• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    10 avis
  • Commentaires (0)

Angine virale ou bactérienne ? : un test pour éviter les antibiotiques

Angine virale ou bactérienne ? : un test pour éviter les antibiotiquesUn test de dépistage permettant de distinguer une angine d'origine virale d'une angine bactérienne, vient d'être validé grâce à une étude menée en Bourgogne. Fiable à 90%, ce test devrait diminuer de 60% l'emploi des antitiobiques, qui ne sont efficaces que contre les angines bactériennes, et qui favorisent le développement de bactéries résistantes à ce traitement.

Chaque année, entre 9 et 11 millions d'angines se déclarent. Dans 60 à 75% des cas chez l'enfant et dans 75 à 90% chez l'adulte, cette affection est d'origine virale. Elle guérit donc spontanément en 4 à 5 jours et la prescription d'antibiotiques est complètement inutile car ces derniers ne sont efficaces que contre les angines d'origine bactérienne.

Alors pourquoi utilise t-on dans 90% des cas des antibiotiques ?

Par mesure de précaution ! En effet, le simple examen clinique de la gorge ne permet pas d'identifier l'origine de l'angine. Or s'il s'agit d'une affection bactérienne, il est impératif de la traiter par une antibiothérapie, aux risques de voir apparaître des complications infectieuses et inflammatoires graves. Ainsi, jusqu'à présent, dans le doute, les médecins respectaient les recommandations médicales précisant d'employer systématiquement des antibiotiques face à une angine.Aujourd'hui, grâce à la validation d'un test de dépistage permettant de différencier l'origine virale ou bactérienne d'une angine, le recours aux antibiotiques ne devrait plus être systématique. Et heureusement, car utilisés à outrance, les antibiotiques entraînent le développement de résistances des bactéries. Résultats, ces traitements sont de moins en moins efficaces. Cette situation est d'autant plus inquiétante qu'aucune nouvelle catégorie d'antibiotiques innovante n'a été commercialisée depuis 25 ans. Ainsi, le taux de résistance des pneumocoques aux pénicillines atteint chez les enfants 60 à 70%, alors que ces bactéries y étaient encore sensibles à 100% au début des années 80 !

L'expérimentation en Bourgogne

Plus de 700 médecins bourguignons ont expérimenté durant 20 mois ce test de diagnostic. Rapide (5 minutes), simple (un prélèvement salivaire plongé dans une solution) et fiable à 90%, il a permis d'éviter les antibiotiques chez 60% des 3.200 personnes ayant consulté pour une angine. Bien informés, la majorité des patients ont compris la finalité du test et sont prêts à renoncer aux antibiotiques, lesquels perdent avec ce test leur valeur de « médicaments miracle ».Labellisé par l'ASSAPS (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé), la Caisse Nationale d'Assurance Maladie s'est déclarée prête à généraliser le « Test'Angine » aux autres régions. De plus, il permettrait de réaliser des économies. En effet, acheté en gros à 5 ou 6 francs l'unité, il éviterait 6 à 7 millions d'antibiothérapies à environ 100 francs chacune.

Article publié par Isabelle Eustache le 14/06/2001
Cet article n'a pas fait l'objet de révision depuis cette date. Il figure dans le planning de mises à jour de la rédaction.

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 

en savoir plus

image_format_460_230

Antibiogramme

  • Prélèvement : prélèvements divers pour étude bactériologique (urine, selles, prélèvements de gorge, vagin, urètre,...)
    ...
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating