) étant dans cet état depuis 7 ans déjà ! On vous donne beaucoup de conseils et c'est encore plus désespérant car quand on lance un tel appel, c'est qu'on a déjà tout passé en revue, les médecins, les magnétiseurs, acupuncteurs, ostéopathes, et autres charlatans...elle a en plus l'inconvénient de ne pas supporter les médicaments...

Plus combatif qu'elle, j'essaierais encore mais je comprends qu'elle en ait marre car chaque examen, chaque déplacement se paie en douleurs !

Pour lui remonter le moral : la patience, car comme je lui explique, c'est venu d'un coup, pourquoi cela ne partirait pas de même ? ou peut-être le mal peut se figer...et le corps s'habitue. Profiter des plaisirs simples comme le naissance des petits-enfants, de pouvoir les voir avec la webcam, tout ce qui peut égayer la vie, la lecture, la musique pour que votre esprit soit ailleurs que sur la douleur, et dites-vous que pour le conjoint, vous êtes là ! Je ne me sens pas privé, j'ai vécu ! Même semi-invalide, qu'importe, on fait autre chose, on se parle, on se remémore...Quelle serait la vie sans elle ? Peut-être votre conjoint ne pense pas ainsi mais il faut le pousser à s'imaginer la situation...

Penser aussi que souvent on feint d'ignorer la douleur pour éviter de vous y faire penser davantage. Votre entourage souffre sans doute aussi mais c'est de votre maladie et non de vous ! Vous, vous êtes la vie, la voix, la présence et vous êtes le bien le plus précieux qui puisse exister !

Courage

maguy64
Portrait de cgelitti

                                                      Bonsoir

Excusez moi du retard, pendant 11 ans , j'etais comme vous et bien apres tant d'examens on me dianostiquait absolument rien!

Je me fait suivre par un homéopathe depuis avril 2013, et pour moi ma vie a changée. Les symptomes ont disparus mais je ne sis pas encore totalement guérie mais je garde l'espoir vu ma nette amélioration de santé.

Voila, ma situation et je vous souhaite une promt guerisson.Vous pouvez me contacter pour plus de renseignements.

                                       Cordialemement

Ps / georges.soliveau@laposte.net  c'est l'email de mon mari

Blackidyle
Portrait de cgelitti

Tu n'es pas seule,je connais cette situation. Suite à une erreur médicale,je suis en invalidité depuis sept 93. 5 opérations du rachis,greffes arthrodèse lombaire,gros problèmes cervicaux,dépressions,3 tentativesde suicide etc etc..à force,je crois que mon entourage en à marre detrainer un boulet,je ne vois pas du tout comment ma vie va finir car à 57 ans je suis épuisée et je n'ai plus la force de me battre.les tensions dancoup loupe sont de plus en plus fortes et je suis de plus en lus triste.et on a le culot encore de me dire que'iaffut croire en dieu?il est ou?on ne peux compter que sur soi même car tôt ou tard ote vous laisse de côté ,on fatigue on exaspère ,la souffrance fait peur.

patricia13127
Portrait de cgelitti

   

      je ne sais quel est votre problème de santé mais je suis de tout coeur avec vous,j'ai connu ce genre de douleur juqu'à l'an dernier,on m'a diagnostiqué une polyarthrite psoriasique(depuis 11 ans)j'étais sceptique et cherché longtemps ce qui pouvais provoquer ces douleurs(d'autant plus que au fil du temps  s'amplifiaient)j'ai pris toute sorte de médicaments 

 

anti douleur,vioxx,methotrexate

non!non!on ne le donne pas que pour les cancers)cortisone,bi profenid  et pensais que mon mal au ventre tous les jours étaient dûs aux médicaments(qui, il est tout a fait vrai!sont souvent responsables de nombreux effets secondaires)jusqu'en 2011 je buvait du lait,et j'avait toujours mal au ventre,j'en ai eut marre!j'ai arrêté d'en boire,puis aussi les yaourts nature,quelques jours plus tard,j'ai commencé a monis souffrir,je me suis dit que psychologiquement j'étais mieux car je gardait mon petit fils de 12 mois qui me donnais beaucoup de joie,les jours passaient etje ne prenais presque plus de biprofenid,1 mois et demi plus tard j'ai regardé une emission a la télé qui parlait de l'intolérence au lactose,j'en ai parlé a mon médecin qui me fait faire des tests a l'hôpital le 14 janvier,c'est vrai si on ne supporte pas le lait ça devient un poison,ça peut faire perdre la masse musculaire ,faire de grosses douleurs  etc...JE NE DIS PAS QUE C'EST CE QUE VOUS AVEZ!c'est seulement pour que vous cherchiez vraiment d'oû viennent vos douleurs,voyez d'autres médecins(jusqu'à ce qu'un trouve une solution a vos problèmes,voyez l'hôpital (un bon service anti douleurs)battez vous!ne dites rien a ceux qui vous entourent,et,AGISSEZ!vous pourrez vous en sortir,COURAGE!par hasard vous pouvez arriver a comprendre ce qui peut vous aider,il y a les centres de rééducation fonctionnelle,qui peuvent vous faire du bien(a l'eau de mer si vous n'en êtes pas loin) amities

 

      

 

 

   

opales
Portrait de cgelitti

la douleur, je connais. Physique et surtout psychologique parce que inconprise par l'entourage.

Une personne en chaise roulante aura droit à toute la considération de son entourage, mais

une douleur si intense soit-elle laisse indifférent tout le monde si elle ne se voit pas. J'ai meme

eu de la part de mes enfants des réflexions sur une supposée simulation. Mon état à meme

été à l'origine d'une rupture, mon fils ayant été jusqu'à me reprocher de ne servir à rien. Du

cout je me retrouve seule avec meme en prime un sentiment de culpabilité ce qui accentue

ma souffrance morale

je n'ai plus le courage de me battre  NICOLE

Pages

Sujet vérouillé