Les apnées du sommeil, vous connaissez ? Un CHAT dédié le 30 septembre

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 28 Septembre 2016 : 16h13
Mis à jour le Mercredi 28 Septembre 2016 : 16h13

Les apnées du sommeil désignent de multiples arrêts respiratoires pendant le sommeil, pouvant se manifester par des ronflements. Mais cette maladie respiratoire du sommeil a d’autres importantes répercussions dans la vie quotidienne. Un CHAT en direct sera dédié à cette affection vendredi 30 septembre.

Une pathologie respiratoire du sommeil aux lourdes conséquences

Dénommé « syndrome d’apnées du sommeil », cette affection peu connue est pourtant très fréquente, avec 3 millions de Français concernés, mais seulement 30% de malades diagnostiqués et traités. Pourtant, nous savons prendre en charge cette maladie de l’appareilrespiratoire et l’enjeu du traitement est considérable, car les apnées du sommeil, en perturbant le sommeil, sont source de somnolence diurne, une cause majeure d’accident de la route. Les apnées nocturnes contribuent par ailleurs à favoriser l’hypertension et à augmenter le risque cardiovasculaire (les maladies cardiovasculaires représentent l’une des premières causes de mortalité dans notre pays), de diabète et de dépression.

PUB

Ronflements et apnées : questions / réponses en direct

Afin de renforcer d’information autour de l’apnée du sommeil, l’Association Asthme & Allergie a mis en place un site spécifique Alliance Apnées du Sommeilwww.allianceapnees.org et organise un CHAT en direct vendredi après-midi 30 septembre. Les internautes pourront obtenir les réponses à toutes leurs questions, et elles sont nombreuses : Qui est concerné ? Est-ce grave de ronfler ? Pourquoi la respiration de mon mari s’arrête-t-elle pendant la nuit ? Tous les ronfleurs sont-ils atteints du syndrome d’apnées du sommeil ? Est-ce que c’est héréditaire ? Je m’assoupis régulièrement au volant, est-ce lié aux apnées ? Mon enfant peut-il être concerné ? Vers quel médecin puis-je me tourner ? Comment cela se soigne ? Vais-je devoir utiliser mon traitement toute la vie ? Je ne supporte pas ma PPC (pression positive continue insufflé via un masque nasal), que puis-je faire ? Pourquoi la perte de poids est-elle recommandée ?

Pour en savoir plus :

http://allianceapnees.org/actualites/vendredi-30-septembre-tchat-apnee-du-sommeil?_ga=1.174463074.1958693100.1473933784

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 28 Septembre 2016 : 16h13
Mis à jour le Mercredi 28 Septembre 2016 : 16h13
Source : Communiqué de presse d’Alliance Apnées du Sommeil Asthme et Allergies, 12 septembre 2016.
PUB
PUB
A lire aussi
Apnées du sommeil : le diagnostic se simplifiePublié le 26/02/2007 - 00h00

Le syndrome d'apnées du sommeil est très fréquent. Par opposition, très peu de personnes sont traitées. Une méthode de diagnostic simplifiée devrait enfin permettre de dépister un plus grand nombre de sujets concernés. Et les suspects sont nombreux car les facteurs de risque sont fréquents...

SAS au volant, accident au tournant !Publié le 27/07/2009 - 00h00

Le syndrome d'apnées du sommeil (SAS) est une maladie respiratoire du sommeil peu connue du grand public. Pourtant, cette affection est fréquente et elle expose à un risque accru d'accidents cardiovasculaires, vasculaires cérébraux ou encore de diabète. Mais ce n'est pas tout, le SAS rend...

Apnées du sommeil : un nouveau traitementPublié le 02/07/2007 - 00h00

La Haute autorité de santé vient de demander l'inscription sur la liste des actes remboursés par la Sécurité sociale, d'un nouveau traitement du syndrome d'apnées du sommeil. Celui-ci repose sur le port d'une sorte de gouttière placée dans la bouche afin de provoquer une avancée de la...

Plus d'articles