Antihistaminique

Publié par Blausen (Collectif) le Jeudi 19 Août 2010 : 16h57
Mis à jour le Jeudi 19 Janvier 2017 : 12h09
-A +A

Vidéo associée: 

Partager cette vidéo :

Publié le 19/08/2010
50 vues

Les réactions allergiques sont dues à des substances que notre organisme considère soudainement comme nocives. Ces substances, comme le pollen des arbres ou les acariens, sont appelées "allergènes". Lorsque l'organisme est exposé pour la première fois à un allergène, les globules blancs produisent des anticorps qui préparent le système immunitaire à une prochaine rencontre avec ce même allergène. Les anticorps se fixent aux mastocytes, des cellules spécifiques que l'on trouve dans les tissus des systèmes respiratoires et digestifs.

En cas d'exposition renouvelée, même à une quantité infime d'allergène, les mastocytes sont activées et libèrent une substance appelée "histamine". Une fois libérée, l'histamine se fixe aux récepteurs des cellules avoisinantes. Ces récepteurs interagissent avec d'autres substances du corps et ordonnent aux vaisseaux sanguins avoisinants de se gonfler et de sécréter davantage de liquide, d'où l'apparition de symptômes comme les éternuements, le nez qui coule ou les yeux qui pleurent.

Les antihistaminiques sont des médicaments qui protègent les cellules d'autres effets allergiques dus à l'histamine. Ils se lient aux récepteurs et les empêchent ainsi de fixer l'histamine. De ce fait, l'histamine ne peut plus causer de réaction chimique à l'intérieur des cellules. Les symptômes de l'allergie sont alors éliminés.

A lire aussi
Les allergies expliquées en vidéo Publié le 19/08/2010 - 14h57

Une allergie se produit lorsque le corps réagit à des substances qu'il ne peut tolérer. Les substances, comme le pollen des arbres et les acariens, sont appelées des antigènes environnementaux ou allergènes et sont normalement inoffensifs. Mais le système immunitaire d'une personne allergique...

La rhinite allergique expliquée en vidéo Publié le 19/08/2010 - 14h57

L'allergie est due à la réaction de l'organisme à des substances qu'il ne supporte pas. Ces substances (pollen d'arbre ou acariens), appelées antigènes de l'environnement ou allergènes, sont généralement inoffensives. Chez une personne allergique, le système immunitaire considère les...

Asthme sévère : anti-IgE en dernier recours Publié le 18/06/2007 - 00h00

En cas d'asthme sévère et non contrôlé, c'est-à-dire quand les symptômes persistent malgré les traitements, on peut désormais recourir aux anticorps anti-IgE. Cette nouvelle famille de traitements anti-asthmatiques permet une nette amélioration de la qualité de vie au quotidien. Le point...

Plus d'articles