Sid Ahmed
Portrait de cgelitti
situation banale : une discussion animée avec des collègues de travail et une remarque à mon égard un peu "moqueuse". Mais comme je prends tout au premir degré, tout bascule :les palpitations, le rougissement, le langage confus, un regard fuyant... bref un sentiment de honte par dessus tout, même les collègues sont gênés pour moi. Les anxiolitiques m'aident pour éviter les sensations de vertiges, d'étouffement... mais les crises de panique ?? sont ingérables ! vivre au quotidien une telle appréhension donne au fil du temps un sentiment d'infériorité, et n'est-ce pas au final une réalité ? j'aimerais échanger, des conseils avec toute autre personne vivant les mêmes symptomes.
PUB
PUB