MarieP59
Portrait de cgelitti

Bonjour j'ai 14 ans c'est assez dur de parler de ce sujet mais il faut bien ce lancait un jour.Voila cela fait plus de 6 mois que un sujet m'inquiete.Je me suis mise a ne plus manger je me limitait en calorie pour une raison simple a mon avie (une fille de ma classe et anorexique et depuis toujours j'ai l'obsetions d'etre la plus mince de toute ma classe je sait c'est bête mais c'est ce qui me differencie des autres et bon j'envies cette fille.)j'en ai parlé a mes amies ce que je regrette un peu car aujourd'hui une d'elle mange plus rien...j'espere que c'est pasagé Bon voila depuis 6 mois je fais attention a ce que je mange mais de nature tres gourmande la limite en calorie ne tient plus.mon poips baisse 1 ou 2 kilo mais je l'ai reprend ausitôt ce qui est plutôt rasurant mais cela fait un mois que je mange plus le matin et le midi ou peu et rarement.je me suis rendu compte que j'avais que 900calories sur 2200 pas jours c'est peu.Je sais que je suis pas anorexique sinon je serai dans un lit d'hopital mais j'ai peur de le devenir même si je veux changer mon envies de maigrir (ce que je n'arrive pas a faire) me ratrape pourtant a 14ans pour 1m62 je pése 41 kilo mon IMC est de 15.6 ce qui est peu. Ps:ma copine qui ne mange plus vomis de temps en temps je pence pas quel ce fait vomir mais bon pour elle aussi j'aimerais quelque conseil

Marriopa
Portrait de cgelitti

Moi je ne suis pas anorexique boulimique. Je ne me suis jamais fait vomir même si la tentation a parfois été très, très, très forte... J'ai perdu 5 kilos en l'espace de quelque mois seulement par restrictions alimentaires, mais je ne me l'avouais pas à moi-même..Je voyais un peu les chiffres baisser sur la balance et cela me procurait un plaisir sadique et incompréhensible.. Et quand un jour j'ai REELLEMENT VU le chiffre 40-41 sur la balance j'ai été à la fois très alertée mais aussi assez "fière et satisfaite". Est-ce que votre fille a repris un poids normal aujourd'hui? Je sais que c'est très douloureux pour vous d'en parler aussi je comprendrais très bien si vous ne voulez pas me répondre...mais, si vous le voulez bien alors je vous demanderais autre chose: Comment vous sentiez-vous face à votre fille qui maigrissait de jours en jours et se détruisait? Je me rends malade moi-même d'infliger une telle épreuve à ma maman même si elle masque tant bien que mal la souffrance que cela lui impose. Pour moi aussi c'est très dur psycologiquement. Il y a des moment ou je pleure 3fois par jour, seule ou en présence de ma mère. Je vois un psy (comme je l'ai déjà dis) mais à notre dernier entretien il m'a juste "engueulé" de ne pas avoir repris plus de poids et je me suis senti délaissée et trahie. J'ai aussi rencontré une diététicienne mais j'ai énormément de mal à me tenir au nombre de calories qu'elle m'a "prescrites".

La je suis en vacances donc je fais moins de sport (mes activitées sont terminées) et je mange tous mes repas à la maison... A la cantine je ne mangeais pas vraiment beaucoup et du coup ça fait une grosse différence pour moi (surtout que je n'ai pas vraiment le choix puisque ma mère surveille mes assiettes de très près). J'ai tellement peur de grossir mais en meme temps je le veux aussi. C'est une lutte permanebte avec moi-même.

Avez-vous d'autres conseils? Je trouve ça formidable de pouvoir se faire soutenir par des inconnus et je vous remercie:)

 

Marriopa
Portrait de cgelitti

Salut, je suis une fille de bientôt 14 ans moi aussi et je peux te dire que je te comprends (du moins j'en ai l'impression) vraiment très bien! Pour dire la vérité quand j'ai lu ton article j'ai cru que c'est moi qui l'avait écrit pour décrire ma propre sitution! il y a quand meme quelques différences.

Alors voilà je mesure 1m63 et je pèse 43.5 kilos, mon IMC est de 16.3. Il y 2 mois je pesais 40 kilos, mon IMC était de 15 et ça a été une vraie torture psychologique de prendre c'est quelques kilos. Mon apport énergétique journalier était aux alentours de 1200 calories au lieu de 2500... Je consulte un médecin généraliste très régulièrement (toutes les 3 semaines environ), un pédopsychiatre (tous les mois) et une diététicienne (je ne l'ai vu qu'une fois). Je sais que mon IMC doit être d'au moins 18 car en dessous on est considéré comme étant "maigre". Il me reste encore 5kilos environ à prendre pour atteindre les 47-50.

Cela fait presque un an que je porte une attention très particulière et soutenue à mon poids. Mais cela c'est aggravé vers le mois de décembre. Avant je mesurais 1m63 et pesais 45kilos (IMC de 17 ce qui est un peu bas mais je n'avais pas un corps d'adulte. Maintenant non plus d'ailleurs). J'ai toujours été assez mince. J'ai donc perdu 4-5kilos en 2-3mois. Tout le monde va penser que c'est vraiment peu par rapport aux hisoires de filles perdant 5 kilos par mois mais je suis considérée comme anorexique: ça je le sais même si j'ai du mal à l'admettre et que c'est une vraie douleur.

Jojo1997, je suis vraiment désoléé mais TU ES ANOREXIQUE. Que tu l'admettes ou non c'est en fait (je décrypte très bien les symptômes) et tu ne dois ABSOLUMENT PAS ET EN AUCUN CAS maigrir!! Je ne te connais pas et pourtant je m'inquiète pour toi. Si ton IMC descend en dessous de 15 tu es considérée comme "obligée d'être hospitalisée". Cela à failli m'arriver quand les médecins ont vu que je ne reprenais pas assez vite de poids.

Tu sais aussi, j'ai moi aussi une amie qui est déjà de nature très mince et qui fait très attention à ce quelle mange depuis quelque temps. J'ai vu qu'elle faisait un peu "comme moi" et ça m'a inquiété mais finalement pour l'instant rien de grave.

Je te conseille d'aller voir un médecin pour faire un point sue ta taille, ton poids, ton IMC, tes constantes vitales (tensions, poids) et de faire un bilan sanguin si ton médecin le demande. Je dois te donner l'impression d'une fille autoritaire qui se croit super informée et en droit de donner des leçons juste parce qu'elle a repris quelques kilos mais je t'assure que je te suis sympatique ei j'essaye juste de t'aider et de te conseiller en m'inspirant de mon propre "parcours".

J'ai quelques questions à te poser et j'espère que tu voudras bien y répondre sincèrement. Je t'assure que je garde ça pour moi (je ne connais meme pas ta véritable identitée de toute façon) et que je pourrais peut etre t'aider d'avantage par la suite.

- Est ce parfois une souffrance psycologique de manger des aliments gras ou qui font grossir.

-Te pèses tu très souvent?

- Regardes tu ton ventre de profil dans le miroir et, quand tu le fais tu le trouves ENORME?

-Poses-tu beaucoup de questions à tes parents sur ce qu'ils mettent dans les plats et sur des trucs alimentaires?

- Te trouves-tu grosse? normale? maigre?

- As-tu envie de maigrir?

- As-tu souvent une impression de froid? Perds-tu plus de cheveux qu'auparavant? As-tu parfois les oreilles qui bourdonnent? Ressens-tu un affaiblissement ?

- Fais tu beaucoup de sport? Plus qu'avant our tenter de maigrir?

-Et tu une "intello" qui bosse dure et qui est un peu maniaque?

- Aimes-tu regarder les autres manger des choses grasses, sucrés, ou les voir se resservir quand toi tu manges rien? En ressens-tu une espèce de victoire et de satisfaction personnelle?

Voilà j'espère que tu me répondras! Voici mon adresse mail; marina.christo@hotmail.fr

si tu as des conseil pour moi je serais ravie de les lire car peut etre que ça ne transparaît pas mais depuis de lings mois je vie une vie bien plus malheueuse qu'elle ne l'était. J'ai perdu ma joie de vivre et c'est une sorte d'enfer sans sortie de secours...

MarieP59
Portrait de cgelitti

Bonjour,

Si tu n'es pas anorexique, que tu ne vomis pas et que ton médecin ne s'inquiète pas, alors vas simplement voir une diététicienne. Elle seule te dira ce qu'il faut faire pour retrouver du poids mais à la condition unique de l'écouter et de suivre ses conseils. Si tu ne les suis pas, alors tu es en train de descendre sur la pente de l'anorexie, tôt ou tard, et cela m'étonnerait que ton médecin soit d'accord.

Ton IMC de 15,6 est véritablement un scandale! On devrait porter plainte contre ces publicistes qui utilisent le corps des femmes et des jeunes filles pour influencer leur aspect physique et donc leur alimentation! Quand on sait que la normale doit être au-delà de 25! C'est scientifique, cette norme là! Pourquoi vouloir descendre en-dessous??? Pour mourir???Si tu ressens des problèmes "insurmontables" psychologiquement parlant, alors consulte dans les plus brefs délais une psychologue qui t'aidera à trouver des solutions! Tu n'as pas d'autres alternatives que de suivre les conseils des médecins, psychologues et diététiciens. C'est ton avenir et ta vie que tu mets en danger d'être trop courte! Est-ce vraiment cela que tu désires?

Quant à ton amie qui vomit, elle est anorexique si son poids est tel que son IMC est inférieur à la normale! Il est GRAND TEMPS de consulter le médecin, le psy et un diététicien. Elle met sa vie en danger et de plus, je suis sûre qu'elle torture ses proches rien qu'à la vue de son corps! Elle n'en est même pas consciente et c'est grave car elle perturbe TOUT! Sa santé, sa vie quotidienne, la santé et la vie quotidienne de ses proches (particulièrement les parents!!!).

Si rien n'est fait, que dire de l'avenir d'une anorexique? C'est simple car j'ai moi-même eu une fille anorexique pendant 8 ans. On a réussi à ce qu'elle s'arrête de vomir mais au bout de combien d'efforts, de tortures psychologiques et physiques pour elle comme pour moi??? Jamais je ne pourrai oublier le CAUCHEMAR que j'ai vécu avec elle! Toute la famille ne savait plus quoi faire pour la faire revenir à la vie normale! 8 années de souffrances incommensurables suivies maintenant d'une vie devenue chaotique sur le plan des séquelles: intestins atteints, squelette atteint avec algodystrophie, vie sociale amoindrie avec difficulté de trouver un travail stable et adapté, mémoire déformée du passé avec reproches aux parents de n'avoir pas fait ceci ou cela!!! Un autre cauchemar se dessine en ce moment avec ses troubles de mémoire du passé familial! Je viens d'en découvrir récemment toute l'ampleur et je ne vis plus une fois encore! Je suis en dépression moi-même et suis obligée de me mettre en arrêt de travail! J'adore ma fille de tout mon coeur et de toute mon âme mais quand je vois les reproches qu'elles me fait et qui sont complètement infondés car sa mémoire défaille totalement, j'ai l'impression de recevoir un raz de marrée en pleine figure à nouveau alors que je n'ai rien à me reprocher!

Si tu aimes tes parents et tes proches, alors, arrête ton cinéma à vouloir tout contrôler sur ton alimentation, c'est du pipo! Tu cours tout droit à ta perte et à une vie sans joie pour tes proches et toi-même!

Un bon conseil: vas voir le médecin, fais ce qu'il te dit sans te poser de question. Mange même si tu n'en as pas envie. Dis-toi que c'est pour ton bien, c'est pour redevenir normale et avoir toutes les chances d'une vie future normale! Occupe-toi plutôt de ton avenir que de vouloir ressembler aux mannequins eux-mêmes anorexiques ou aux "amies anorexiques"! Ce ne sont pas des gens à copier! Ce sont des gens à fuir à toutes jambes!

Bon courage!

Une maman d'une fille diagnostiquée anorexique mentale

 

MarieP59
Portrait de cgelitti

Bonjour toutes les deux!

Je suis de près les réponses sur l'anorexie car si je peux vous être utile, j'en serais infiniment touchée et je servirais à d'autres en me basant sur le vécu de ma fille et le mien!

Je suis maman d'une fille qui a été anorexique entre 15ans et demi et 23 ans et demi. Elle a été hospitalisée 3 fois sur son parcours. Elle s'est battue comme une lionne pour s'en sortir et moi, j'ai donné tout l'amour qu'il était possible à une mère de donner! Après avoir réussi à la tirer de là, je prends du recul et j'ai envie de témoigner pour vous aider. Il y a des cas où cela se termine gravement par le décès mais il y a des cas où c'est possible d'en sortir, avec énormément d'efforts. C'est DUR! C'est incroyablement DUR! Il faut le vivre pour s'en rendre compte! Mais c'est possible et c'est tout ce qu'il faut savoir avec le fait que les hospitalisations, lorsqu'elles sont nécessaires, sont de véritables PONTS vers le meilleur, même ET SURTOUT s'il faut sortir du cercle familial et souffir de l'éloignement des siens. C'est souvent le seule et unique condition pour réussir!

Lorsque vous vous mettez à vomir sans vous forcer, jusqu'à l'équivalent de 1 à 5 bouteilles d'eau rempli de repas non "gardé" dans le corps, c'est GRAVE! C'est souvent incontrolable par l'anorexique et par son entourage! Vous pouvez alors tout essayer, changer les aliments pour d'autres, les repas ressemblent à d'interminables ingurgitations de toutes sortes de choses, en pensant que peut-être ça ou ça resterait plus facilement dans le corps. Et après l'avoir avalé, vous vous apercevez que ça ne reste pas dans le corps! Inévitablement, sans pouvoir rien faire, tout repart aussitôt que c'est ingurgité! Quand on est dans ce cas-là, OUI, c'est de l'anorexie! Oui, c'est même de l'anorexie "mentale"! Non pas que vous êtes "folle à lier", bien au contraire! Mais vous êtes, malgré vous, entrée dans une spirale TELLEMENT INCONTROLABLE ET TELLEMENT INSUPPORTABLE QUE TOUT VOTRE ÊTRE SEMBLE CRIER AU SECOURS! C'est ce qu'a vécu ma fille et c'est ce qu'ont vu mes yeux de mère pendant des années interminables! Il n'y a pas de pire chose que de voir son enfant mourir! Même à mon pire ennemi je ne le souhaiterais jamais! Quand le corps en arrive à rejeter tout, sans que l'on puisse rien faire, alors, la seule clé sur laquelle il faut ABSOLUMENT JOUER, C'EST LA PSYCHOLOGIE! Il faut consulter régulièrement un psychologue qui vous orientera vers une hospitalisation qu'il ne faut surtout pas refuser car c'est la seule et unique "PLANCHE DE SALUT"! C'est ce qu'a fait ma fille! Elle s'est ensuite trouvé une personne pour "compagnon de vie" et les vomissements ont fini par s'interrompre naturellement. Mais attention, plus la durée de l'anorexie est longue et plus les séquelles en cas de guérison sont nombreuses. Ma fille, au bout de 8 années d'anorexie, a des séquelles au niveau des intestins, des dents, du squelette, de la mémoire. Cela ne l'empêche pas de vivre à proprement dire, mais cela met des bâtons dans les roues quand il faut trouver du travail et le garder.

Je vous souhaite de prendre conscience de votre état et de réagir au plus vite car votre vie future en dépend ainsi que celle de vos proches.

Courage! Ecoutez juste ce que les Médecins vous disent et faites ce qu'ils vous disent! Plus vite vous sortirez de l'anorexie et mieux vous vivrez votre futur!

Je vous embrasse comme si vous étiez mes propres filles, pourtant vous ne l'êtes pas. Mais je sais ce que vous traversez. Je vous envoie toutes mes ondes affectueuses pour que vous réussissiez!

A plus, si vous le désirez!

Une maman amie

MarieP59
Portrait de cgelitti

 

Bonjour Marriopa!

Je craignais que de lire les messages d'une maman ne servirait à rien mais je vois, finalement, que tu as envie de communiquer avec moi. C'est une excellente chose que de partager avec d'autres de si graves problèmes de santé. 

En ce qui concerne ma fille, elle a perdu beaucoup trop de kilos: de 58, elle est passée à 38 en l'espace d'à peine 1 an! Pour une taille d'1m64 environ. 

Bien sûr que je souffrais de la voir dans un tel état même si les Médecins me demandaient de ne rien laisser voir! Ce n'était pas facile de faire semblant d'aller bien tous les jours. Chaque fois que je regardais ses formes, lorsque nous étions dans la salle de bain, j'étais réellement "totalement retournée" intérieurement! Lorsqu'elle se baissait, en petite culotte, son squelette était tellement saillant, sa chair s'enfonçait pour former un gros creux à la place de deux fesses! On se serait cru dans un camp de concentration! Cette vision d'horreur, je ne pourrais jamais l'oublier! Tout comme je n'oublierai jamais ce regard complètement perdu qu'elle avait lorsque l'aliment ingéré ressortait tout seul aussitôt, sans qu'elle puisse faire quoi que ce soit!

Sa température avait forcément chuté vers 36° et il fallait l'envelopper dans de gros vêtements bien chauds, puis la mettre dans un énorme sac de couchage et la placer juste à côté d'un appareil de chauffage...Comme si on la mettait dans une couveuse, comme les prématurés! Le fait qu'aucun aliment ne restait dans son corps faisait chuter la température, chuter ses globules rouges et son potassium. Elle risquait la crise cardiaque à tous moments! J'aurais donné ma vie pour qu'elle puisse redevenir une jeune fille normale. De plus, elle avait été une grande sportive depuis toujours, gagnant des coupes et des médailles dans de nombreuses disciplines. Elle rêvait de devenir Professeur de sport! On a dû lui interdire le sport car elle perdait facilement 2kg pour une petite heure de cheval, par exemple! Ses ambitions sont tombées à l'eau et elle n'a plus eu envie de poursuivre ses études! Elle s'est recroquevillée sur elle-même petit à petit. Elle n'a pas repris beaucoup de poids jusqu'à ses 18 ans. Elle a rencontré l'amour d'un petit copain qui l'a aidée à remonter jusqu'à 50kg. Il manquait encore 2 à 4 kg pour se sentir vraiment mieux. Elle ne les a jamais repris tout à fait définitivement.

Parfois elle remonte à 54kg et parfois, à force de travailler, elle redescend vers 50kg mais, heureusement, plus jamais jusqu'à 38kg!

Ta maman doit avoir les mêmes sentiments que moi, même si elle les cache. Elle fait comme on le lui a sûrement indiqué. Cependant, tu peux être sûre qu'elle est très inquiète. Accroche-toi donc à ces merveilleux repas qu'elle cuisine pour toi! Ce sont des repas faits avec amour pour ton bien, quoi qu'il se passe. Je vois que la cantine ne te réussit pas. Essaye donc une bonne gamelle préparée par Maman (pas par toi) et mange tout ce qu'elle te dit de manger car elle sait ce qui est bon pour toi et jamais elle ne te donnerait de mauvaises choses.

Moi, j'ai laissé ma fille diriger les repas à la cuisine mais ça n'a fait qu'empirer. Elle maigrissait tandis que je grossissais! Ce qui prouve également que les repas étaient riches mais le côté psychologique l'emportait chez ma fille! Elle devait absolument être suivie par un psychiatre. C'est ce qu'elle a fait pendant des années et des années. Comme je l'ai déjà dit, elle a même été hospitalisée 3 fois pour un poids atteint beaucoup trop dangereux. La séparation avec la famille est une bonne chose. Il y a une sorte de déclic qui s'opère plus ou moins lentement, mais sûrement. Il est nécessaire également de préparer l'avenir, surtout lorsqu'il ne correspond plus du tout à ce qui avait été prévu au départ. 

Je comprends que tu aies peur de grossir. Je dirais, pour ma part, qu'il est nécessaire d'avoir peur de grossir mais seulement quand on a déjà une taille normale, pas quand on est en dessous de cette taille normale. La taille normale, c'est celle que le Médecin, le Psy, la diététicienne et les Parents donnent, pas celle que nous montrent presque tous les mannequins. D'ailleurs, en Espagne, les concepteurs de fringues ont décidé de ne plus employer des mannequins maigres, mais des mannequins avec des formes féminines apparentes et tellement plus sexy. Je ne connais aucun homme qui dit aimer les filles maigres ressemblant à des tas d'os. Par contre, ils adorent tous les filles aux formes rondes. Penses-y quand tu montes sur la balance!

Il est également regrettable qu'aujourd’hui, les apparences soient plus regardées que la beauté intérieure d'une personne. Un vieux dicton dit: "L'habit ne fait pas le moine!"

Pour chaque personne en ce monde, on devrait apprendre à regarder ce qu'il y a de bien en elle. On passe tout son temps à regarder les défauts mais jamais les qualités. Or, les qualités sont les seules à être nécessaires. Les défauts, quand on peut s'en passer, c'est le top! La beauté extérieure n'est pas une qualité. Elle peut l'être pour l'Artiste qui aime dessiner ou peindre un corps, pour ceux qui aiment regarder l'Art. Mais on ne peut pas ressembler à une oeuvre d'Art. De plus, je connais pas mal d'Artistes qui trouvent plus de plaisir à reproduire un visage "buriné" par une vie dure, comme le pêcheur, le mineur, l'agriculteur, le femme de ménage. Il y a de l'émotion à l'état pur dans ces visions là qu'aucun mannequin ne peut transmettre. La beauté intérieure est une qualité grande qui nous dit finalement que, quelle que soit la vie que l'on mène, la vie vaut la peine d'être vécue!

Ce ne sont pas les apparences qu'il faut soigner (sauf la propreté et la bonne santé) mais le bien que l'on est capable de faire. Soigne-toi pour devenir un être merveilleux à l'intérieur de toi-même, dans un corps en bonne santé. C'est la seule condition nécessaire pour vivre heureux. Tu vas traverser des épreuves pour y parvenir, mais...

C'est à travers les épreuves que l'on grandit. Or tu dois encore grandir. Fais-le en sagesse et suis les conseils que je viens de te donner. Là, maintenant que tu as lu mon message, vas voir ta maman et dis-lui combien tu l'aimes. Déjà tu l'aideras moralement car, crois-moi, elle en a besoin! En retour, regarde tous les petits gestes d'amour qu'elle fait pour toi, chaque jour, sans que tu lui demandes quoi que ce soit. Ecoute-là et grandis! Je te le souhaite très fort, de tout mon coeur!

A bientôt peut-être. N'hésite pas si tu as envie de parler. Moi, j'ai envie d'aider. J'ai réussi un miracle avec ma fille et si je peux en faire profiter à d'autres, pour leur éviter de tomber aussi bas que ma fille, ce sera formidable car les séquelles d'une anorexie terminée sont très préoccupantes. Il vaut mieux les éviter!

Amitié, une maman amie.

Sujet vérouillé