Antibiotiques au naturel : essayez les plantes médicinales

Publié par Louise Castillon, journaliste santé le Jeudi 14 Avril 2016 : 16h51
Mis à jour le Jeudi 14 Avril 2016 : 17h09

Les antibiotiques, ce n’est vraiment plus automatique… Surtout quand les plantes médicinales se présentent en alternative pour réduire sa consommation de médicaments. Une autre approche qui place la prévention et le respect du corps en priorité. 

Les vertus antibiotiques des plantes

Les plantes médicinales sont utilisées en médecine depuis plus de 4000 ans. Certaines possèdent des propriétés antibiotiques, dont on analyse les résultats aujourd’hui. Les antibiotiques naturels sont tous issus du monde végétal, au contraire des antibiotiques habituels qui, eux, sont produits à partir de microbes.

Leur mode d’action est double. Ils agissent à la fois sur les bactéries pour les détruire ou les neutraliser et sur le terrain en renforçant l’organisme pour combler ses carences et rebooster les défenses immunitaires. En plus d’être bactéricides, la plupart des antibiotiques naturels possèdent également un effet antiviral. Et un de leur grand atout est de ne pas provoquer d’effet secondaire et de préserver la flore intestinale.

Antibiotiques naturels : préparez le terrain

Si vous êtes un habitué des antibiotiques, que vous êtes fumeur (euse), que votre assiette favorise les produits de l’agro-alimentaire et que votre tendance à la sédentarité est manifeste, vous ouvrez grand la porte aux microbes qui apprécient votre sens de l’hospitalité. Les antibiotiques naturels potentialisent leur efficacité en misant sur une bonne hygiène de vie. Plus vous agirez en prévention pour renforcer vos défenses immunitaires, plus vous minimiserez les infections passagères.

Nutrition : soignez votre alimentation et votre flore intestinale

Le meilleur médicament reste votre alimentation ! Favorisez des menus riches en végétaux qui vous apportent des nutriments essentiels et des fibres. Diminuez votre consommation en viande et en graisses saturées pour préférer les associations gagnantes des légumineuses et des céréales avec une huile riche en oméga 3. Une détox hebdomadaire où vous privilégiez les jus de légumes, bouillon et plats végétariens, reste un atout pour aider votre corps à drainer les toxines et à faire le plein de vitamines qui vont booster vos défenses.

Soignez votre flore intestinale

Une alimentation déséquilibrée et l’utilisation récurrente des antibiotiques ont pu fragiliser votre flore intestinale. Normalement, les 400 à 500 variétés de germes qui la composent cohabitent harmonieusement. Mais l’équilibre peut vite être rompu, ce qui a pour effet de diminuer le rôle protecteur de la flore et de laisser passer plus facilement les infections. Pour régénérer votre flore intestinale, vous allez devoir la nourrir.

  • Prébiotiques : premier recours

Si votre flore intestinale n’est pas trop affaiblie (les troubles intestinaux étant un bon indicateur de son état général), vous pourrez faire une cure de prébiotiques, qui sont des substances nécessaires pour alimenter les germes de fermentation. Ils se trouvent dans les aliments riches en fibres solubles (fruits frais ou secs, légumes verts, céréales non raffinées). Le petit lait, qui est en fait le sucre de lait, fait également partie des prébiotiques utiles pour régénérer votre flore intestinale. Le naturopathe Christopher Vasey recommande une cure intensive d’un mois avec une à deux cuillères à soupe de petit lait mélangé avec de l’eau, à raison de trois à six verres par jour.

  • Probiotiques : en profondeur

Ces aliments, qui contiennent des germes de fermentation, vont venir s’implanter dans la flore intestinale et lui permettre de se régénérer quand elle est fortement endommagée et perturbée par des germes de putréfaction. La prise de probiotiques offre un apport quantitatif et qualitatif de germes en peu de temps. L’aliment probiotique le plus connu reste le yogourt, à condition qu’il ait été préparé sans avoir subi de cuisson propre à détruire les germes vivants. Choisissez des yogourts probiotiques riches en lactobacilles acidophilus et bifidus, résistants à l’acidité gastrique et qui vont facilement trouver leur place dans la flore intestinale. En cure intensive, Cristopher Vasey conseille de manger quotidiennement trois à cinq yaourts probiotiques répartis dans la journée, pendant un mois.

Publié par Louise Castillon, journaliste santé le Jeudi 14 Avril 2016 : 16h51
Mis à jour le Jeudi 14 Avril 2016 : 17h09
Source : "Antibiotiques au naturel : essayez les plantes médicinales", Magazine Côté Santé N°100 - Avril/Mai 2016.
Livre de Christopher Vasey : Alternatives naturelles aux antibiotiques 
A lire aussi
Antibiotiques au naturel, le bon usagePublié le 11/10/2017 - 08h03

Quand les plantes offrent une alternative aux traitements habituels des infections, la consommation de médicaments peut se réduire considérablement. Une utilisation qui implique le respect de quelques règles qui vont contribuer à changer le comportement et le regard sur ces nouveaux...

A quoi servent les probiotiques ? Publié le 26/10/2009 - 00h00

La flore intestinale se compose de milliards de micro-organismes. Certains d'entre eux appartiennent à la famille des probiotiques, lesquels ont des effets bénéfiques sur cette flore, qui peuvent se répercuter sur tout l'organisme. Le point sur ces bactéries et levures dites probiotiques.

Plus d'articles