Isabelle Eustache, journaliste santé

Antidépresseurs : la sexualité en prend un coup

Mise à jour par Isabelle Eustache, journaliste santé le 18/10/2016 - 09h59
-A +A

Comment gérer la sexualité sous antidépresseurs ?


Plusieurs solutions sont possible avec l’avis du médecin :
  • Diminuer la dose d’antidépresseur
  • Arrêter l’antidépresseur en cause pour le remplacer par un autre moins susceptible d’altérer la fonction sexuelle.
  • Prendre l’antidépresseur juste après le rapport sexuel lorsque la demi-vie du médicament est courte.
  • Ajouter un médicament relançant la fonction sexuelle (en particulier le sildenafil, avanafil, tadalafil ou vardenafil pour améliorer les troubles de l’érection).
  • Dans certains cas, il serait possible de choisir un traitement non médicamenteux avec de l’exercice physique régulier, et une psychothérapie intensive associée. Ce choix est valable pour les dépressions légères ou modérées uniquement et il est à faire avec le médecin.
  • … Ne rien faire, accepter les effets indésirables, sachant qu’ils disparaissent à l’arrêt du traitement.
Initialement publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le 16/04/2003 - 02h00 et mis à jour par Isabelle Eustache, journaliste santé le 18/10/2016 - 09h59

- Rémy Martin-Du Pan, Pierre Baumann. Dysfonctions sexuelles induites par les antidépresseurs. Revue médicale suisse. 2008
- Antidépresseurs et sexualité de l’homme. Dr Philippe Brenot.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB