Marine
Portrait de cgelitti
J'ai une aponévrosite bilatérale depuis aout 2003 (été caniculaire). Je m'étais bien tordu la cheville en vacances sur le bord d'un trottoir. Comme on m'invitait au resto, j'ai fait semblant de rien (je suis gourmande lol). Et finalement, je n'avais plus mal ensuite. J'ai marché pendant les 15 jours de vacances.

Ensuite, les problemes sont arrivés et depuis ma vie est un enfer.

J'ai eu mal un peu le matin et petit à petit, je ne pouvais plus du tout marcher tellement j'avais une douleur aigue sous les 2 pieds. Par contre, ma cheville ne me faisait plus mal. A noel 2003, je ne pouvais meme plus marcher sauf sur le bout des talons et encore ... ET là zouuuuu ma cheville a laché comme ça, d'un coup ! une belle entorse ... Je me retrouvais donc avec une aponévrose bilatérale ainsi qu'une belle entorse (attelle qui remplace les platres + anti inflammatoire + pommade). Evidemment, comme je reportais mon poids sur mon autre jamble et que j'avais mal en dessous de mon pied droit aussi, je me suis trouvée à avoir très mal à mon autre cheville aussi.

La douleur sous les pieds s'est calmée en début d'année. ENfin quand je dis "calmée", disons que je peux marcher une heure à une heure et demi maintenant. Et zouuuuuu, en juillet dernier (2005), je me refais une petite entorse comme ça sans trou parterre, sans caillou. Arfffffff et la galère recommence. J'ai hyper mal au pied par contre je peux encore marcher 1 h. Mais la douleur au lever ou meme au début de la marche et idem à 2003.

J'ai été voir généraliste, podologue, rhumatologue, kiné. J'ai eu anti inflammatoire normaux ou cortisone aussi, j'ai essayé de remettre mon attèle comme me le disait mon généraliste. Ca ne fait rien ! La rhumato m'a fait des semelles. L'ostéopathe m'a fait une cure de souffre cuivre calcium magnésium et m'a dit de garder mes semelles. Elle a aussi des prises de sang pour voir si j'avais une maladie auto immune ou autre maladie. Rien ! et pourtant j'ai toujours un mal de chien. On me dit de peu marcher. Je marche peu depuis 2003. Mais, je ne peux pas rester sans marcher toute ma vie ! J'ai demandé à tous les docs si c'était dû à mon poids ( 1.52 m / 74 kg). Ils me disent tous que ça n'arrange pas les choses mais que ce n'est pas la source. Aucun ne m'a fait d'irm, d'écho ou je ne sais quoi. La kiné m'a fait des exercices routiniers de musclement de la cheville et aussi un appareil avec electrodes qui contracte mes muscles de pieds.Bref ma vie est devenue un enfer.

Je ne sais plus vraiment quoi faire J'ai décidé d'aller voir un médecin du sport.

Didine
Portrait de cgelitti
Mais alors que faire ? Doit-on rester avec cette souffrance ? Ma podologue me dit que je ne dois pas du tout poser le pied pendant quelque temps... Mais c'est difficile lorque l'on a une maison à gérer (entre la bouff et le ménage), un enfant en bas âge. Je ne devrais pas non plus faire de voiture mais il n'est pas question que je m'arrête, je suis animatrice... Si ce n'est que pour mes différents déplacements, cette douleur au pied ne m'empêche pas de travailler. Alors depuis l'IRM, j'ai remis l'atèle et repris les béquilles, mais je marche plus du quart de la journée... Si au moins j'étais sùre que ça me soulage... J'attends de vos nouvelles... Merci, didine.
le goulven
Portrait de cgelitti
[QUOTE=laloule] Pour tout ce qui touche les anomalies d'aponévroses(aussi bien à la main, maladie de Dupuytren, qu'au zizi maladie de Lapeyronie, que l'aponévrose plantaire) rechercher une intoxication par les métaux lourds c a d à partir des amalgames dentaires.Pour faire simple avez vous de splombages dentaires? Dans l'affirmative, consultez votre dentiste pour qu'il vous les supprime petit à petit.[/QUOTE]
jericho44
Portrait de cgelitti
Bonjour, Je souffre également d'une rupture d'aponévrose plantaire depuis 4
ans. J'avais un nodule à cet endroit qui a été opéré donc enlevé. D'après ce
que j'ai pû apprendre : on ne peut pas guérir d'une rupture d'aponévrose
plantaire, cassé c'est cassé. Depuis 4 années je marche, n'ai plus de
douleurs mais ne peux pas courir, ai la voute plantaire qui s'affaisse, etc ....
Donc il faut vivre avec et se limiter à des activités simples et non éprouvante
pour le pied. Bon courage.
Patricia
Portrait de cgelitti
J'ai eu également une apnévrose plantaire bilatérale. Même traitement, Atèle, anti-inflammatoire, onde de chocs, IRM, etc... Aucun résultats non plus. Puis l'effet ras le bol, dû à un traitement lent (presque 3 ans), et sans effet. J'ai donc tout arrêté net. Depuis croyez moi ou pas, mais la douleur a nettement diminuée, et est tout à fait supportable. je peux de nouveau marcher. Seule effet le pied assez dur et raide de temps à autres le soir. Un bain de pied dans du gros sel, et je reparts.
Marie-France
Portrait de cgelitti
Bonjour, Je vois votre message aujourd'hui (20 février 2006) et je me permets de vous demander où vous en êtes. En effet, moi aussi depuis fin septembre 2003, j'ai des problèmes sous les pieds (grosse gêne, impression d'avoir des corps étrangers, impression de tendon étiré). J'ai eu anti-inflammatoire, kiné, 2 paires de semelles différentes, une infiltration et rien! On m'avait diagnostiqué au début une aponévrosite plantaire. Echo et IRM n'ont pas été très concluants ("zone hétérogène" qui "fait penser à une tendinite des fléchiseurs avec une bursite de 5mm" sur la 1ère écho, puis rien sur la 1ère IRM, ensuite "zone hétérogène avec suspicion d'un nodule de Ledderhose de 5mm" sur la 2ème écho un an après, et enfin "léger épaississement évoquant des remaniements cicatriciels après déchirure minime" sur la 2ème IRM (mars 2005). Je ne sais plus quoi faire. Quelquefois j'ai l'impression de devenir folle. C'est en position statique (debout immobile) que je suis le plus gênée. Dites-moi où vous en êtes. Avez-vous trouvé une solution et laquelle? Merci d'avance.
laloule
Portrait de cgelitti
Pour tout ce qui touche les anomalies d'aponévroses(aussi bien à la main, maladie de Dupuytren, qu'au zizi maladie de Lapeyronie, que l'aponévrose plantaire) rechercher une intoxication par les métaux lourds c a d à partir des amalgames dentaires.Pour faire simple avez vous de splombages dentaires? Dans l'affirmative, consultez votre dentiste pour qu'il vous les supprime petit à petit.
sandra 45
Portrait de cgelitti
je souffre egalement d'aponevrosite plantaire, et effectivement ca a l'air de etre tres dur a soigner depuis 1 ans et demi rien n 'est efficace! anti inflamatoire je resisite aus infiltrations les semelles me soulagent a peine et les sceances de kine ont ete inefficaces des la reprises du travail , apres une periode d inactivite de 4 mois pour me soigner, immediatement apres la reprise du travail les douleurs insoutenables ont recommencées immediatement je desespere d etre un jour debarrassée de ses douleurs!!
Nancy
Portrait de cgelitti
J'ai été opérée récemment, le 22 décembre 2008, d'une épine calcanéenne et d'une aponévrosite plantaire. Ensuite, en salle d'op, j'ai contacté une maladie nosocomiale "le pseudomonas"....ouff.
depuis, j'ai une "boule, gonflement " et il s'avère à l'écho que c'est l'aponévrose qui se rétracte ! un gros épaississement de l'aponévrose....j'attends les résultats et vais consulter un autre spécialiste....
car des grosses crampes au niveau des orteils me font souffrir en plus de l'aponévrose.....
Didine
Portrait de cgelitti
Bonjour,
Cela fait un peu plus de 3 mois que je souffres aussi d'une rupture partielle de l'aponévrose plantaire du pied gauche. Mais le diagnostic est seulement mais finallement tombé mercredi dernier par l'IRM. Au début, on me parlait seulement d'une inflammation mais grâce à ma podologue qui elle m'a prise au sérieux (ça change des urgences et du chirurgien orthopédique que j'ai vu en consultation et qui m'a à peine consulté).J'aimerai savoir la conduite à tenir pour ne plus souffrir et comment m'en sortir.Merci, Didine

MH
Portrait de cgelitti
Bonjour, je suis dans la meme situation que vous depuis 2,5 ans je galère de medecins en medecins... avez vous trouvé une solution à votre pb ?

Pages

Sujet vérouillé