dragonbleu22
Portrait de cgelitti
Bonjour à toutes

J'ai 50 ans et j'ai beaucoup d'anxiété , pire même de vraies crises d'angoisse , surtout la nuit , je n'ai pas envie de prendre des médicaments chimiques et les traitements naturels contre l'angoisse ne marchent pas .

Avez vous aussi ces angoisses insupportables ?

capucine
Portrait de cgelitti
Pour moi , ces problèmes d'angoisse qui vont jusqu'à craindre la mort pour mes proches : enfants et mari durent depuis 2 ans et s'aggravent à chaque petit incident de la vie.
Je ne veux pas prendre de tranquillisants ou d'anti dépresseurs , je vis recluse à part pour les courses obligatoires
fatima
Portrait de cgelitti
Pour peut être vous rassurer j'ai egalement de bouffées de chaleur nocturnes mais aussi la journée.Je prends un traitement depuis 4 mois, qui a assez diminuer mes douleurs mais le plus gênant de tout se sont l'anxiété, l'angoisse, dépression, fatigue, je me sens renfermée et je n'aie envie de rien faire.moi je voudrais juste savoir combien de temps ces effets durent car cela est très inssuportable.Je vous remercie aidez-moi!!!
mimine
Portrait de cgelitti
pour lutter contre ses angoisses, il faut les écouter, bien comprendre leur fonctionnement pour distinguer les craintes véritables des craintes imaginaires. Ainsi l?on peut commencer à relativiser ses angoisses. « Est-ce que cela vaut vraiment la peine que je me mette dans un état pareil ? » est une bonne question à se poser dans ces moments là.

La relaxation permet, à la longue et avec la pratique, de diminuer les symptômes physiques. On conseille d?essayer plusieurs méthodes, avant de choisir la sienne?puis de pratiquer. Faire des exercices physiques, aérobic par exemple vont aussi faire baisser la tension, sans oublier de prendre rendez-vous avec sons médecin ou son psychiatre préféré si on ne s'en sort par seul(e).

--
Test : quel est ton profil d'anxiété ?
--


tasanté.com 10/02/04



Vos opinions, vos témoignages,...
        Envoie cette page à un ami   




Par 6packfish, le 21/06/2004

Moi je ne sais pas si c'est de l'angoisse ou de la gêne p-t bien les deux, lorsque je me retrouve devant une fille qui me plait et que je ne connait pas beaucoup, mon cerveau devient comme bloquer je trouve difficilement kelke chose a dire meme si jen é des tas, j'écoute ce qu'elle dit mais il faut vraiment que je me concentre pour comprendre alors je devient très bizare jme sens stupide jme demande pk jsuis comme sa et on dirait que je n'ai qu'un vague souvenir de ce que je lui dit et de comment je lui é dit et même un vague souvenir de comment elle étai , je n'ai pas peur de elle o contraire mais face a elle je perd tout mes moyen alors je la fuit (pas en courant :)) mais j'essaie de ne pas rester trop longtemp près d'elle car je ne sais plus koi dire. D'habitude je suis un peu gener avec les gens que je ne connait pas et sa me prend plusieur rencontre avant que je soit a laise, mais face a cette fille en particulier sa dépasse tout ce que j'ai connu avant je devrait la voir plus souvent lan prochain alors jespere sa va diminuer, quelqu'un à des conseil pour moi si jla revoit entre temp parce que je suis retrourné la voir de mon plein gré ( et oui pas si gener que sa :P)pour mexcuser davoir été comme sa et la remercier ... et puis je suis tomber dans le meme état


Par peuimport, le 13/06/2004

réponse au turc: je ne pense pas qu'il faut associer angoisse et imagination, tu peut très bien etre angoisser par LA réaité, n'est ce pas?


Par turkish78, le 31/05/2004

moi aussi, super anxieux, mon conseil : le truc 1 c'est d'en parler. Après je pense qu'il faut-être strict avec soi : tu t'imagine qu'il y a des monstres dans ta chambre (une réalité imaginaire); il n'y en à pas (LA réalité). Sur ce point il faut être strict, ne pas laisser aller son imagination, et tendre à suivre la réalité. Quand on à du recul, on peut plus se laisser aller, c'est comme ça que les poètes peuvent écrire : en écoutant leurs peurs fictives. comme quoi ça peut-être bien à maitriser. Enfin un dernier truc, il y a des choses que l'on peut faire , et souvent notre angoisse nous en empêche. Le tout est de ne pas oublier que dans notre délire, nous gardons la capacité d'agir et que l'angoisse présente sera identifiée régler, et qu'enfin demain, ou dans trois jours je pourrais agir "normalement".


Toi aussi tu peux témoigner
Témoigner

Si tu veux témoigner, tu dois t'identifier !

     

Ton pseudo :
Ton pass :
Valider

     
Pour témoigner, tu dois devenir membre tasanté.com. Devenir membre est gratuit et ANONYME, ce qui signifie que ton nom n'est pas demandé.

S'inscrire



   

      









3074 connectés !
Rejoins le chat !




T'es fan ???
La plus grande star, c?est toi ? Non alors c?est qui ? Tes modèles, les gens que tu admires, tu veux leur ressembler, un peu, beaucoup, passionnément ou tu t?en fous. Discussion de fans : vas-y ! défends tes idoles !


Pas de chat de programmé pour l'instant. Tu peux mater les archives en attendant !




pour lutter contre ses angoisses, il faut les écouter, bien comprendre leur fonctionnement pour distinguer les craintes véritables des craintes imaginaires. Ainsi l?on peut commencer à relativiser ses angoisses. « Est-ce que cela vaut vraiment la peine que je me mette dans un état pareil ? » est une bonne question à se poser dans ces moments là.

La relaxation permet, à la longue et avec la pratique, de diminuer les symptômes physiques. On conseille d?essayer plusieurs méthodes, avant de choisir la sienne?puis de pratiquer. Faire des exercices physiques, aérobic par exemple vont aussi faire baisser la tension, sans oublier de prendre rendez-vous avec sons médecin ou son psychiatre préféré si on ne s'en sort par seul(e).

--
Test : quel est ton profil d'anxiété ?
--


tasanté.com 10/02/04



Vos opinions, vos témoignages,...
        Envoie cette page à un ami   




Par 6packfish, le 21/06/2004

Moi je ne sais pas si c'est de l'angoisse ou de la gêne p-t bien les deux, lorsque je me retrouve devant une fille qui me plait et que je ne connait pas beaucoup, mon cerveau devient comme bloquer je trouve difficilement kelke chose a dire meme si jen é des tas, j'écoute ce qu'elle dit mais il faut vraiment que je me concentre pour comprendre alors je devient très bizare jme sens stupide jme demande pk jsuis comme sa et on dirait que je n'ai qu'un vague souvenir de ce que je lui dit et de comment je lui é dit et même un vague souvenir de comment elle étai , je n'ai pas peur de elle o contraire mais face a elle je perd tout mes moyen alors je la fuit (pas en courant :)) mais j'essaie de ne pas rester trop longtemp près d'elle car je ne sais plus koi dire. D'habitude je suis un peu gener avec les gens que je ne connait pas et sa me prend plusieur rencontre avant que je soit a laise, mais face a cette fille en particulier sa dépasse tout ce que j'ai connu avant je devrait la voir plus souvent lan prochain alors jespere sa va diminuer, quelqu'un à des conseil pour moi si jla revoit entre temp parce que je suis retrourné la voir de mon plein gré ( et oui pas si gener que sa :P)pour mexcuser davoir été comme sa et la remercier ... et puis je suis tomber dans le meme état


Par peuimport, le 13/06/2004

réponse au turc: je ne pense pas qu'il faut associer angoisse et imagination, tu peut très bien etre angoisser par LA réaité, n'est ce pas?


Par turkish78, le 31/05/2004

moi aussi, super anxieux, mon conseil : le truc 1 c'est d'en parler. Après je pense qu'il faut-être strict avec soi : tu t'imagine qu'il y a des monstres dans ta chambre (une réalité imaginaire); il n'y en à pas (LA réalité). Sur ce point il faut être strict, ne pas laisser aller son imagination, et tendre à suivre la réalité. Quand on à du recul, on peut plus se laisser aller, c'est comme ça que les poètes peuvent écrire : en écoutant leurs peurs fictives. comme quoi ça peut-être bien à maitriser. Enfin un dernier truc, il y a des choses que l'on peut faire , et souvent notre angoisse nous en empêche. Le tout est de ne pas oublier que dans notre délire, nous gardons la capacité d'agir et que l'angoisse présente sera identifiée régler, et qu'enfin demain, ou dans trois jours je pourrais agir "normalement".


Toi aussi tu peux témoigner
Témoigner

Si tu veux témoigner, tu dois t'identifier !

     

Ton pseudo :
Ton pass :
Valider

     
Pour témoigner, tu dois devenir membre tasanté.com. Devenir membre est gratuit et ANONYME, ce qui signifie que ton nom n'est pas demandé.

S'inscrire



   

      









3074 connectés !
Rejoins le chat !




T'es fan ???
La plus grande star, c?est toi ? Non alors c?est qui ? Tes modèles, les gens que tu admires, tu veux leur ressembler, un peu, beaucoup, passionnément ou tu t?en fous. Discussion de fans : vas-y ! défends tes idoles !


Pas de chat de programmé pour l'instant. Tu peux mater les archives en attendant !

Si tu ne t'en sors pas seule, parles en à ton médecin, qu'il t'oriente vers un psy qui t'aidera à mettre le doigt sur la raison de ces angoisses. Tu n'auras pas de médicaments, mais quelques entretiens peuvent te soulager et t'aider à comprendre ce qui se passe..
Tu peux aussi faire un sport, de la relaxation ou autre..
Ces angoisses insupportables, il ne faut pas continuer à les supporter sans rien tenter, tu vas détraquer ta santé, c'est dommage.
Bon courage..











Pose tes questions aux spécialistes !





annie
Portrait de cgelitti
J'ai 55 ans et ménopausé depuis un an et j'éprouve aussi depuis quelques temps des angoisses quand je me réveille la nuit. Mais depuis 2 jours cela se transforme en crises d'angoisse avec panique. Je n'arrive plus à dormir car dès que je suis couchée j'ai l'impression que les pires choses vont m'arriver. J'ai un noeud à l'estomac, du mal à respirer, mon coeur s'accèlère, je me mets à trembler. Cette sensation est horrible, je me mets à avoir peur de tout, du bruit dehors, de ne plus pouvoir prendre l'avion, que les jeunes qui font du bruit dans le square en bas vont se bagarrer et mettre le feu. Hier j'avais même l'impression de sentir de la fumée. Je ne veux pas non plus prendre de médicaments et l'on m'a dit que l'acupuncture pouvait aider. Donc je vais voir mon docteur ce soir.
Violetta
Portrait de cgelitti
Bonjour Annie

As tu consulté un acupuncteur pour tes crises d'angoisse ?
cela va t il mieux ?
annie
Portrait de cgelitti
J'ai oublié de te dire Violetta que je suis contente de voir que d'autres femmes de mon age ressentent les mêmes symptomes. Est-ce normal de ressentir tous ces troubles à cette période. Est-ce que d'autres femmes de notre age ont les mêmes problèmes.
dragonbleu22
Portrait de cgelitti

        Bonjour

La ménopause se traduit par des hormones qui font yoyo. Cet état de fait peut durer des années. Les femmes qui vivent des crises d'angoisse, ne sont pas forcément des anxieuses de nature, elles sont tout simplement victimes "d'un corps qui appelle au secours", d'hormones qui dansent la sarabande. Lorsque tout ce bouleversement sera fini, vous retrouverez Mesdames votre état normal et votre sérénité. Il y a peu de choses à faire que d'attentre et de cesser d'écouter des psys hommes qui ne savent pas de quoi ils parlent n'étant pas des femmes. Une pointe d'angoisse face aux enfants qui grandissent ou à la peur de vieillir, n'a rien à voir Messieurs les psys avec cette bouffée de mort que nous ressentons pour certaines lors de notre ménopause. La preuve, nos hormones se stabilisent et nous sommes les plus heureuses des femmes. Je sais de quoi je parle, je suis une femme et je vous assure que si l'optimisme n'existait pas, je l'aurais inventé. Sauf depuis 3 ans depuis que je subis une angoisse due à la mémopause. Je suis aussi licenciée en psychologie. Donc sur ce chapitre, seules les concernées devraient pouvoir s'exprimer. On ne peut pas décrire ce que l'on ne vit pas, ou si on le fait, on le fait mal. Si on le fait mal, on culpabilise des gens qui n'y sont pour rien. Donc une solution, allez voir votre médecin avec qui vous pourrez voir ce qui vous convient le mieux pour passer ce cap difficile. Le mien m'a avoué qu'en la matière, ils n'y connaissaient rien. Un manque d'hormone ou un surplus sont la cause de nombreuses maladies. Il ne faut pas en minimiser les effets. Donc en ménopause, nous sommes en phase de "reconstruction". Cela ne se fait pas sans mal ni sans souffrir. Bonne chance à toutes, et dites vous que si vous avez des angoisses que vous n'aviez pas avant, vous n'en êtes pas responsables, que ce n'est pas forcement la peur de vieillir ou de mourrir, mais ces saletés d'hormones qui nous font voir la vie à travers une fumée déformante ( est ce que l'on culpabilise d'avoir la grippe?). Serrez les dents tenez le coup et bisous à toutes.

Sujet vérouillé