Alain
Portrait de cgelitti
bonjour

j'aurai une question à poser. Ma mère a été opére il y a un an d'un anevrisme au cerveau. Elle en a un deuxième et doit peut etre se refaire opérer. Son medecin lui a dit qu'elle ne devait pas prendre l'avion. En allant me renseigner sur plusieurs forums, je me rends compte que beaucoup de gens comme elle prennent l'avion.

Y a t 'il vraiment un risque ?

carole

me and you
Portrait de cgelitti
[QUOTE=bridglaf] Bonjour, je suis nouvelle sur ce forum, j'ai passé un IRM de le tête, il y deux semaines, pour des problémes d'engourdissements facial au coté droit. Jeudi dernier j'ai rencontré un neurologue pour avoir les résultats, il m'a dit qu'il ne parlerait pas de mes engourdissements, car il n'y a rien dans cet IRM qui explique ces symptomes, ça c'est la bonne nouvelle, enfin si on veux car je reste dans l'espace de ce coté là. La mauvaise nouvelle, c'est qu'il y a un anevrisme frontal du coté droit. Il me suggére de ne pas me faire opérer, car la probabilité que cet anévrisme saigne et de l'ordre de 1 pour cent par année ( j'ai 47 ans) et l'opération est a 12 % de mortalité. Il me dit que vu l'emplacement de cet anévrisme je ne pas me faire opérer par "endovasiculation" je ne suis pas sure du terme, mais je sais que c'est par l'artére de l'aine. Quand pensez-vous ? Il y t-il d'autre personne a qui cette situatiuon est arrivé ? comment apprendre a vivre avec cet épée de d'amocclés ? Je suis surprise pour le danger en avion, car j'ai posé cette question au neurologue et il m'a dit qu'il n'y avait pas de probléme de prendre l'avion. Je suis de Montréal, mon neurochirurgien est le Dr Mohr de l'hopital juif de Montréal. Merci de me répondre, au plaisir de vous lire
               




[/QUOTE]
Alain
Portrait de cgelitti
Garder confiance,ma femme est atteinte d,un cancer au cerveau depuis 10
ans ...cadeau pour l,ans 2000,biopsie...radiothérapie au max .pas de
chimio.la tumeur dormis jusqu.en 2007,seconde tumeur dr.MOHR l,opère
magnifique un magicien ce Dr.Mohr que dije un DIEU...EN SEPT.2009,tout
flanche encore la tumeur primaire ce réveille un edème au cerveau émoragie
paralisie ect...elle est forte elle remonte le pente elle ce fait opérer à
Maisonneuve-Rosemont par DR.LI ET DR.MOHR UN MIRACLE ELLE EST
ENCORE PARMI NOUS ET J,EN SUIS FIER...LE 10 JAN.2010 ELLE R..ENCONTRE
L,ÉQUIPE DE DR,KAVAN EN RECHERCHE POUR UN PROTOCOLE OUI UN RAT
DE LAB. MAIS QU,A T.ELLE A RISQUER A +++ Alain
josy
Portrait de cgelitti
bonjour,
oui il y a un risque !. la pression dans l'avion !.
si votre medecin vous le dit, faites lui confiance. il vaut mieux etre trop prudent !
un anevrisme peut etre mortel.   amicalement.
me and you
Portrait de cgelitti
[QUOTE=bridglaf] Bonjour, je suis nouvelle sur ce forum, j'ai passé un IRM de le tête, il y deux semaines, pour des problémes d'engourdissements facial au coté droit. Jeudi dernier j'ai rencontré un neurologue pour avoir les résultats, il m'a dit qu'il ne parlerait pas de mes engourdissements, car il n'y a rien dans cet IRM qui explique ces symptomes, ça c'est la bonne nouvelle, enfin si on veux car je reste dans l'espace de ce coté là. La mauvaise nouvelle, c'est qu'il y a un anevrisme frontal du coté droit. Il me suggére de ne pas me faire opérer, car la probabilité que cet anévrisme saigne et de l'ordre de 1 pour cent par année ( j'ai 47 ans) et l'opération est a 12 % de mortalité. Il me dit que vu l'emplacement de cet anévrisme je ne pas me faire opérer par "endovasiculation" je ne suis pas sure du terme, mais je sais que c'est par l'artére de l'aine. Quand pensez-vous ? Il y t-il d'autre personne a qui cette situatiuon est arrivé ? comment apprendre a vivre avec cet épée de d'amocclés ? Je suis surprise pour le danger en avion, car j'ai posé cette question au neurologue et il m'a dit qu'il n'y avait pas de probléme de prendre l'avion. Je suis de Montréal, mon neurochirurgien est le Dr Mohr de l'hopital juif de Montréal. Merci de me répondre, au plaisir de vous lire
               




[/QUOTE]

Bonjour,

J'ai également un anévrisme que l'on ne peut ni opérer (chirurgicalement en clipant le collet, c'est à dire en bouchant l'anévrisme : par trépanage, dirais je), ni amboliser (ce que vous appeler par l'aine : on passe par cette voie pour atteindre le cerveau et la partie à amboliser : en y "injectant" des billes ou sorte de fils afin de boucher l'anévrisme).

La raison pour laquelle on ne peut ni opérer ni amboliser cet anévrisme :
- d'une part son emplacement est trop délicat pour l'opérer car le mien se situe sur la communicante antérieure (soit l'intersection d'autres artères ... inutile d'y toucher car risque de dégâts trop importants) ;
- d'autre part de par sa forme, soit la forme du collet : si l'annévrisme n'est pas rétréci en un point, les billes que l'on y injectera retomberont automatiquement, car le collet est trop ouvert ... prenez un ballon gonflable : le petit bout par lequel vous soufflez l'air est suffisemment petit ; si ce ballon est trop ouvert : les billes ne tiennent pas.

Concernant le fait de vivre avec : bien entendu, je suppose que l'on vous donne des médicaments pour :
- fluidifier le sang ;
- ne pas faire d'hypertension

concernant le fait de vivre avec psychologiement : dur dur les 3 premières années ... PROTEGEZ VOUS ... PENSEZ A VOUS ... FUYEZ LES PERSONNES NEGATIVES ... FAITES CE QUI EST BON POUR VOUS ... MENAGEZ VOUS

DITES VOUS QUE LA VIE EST MAGNIFIQUE ET QUE VOUS ALLEZ VIVRE LONGTEMPS POUR PROFITER DE CES MERVEILLEUSES PETITES CHOSES SI SIMPLES

EVITEZ LE STRESS, et tout ce qui pourrait provoquer la pression de sang de monter dans les artères.

j'espère avoir répondu au mieux

dites vous que vous avez la chance de savoir ... tant ne savent pas qu'ils ont un anévrisme ... et donc vous pouvez en tenir compte médicalement et psychologiquement.

mon médecin me disait, lorsque les angoisss de cette épée de damoclès me prenaient : "vous avez plus de chance de vous faire écraser par une voiture ... alors faites attention en traversant" ;)
martine
Portrait de cgelitti
bonjour valery,

je suis etteinte d'un moya moya avec carotide interne scleroré et qui continu de progresser je dois rencontrer des spécialistes LE 26/02, neurochirurgien, neurologues, radioneurologue pour une eventuelle intervention. Qzund est il pour vous ? Comment vous pOrtez vous ??pOUVEZ vous me donnez DES EXPLICATIONS sur les examens que vous avez passez?
merci pour votre réponse
valery
Portrait de cgelitti
bonjour j'ai 34 ans et j'ai une mav vasculaire cérébrale comprenant un anévrisme une carotide interne sclérosé unet enfin un syndrome de "moya moya" je dois faire une artériographie suivi d'une ambolisation je recherche des cas comme moi et des solutions
josée
Portrait de cgelitti
Bonjour,

Je ne voudrais pas faire peur à personne mais mon père est décédé il y a un an exactement demain dû à la pression atmosphérique de l'avion. Celui-ci avait un anévrisme depuis déja très longtemps mais avait refusé l'opération. Dans l'avion il a eu un énorme mal de tête en a pleurer et deux semaine plus tard il décédait suite à une rupture d'anévrisme. Est-ce la cause? Les médecins ne peuvent pas confirmer à 100% mais il y de grosses chances que cela soit la cause.

Informez-vous auprès de votre médecin traitant avant de voyager. Merci
bridglaf
Portrait de cgelitti
Bonjour, je suis nouvelle sur ce forum, j'ai passé un IRM de le tête, il y deux semaines, pour des problémes d'engourdissements facial au coté droit. Jeudi dernier j'ai rencontré un neurologue pour avoir les résultats, il m'a dit qu'il ne parlerait pas de mes engourdissements, car il n'y a rien dans cet IRM qui explique ces symptomes, ça c'est la bonne nouvelle, enfin si on veux car je reste dans l'espace de ce coté là. La mauvaise nouvelle, c'est qu'il y a un anevrisme frontal du coté droit. Il me suggére de ne pas me faire opérer, car la probabilité que cet anévrisme saigne et de l'ordre de 1 pour cent par année ( j'ai 47 ans) et l'opération est a 12 % de mortalité. Il me dit que vu l'emplacement de cet anévrisme je ne pas me faire opérer par "endovasiculation" je ne suis pas sure du terme, mais je sais que c'est par l'artére de l'aine. Quand pensez-vous ? Il y t-il d'autre personne a qui cette situatiuon est arrivé ? comment apprendre a vivre avec cet épée de d'amocclés ? Je suis surprise pour le danger en avion, car j'ai posé cette question au neurologue et il m'a dit qu'il n'y avait pas de probléme de prendre l'avion. Je suis de Montréal, mon neurochirurgien est le Dr Mohr de l'hopital juif de Montréal. Merci de me répondre, au plaisir de vous lire
             




Sujet vérouillé