Anti-gaspillage : 7 conseils pour faire ses courses sans gaspiller

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 13 Janvier 2014 : 08h00
Mis à jour le Mercredi 04 Février 2015 : 11h08
-A +A

Chaque année, nous jetons 1,2 million de tonnes de nourriture. Par personne, cela représente en moyenne 20 kg d’aliments qui finissent dans nos poubelles, dont 7 kg de produits alimentaires qui n’ont même pas été déballés.

Nous pouvons tous agir et freiner ce gaspillage.

Voici 7 conseils pour faire vos courses sans gaspiller.

Consommer responsable et protéger l’environnement

Le gaspillage alimentaire, qui atteint des niveaux incroyables avec 1,2 million de tonnes d’aliments jetés chaque année, est « choquant », indique le CLCV (Association nationale de défense des consommateurs et usagers) en se référent aux millions de personnes qui n’arrivent pas à manger à leur faim, y compris en France.

Des conséquences économiques et environnementales

Mais ce gaspillage a également des conséquences économiques et environnementales. En effet, la nourriture coûte cher et le budget consacré à l’alimentation est colossal, sans oublier le coût que représente l’élimination des déchets avec le problème d’environnement que cela génère…

Nous pouvons tous au quotidien contribuer à réduire ce grand gaspillage honteux pour l’environnement et pour ceux qui n’arrivent pas à subvenir à leurs besoins alimentaires.

Voici quelques conseils pratiques pour lutter contre le gaspillage, dès le moment des courses.

7 conseils anti-gaspi pour faire vos courses

Jamais de courses sans liste

Faites toujours une liste de courses en indiquant ce dont vous avez vraiment besoin.

Ainsi, en arrivant dans le magasin, vous allez droit au but, ce qui diminue les tentations vers des produits superflus.

Faire le point avant de partir

Avant de partir faire vos courses, faites systématiquement le point sur ce qui reste dans le frigo, le congélateur et dans vos placards.

Vous évitez ainsi d’acheter des produits que vous avez déjà.

Faites également le point sur le nombre de personnes qui seront à la maison dans les jours qui viennent (enfants en vacances, conjoint en stage…) et sur votre planning (déplacements professionnels, invitations, sorties…). Inutile de prévoir pour 4 si vous n’êtes que deux à table, de prévoir des menus les jours d’absence.

Se méfier des dates limites et des quantités

Lisez systématiquement les dates limites de consommation des produits et impérativement celles des produits périssables (au rayon frais essentiellement).

Et méfiez-vous des quantités, des promotions et des maxi-formats. Ce sont souvent les produits qui arrivent en date limite qui sont bradés ou proposés par lots.

C’est en achetant plus que nos besoins et des produits rapidement périssables que nous gaspillons le plus.

Ne pas emmener ses enfants en courses

Les enfants dans les magasins veulent tout acheter et surtout des bonbons, des biscuits et tout autre produit de grignotage.

Comme ils sont très persuasifs, non seulement vous achetez des produits dont vous n’avez pas besoin, mais en plus, ils n’auront plus faim à l’heure du repas, ce qui augmente les restes et le gaspillage.

Respecter les aliments

Replacez au bon endroit les produits que vous n’achetez pas, à plus forte raison les produits qui se conservent au frais et évitez de manipuler les fruits et les légumes. Très fragiles, toute manipulation les abîme. Or personne n’achetant des produits abîmés, ces marchandises seront perdues et jetées.

Respecter la chaîne du froid

Utilisez toujours un sac isotherme pour les produits surgelés.

Après les courses, rentrez directement chez vous, déballez et remplissez tout de suite frigo et congélateur.

Pensez à bien ôter les emballages inutiles qui font obstacle au froid : carton autour des yaourts, boîtes d’œufs…

Limiter les emballages

Attention aux emballages, sur-emballages et aux produits emballés individuellement, notamment pour le goûter, qui génèrent des quantités impressionnantes de déchets, lesquels, même s’ils sont recyclables pour certains d’entre eux, coûtent beaucoup d’énergie… Pour le goûter justement, à la place du biscuit individuel, de la compote à boire, de la brique de jus de fruit et du sachet de bonbons, un morceau de pain, une barre de chocolat et un fruit dans une jolie boîte font parfaitement l’affaire !

Privilégiez également les produits avec recharge.

Enfin, acheter en vrac dès que possible (céréales, lentilles, sucre, café, bonbons…), un nouveau mode de consommation écolo et économique qui prend de l’ampleur (on ne paye plus l’emballage puisqu’on apporte soit même ses récipients) .

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 13 Janvier 2014 : 08h00
Mis à jour le Mercredi 04 Février 2015 : 11h08
Source : Association nationale de défense des consommateurs et usagers, http://www.clcv.org. Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (Ademe), http://www2.ademe.fr. Semaine européenne de réduction des déchets, novembre 2013.
A lire aussi
Peut-on manger des produits périmés ? Publié le 25/05/2010 - 00h00

Une date sur un produit, ca veut dire quoi ? Entre DLC (Date limite de consommation) et DLUO (Date limite d'utilisation optimale), quelle est la différence ? Risque-t-on de se rendre malade si l'on mange un produit dont une de ces dates limites est dépassée ? Décryptage.

Plus d'articles