Apnée du sommeil

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 30 Juillet 2003 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 26 Septembre 2014 : 17h17
-A +A

L'apnée du sommeil correspond à un ou plusieurs arrêts de la respiration au cours du sommeil.

De courte durée (quelques secondes) mais répétée, l'apnée du sommeil entraîne une désorganisation du sommeil. En raison des possibles complications à long terme, notamment cardiovasculaire et pulmonaire, il faut dépister l'apnée du sommeil et la traiter à temps.

Apnée du sommeil : Comprendre

Qu'est-ce que l'apnée du sommeil ?

L'apnée du sommeil a une définition très précise : c'est la survenue, au cours du sommeil, d'interruptions respiratoires d'au moins 10 secondes, au moins 5 fois par heure.

Pendant une apnée du sommeil, les parois de l'arrière-gorge se rejoignent, entraînant une fermeture complète du passage aérien. L'oxygène contenu dans l'air inspiré ne peut alors pas rejoindre les poumons. Le sang est donc moins oxygéné.

Dans ces cas, l'effet cumulatif de ces épisodes d'arrêts respiratoires entraîne une mauvaise oxygénation du cerveau, ce qui oblige le ronfleur à rester en sommeil léger afin de garder un passage aérien suffisant.

Il ne peut donc pas "récupérer" durant son sommeil, ce qui entraînera une tendance à la somnolence durant la journée.

Apnée du sommeil : Causes

Une obstruction à la pénétration de l'air dans les poumons

Les causes de l'apnée du sommeil sont multiples : déviation de la cloison nasale, malformation des voies respiratoires, sinusite, rhinite, surpoids...

Un obstacle empêchant la circulation de l'air entre le nez et le pharynx est souvent la cause de ronflement.

Celui-ci peut être interrompu par de courtes pauses respiratoires qui se répètent au cours de la nuit.

Une hypertrophie des amygdales chez l'enfant

Elle peut entraîner une obstruction à la circulation de l'air. Cela se traduit par des ronflements entrecoupés de pauses respiratoires et donc une apnée du sommeil.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 30 Juillet 2003 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 26 Septembre 2014 : 17h17
Source : Science & Vie - Hors série n°220 - septembre 2002 - Le sommeil. Billiard M., Le Sommeil normal et pathologique. Troubles du sommeil et de l'éveil, Paris, Masson. Fleury B, Hausser-Haw C., Bacqué M-F., Ronflements et apnées du sommeil, Paris, Odile Jacob, collection " Santé au quotidien ".
Haute autorité de santé (HAS), Apnées du sommeil : de nouvelles recommandations de prise en charge des patients, 10 septembre 2014, http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1761160/fr/apnees-du-sommeil-de-nouvelles-recommandations-de-prise-en-charge-des-patients.
A lire aussi
Sommeil en apnée, réveil fatigué Publié le 26/02/2003 - 00h00

Le syndrome des apnées du sommeil correspond à des interruptions répétées de la respiration durant la nuit. Dues à l'affaissement des voies aériennes supérieures, elles conduisent à une asphyxie progressive du patient jusqu'à ce qu'il se réveille. Ce sommeil de mauvaise qualité est...

Les ronflements : énervants, inquiétants ? Publié le 27/12/2000 - 00h00

Problème quotidien s'il en est, les ronflements prêtent plutôt à sourire vus de l'extérieur. Pourtant, ils sont une source de désagrément et peuvent même révéler un syndrome d'apnées du sommeil (SAS), pathologie aux conséquences vasculaires parfois graves.

Plus d'articles