GG
Portrait de cgelitti
bonjour....mon enfant de 12 ans aujourd' hui a toujours eu de grosses angoisses a l'ecole depuis la deuxieme section maternelle bouffé de chaleur- envie de vomir- spasme- tremblement-vertige et j' en passe.... nous avons rencontré plusieurs médecins psy...relaxation sophrologie et j'en repasse...notre enfant connait ses leçons à la maison arrivé a l' ecole panique blocage total. les profs nous disent de le secouer...il apprend pas ses leçons... ne fait aucun effort.maman désesperéé
celine
Portrait de cgelitti
bonjour mimi, je reconnais un peu ma fille dans ce que tu écris, j'en parle sur le forum "phobie scolair" dans psychologie de l'enfant.la nous avons bientot rendez vous chez un pedopsychiatre, pour voir ce qu'il en es.nous avons laissé les choses, s'installées tranquillememt, sans oser brusquer notre fille ou en mettant ca sur le compte d'e la crise d'adolescence.mais en ce momment ca prend une trop grande place meme sur la vie familliale alors nous avons décidé d'agir.amitiés.
sonia
Portrait de cgelitti
bonjour , je vois mon fils dans ce que tu expliques !! il a toujours detesté l'ecole , il vient de passer en cm2 , va avoir 10 ans .Si en classe il fait une ratture il arrete d'ecrire , pendant les cours il pose sa tete sur la teble et attend que sa se passe , il ne veux rien faire ( pourtant il a les capacitées ). sa lui arrive de piquer de grosses crises pour un rien .as tu eu de l'aide , j'ai l'impression que psy et educatrice ne sert a rien . merci
Béatrice
Portrait de cgelitti
Il déteste tout simplement l'école et ses profs ne doivent pas vraiment être à la hauteur pour qu'il soit à ce point paniqué. Il faudrait qu'il soit rassuré, encouragé, il faudrait qu'il vive à l'école dans une ambiance chaleureuse et ça évidemment, ce doit être rare.
Mon fils qui a maintenant 18 ans a fait de la dislexie, catalogué à 10 ans par une institutrice débile qui nous a fait comprendre que notre fils en avait un grain (simplement parce qu'il était plus lent, ne rentrait pas vraiment dans le moule) j'ai changé mon fils d'école, l'ai mis dans une petite école religieuse et là je me suis rendu compte que j'aurais dû l'inscrire dès la maternelle dans cette école bien faite pour lui.
A mon avis, je pense qu'il faudrait faire de même. Réalisez qu'à 12 ans, un enfant qui devrait être épanoui est déjà à son âge préoccupé par tant de problèmes.
Peu d'institutrices et de professeurs sont vraiment à la hauteur, sans psychologie, sûrs de leur supériorité, ils rabaissent les élèves, leur font supporter parfois leurs problèmes personnels. Personnellement j'ai un très mauvais souvenir de ma période scolaire : paroles blessantes, joues et oreilles tirées, et lorsque j'ai vu mon fils lui aussi malheureux, j'ai réagi avec fureur.
Pour un enfant soi disant arriéré, mon fils a appris à jouer aux échecs en 1/2 heure - il faut dire que les dislexiques ont des lacunes pour certaines choses et sont très brillants pour d'autres.
Ne perdez pas courage, bcp de parents vivent ce que vous supportez. Il y a quand même des profs passionnés par le besoin d'apprendre aux autres, qui font leur métier avec conviction et puis il y a les autres..... Un conseil : changez-le d'école mais renseignez vous bien avant.
Mimi
Portrait de cgelitti
Bonjour,mon fils de 11 ans ne veut plus aller a l'ecole,il a commencé par me dire avoir mal au ventre,puis il y est retourné quelques jours sans trop de probleme.Quelque temps apres il me disait avoir mal au coeur et ne se pressait plus pour se préparer pour l'école.Je parle enormément avec mon titi,et suis tres complice,mais la il ne voulait rien me dire.La directrice m'a téléphoné parcequ'il tremblait,pleurait,et avait la tete qui tournait....paniquée je suis venue le chercher et arrivé a la maison tout allait bien.Il m'a écris sur un petit papier qu'il avait peur de la maladie.Que faire?
christiane
Portrait de cgelitti
il déteste l' ecole...oui peur de l' echec, regard des autres...en deuxieme annee mater nous l' avons retiré de l' ecole avec l' aide d' une psychologue car il revenait à la maison agressif,faisait des cauchemars (je ne suis pas un bébé cadum) ne voulait plus faire de dessin ou alors tout finissait à la poubelle avec des coups de pieds il a même levé la main sur la psy qui le suivait les deux premieres scéances ensuite elle a reussi a lui faire faire des activites du dessin et elle nous a conseillé de le sortir de l' ecole mais nous parents nous avons jamais su ce qu' il s' etait réelement passés...la directrice de l' ecole me culpabilisé sur ma profession (assistante matern agr)perturbé mon fils donc nous l' avons changé d' ecole depuis l' echec il est vrai que nous aussi nous faisions confiance aux enseignants n'avons nous pas fait une erreur... merci de votre soutient.
GG
Portrait de cgelitti
Mon fils de 7 ans en C.P qui n'a JAMAIS pleuré depuis son entrée à l'école, et même à la garderie où il se rendait avant la maternelle, 1 à 2 fois par semaine. Depuis 3 semaines, dès son arrivée devant le portail de l'école il pleure et dit ne plus aimer l'école. Il est très bon élève. Finit toujours le 1er les exercices etc.... la maîtresse est très contente de lui ; en classe tout va bien. Que se passe-t-il donc dans sa tête ? c'est très perturbant aussi pr nous parents.
Béatrice
Portrait de cgelitti
Mon fils lorsqu'il était en CE1 a eu un peu plus de mal à apprendre à lire, du reste ce n'est guère étonnant avec leur méthode globale et semi-globale complètement délirante et qui ne fabrique que des enfants qui font des fautes d'orthographe inimaginables, du reste je m'en rends compte lorsque je lis sur les forums, (j'ai 56 ans et j'ai appris avec la méthode syllabique) formidable méthode pratiquement abandonnée mais à cette époque il n'y avait pas tant de dislexiques.Tout ceci pour vous dire que la directrice qui s'occupait du CE1 au lieu d'encourager mon fils, mettait en avant une élève qui elle réussissait mieux que les autres, et ceci constamment. Comment voulez-vous qu'un enfant fragile ne soit pas touché par de telles méthodes qui sont loin de la psychologie qu'on est en droit d'attendre d'institutrices et de profs. On se demande franchement pourquoi certaines personnes choisissent de s'occuper d'enfants alors qu'ils n'ont aucune patience ni compétence.
Si votre fils a peur de l'échec, c'est qu'il a de la fierté et pour moi ce n'est pas perdu. Il faut absolument qu'il reprenne confiance en lui en étant éduqué avec des profs dignes de confiance, patients, et qui ne passent pas leur temps à les dévaloriser. Mon fils qui a 18 ans maintenant n'aime pas vraiment le lycée, mais bon, il forme avec 4 ou 5 copains une équipe soudée et ça fait passer bcp de choses.
La directrice n'a vraiment pas à vous culpabiliser, je ne vois pas vraiment pourquoi, le problème est ailleurs et elle le sait bien. Si je pense à d'autres choses, je reviendrai sur le site.
Bon courage et vous savez que chez un enfant, il y a tjrs quelque chose à tirer de bon. Qu'en dit votre époux ?
Sujet vérouillé