Cécile 1546
Portrait de cgelitti
j'ai un ami ayant eu de grave problemes suite à un grave accident notement au niveau du cerveau. ces medecins ne le satisfons pas, ne savent pas si il faut l'opérer ou pas. il aimerait en consulter d'autres. je cherche alors un tres bon chirurgien neurologue dans le sud de la france.

merci et bon courage à tous.

Cécile 1546
Portrait de cgelitti
Va sur Google et tape "team study".tu y trouveras des renseignements
Ou "<"coordonnées du médecin supprimées par le modérateur"> anévrismes",il fait pleins d'articles et participe pour la france au projet TEAM.
Cécile 1546
Portrait de cgelitti
A admin
Comment aider?s'ils ne peuvent aller sur le site.nous sommes malades et avons des décision a prendre et ce site peut aider certains d'entre nous
admin
Portrait de cgelitti
Bonjour,

Nous avons supprimé une partie de vos messages citant des noms de médecins et d'établissements. En effet, déontologiquement, il n'est pas possible de préconiser un établissement ou un médecin plutôt qu'un autre sur ce site.

En vous remerciant de votre compréhension.


Le modérateur

Cécile 1546
Portrait de cgelitti
J'ai eu 2 rupture d'anévrismes.Donc soigné en urgence.
Après un contôle,il m'en reste 3,dont un de 8 mm.Les professeurs ne me donne aucun conseils"ils ne savent pas,vu les risques,post-opératoires,qui sont très nombreux.
Je suis suivie par le <"coordonnées du médecin et de l'établissement supprimées par le modérateur"> qui participe à une étude internationale sur les anévrismes.
Ce projet s'appelle TEAM

VOICI UN ARTICLE QUE J'AI COPIE SUR LEUR SITE
2002 patients suivis pendant 10 ans
TEAM est une étude randomisée et contrôlée qui vise à recruter dans plus de 60 centres d'excellence internationaux, 2002 patients adultes porteurs d'un ou plusieurs anévrismes cérébraux non rompus. Pour les patients volontaires et informés, le tirage au sort déterminera le choix du traitement. Leur suivi médical sera identique pendant 10 ans. Le but principal de l'étude est de prouver qu'un traitement préventif diminue la mortalité liée et permet de réduire les risques de séquelles neurologiques à 10 ans. D'autres facteurs seront aussi pris en compte : le risque d'évènements hémorragiques, l'évolution de la morphologie de l'anévrisme à 5 et 10 ans, le devenir et l'état clinique des patients à 5 et 10 ans et les résultats d'études cognitives, de qualité de vie, de niveau d'anxiété ou de dépression jugés par des questionnaires standardisés.
BON COURAGE
Sujet vérouillé