Nadia
Portrait de cgelitti
Mon amie, dans la mi-vingtaine, est héroïnomane depuis quelques années. Depuis que je la connais (pas loin de deux ans) elle ne cesse de me dire à quel point elle en a marre,.. Elle rêve d'une vie rangée: la maison en banlieue, les enfants, etc,..

Cette semaine elle était réellement décidée! Elle a quitté temporairement son appartement, elle est partie vivre chez une amie (ma soeur) qui ne consomme pas. À chaque matin par contre c'était la même chose, environ une heure ou deux après le réveil, elle en arrivait à la conclusion que c'était impossible, elle partait en chercher,.. Il y a quelques jours, juste avant de partir chercher sa dose pour la journée, je lui ai demandé: "Il n'y a vraiment rien que je puisse faire je suppose?" Elle m'a répondu: "Non, à part m'attacher,.." À son retour, en blague j'y ai dit: "j'ai lu un peu sur le sujet, même t'attacher je ne peux pas,.." Nulle part sur Internet on ne donne des conseils aux amis (non-consommateur) des héroïnomanes, seulement aux parents.

La vérité: J'étais amoureux d'elle l'année dernière, j'le suis encore et ça semble même être réciproque,.. Ça semble,.. comment savoir si sans cette drogue elle resentirait encore la même chose,.. Alors je fais ce que je crois le mieux: je n'aborde jamais ce sujet le premier, quand elle l'aborde je l'écoute et passe un commentaire seulement si elle le demande, je pose des questions quand j'suis certains que ce ne sera pas une bêtise. Je ne me pousse pas même si elle n'y est pas encore arrivée.

Aujourd'hui mon père me disait: "Rares sont les héroïnomanes qui s'en sortent". Moi j'ai préféré répondre "bien sûr" lorsqu'elle m'a dit hier matin: "j'vais y arriver hein?".

C'est clair, je ne peux rien faire,..

Tout ce que je veux savoir c'est si je dois rester là. Ne connaissant strictement rien à l'héroïne, je suis très craintif, j'ai réellement peur de cette drogue! Je tente le plus possible de ne pas le montrer, mais à chaque fois qu'elle va s'enfermer dans les toilettes, c'est comme la fin du monde pour moi. Je n'arrive pas, au moins un peu, à banaliser la chose,.. Est-ce dangereux pour elle? Et comment elle risquerait de réagir si elle s'apercevait à quel point ça m'affecte de la voir dépendante de ça?

Aussi, j'ai lu que même après les 4 premiers jours d'abstinence (les plus difficiles il paraît), un héroïnomane sera très tenté d'y retourner pour revivre l'effet qu'il avait perdu à cause de l'accoutumance. Est-ce vrai même avec un programme de méthadone?

J'aimerais aussi entendre des personnes qui s'en sont sorties. Mis à part la méthadone qui semble être LA méthode, y a-t-il autre chose qui peut aider? Elle dit parfois qu'elle voudrait partir loin en forêt pour un temps, est-ce réaliste ou est-ce de la fuite? Dans deux semaines, un camping de 5 jours organisé par Narcotiques Anonymes a lieu et elle est très intéressée. J'ai l'impression que ça l'aiderait beaucoup, mais une question me vient: malgré sa bonne volonté, sans héroïne ni méthadone (elle a échoué le programme dernièrement), est-ce qu'elle sera en danger?

Merci d'avance pour vos réponses!

kelly
Portrait de cgelitti
j'ai 19 ans et je consomme de l'héroine depuis 2ans et j'augmente mes doses a chaques fois... j'ai essayé d'arreté je me suis enfermé dans mon appartement et jai donné les clés a un ami qui a été obliger de revenir au bout d'une journée car j'était prete a me sucider...quand le mal aparais ces des allucination des crampe partout mon corps m'en demande encore plus et je suis obliger de lui donner sa dose!!!sinon il me fait bcp de mal!!!! voila si vou aver des questions je suis la!!
s
Portrait de cgelitti
merci carine
pOUR CE QUI est de l'hopital je n'ai pas une situation stable et donc pas en odre donc pas possible. oui je vais allez voir un psy je pense que cela ne pourra que m'aider. Et je ne vois que cela. Merci a toi c'est gentil.
s
Portrait de cgelitti
salut je suis bien place pour le savoir je prend de la metadone mais j'ai recraqué aujourd'hui. Oui je sais mais c'est dur en sachant que tu as tes parents a quelques pas de chez toi et que il ne savent meme pas passer d'une maison a l'autre 'suis a coté pourtant je suis resté toute seul deja plusiers jours alors trop mal physiquement et psychologiquement.
ELLE A DE LA CHANCE d'avoir des personnes qui s'occupe de toi.
ENfin si quelq'un connais la subutrex merci de me donner des resultatS.
JE FAIT AUSSI DES MELANGE ce qui n'arrange rien.
SI je pourrais avoir des reponses cela me ferai plaisir. BISOUS
Max
Portrait de cgelitti
Marie,

Moi je crois que la volonté, est nécessaire, car pour s'en sortir, faut déjà le vouloir, après la décision prise, une aide est nécessaire, adapté à chaque cas.
Pour ce qui est de ray charles, et ceux qui viennent sur ce forum, il est plus facile de s'en sortir, quand on à les moyens de ce créer un environnement favorable, comme tu as dis, désolé mais il faut être réaliste.
Chacun ce drogue pour des raisons qui leur son propre, grave ou pas grave, mais quand on plonge dedans, jusqu'à ce noyer, c'est que le mal est plus profond que la drogue, faut-il encore en être conscient, car si un mal plus profond n'est pas soigné, on à toute les chances pour retomber dans une autre addiction.A+
S
Portrait de cgelitti
SALUT CARINE MERCI DE M AVOIR REPONDU j'ai pas pu tenir mon traitement, j'ai replongé (pas bien ) je sais encore des promesses non tenues mais je sais pas si se sont des excuses ou alors des raisons mais chez sois seule en plein crise de manques t'arrive plus a bouger comme si a chaque fois que tu essaie tu a l'impression que l'on est te les ecrasses. Sans compter le reste du corp ET un moral z zero. J'ai pas ete capable de surmonter ca. Je vais allez voir maintenant un autre docteur peut etre les doses seront plus fortes et diminuer plus doucement DE FACON plus progressivement.
j'ai fait une grosse crise de manquedimache
et j'espere plus jamais en faire. JE vais demander au docteurs spécialiste de me prescrire du subutex.
SI VOUS VOULEZ ME DONNER VOTRE AVIS CELA ME FERAI VRAIEMENT PLAISIR
Max
Portrait de cgelitti
Salut Kelly,

Que fais tu pour toi? seul je ne pense pas que tu puisse en sortir, si tu le désire!quand au substitues leur efficacité est vraiment variable d'un individu à l'autre, sans parlé de la motivation à ce créer un environnement favorable. A+
S
Portrait de cgelitti
Merci carine d'avoir répondu
J'ai des parents formidables mais tres distant malgrés que l'on soit voisin ils savent déja que je suis tombé la dedans ils n'ont pas ete faché sur moi juste qu'ils n'ont jamais pensé que cela pourrais arriver et encore moins a moi. Moi qui reflétais une joie de vivre un moral à tout épreuve qui pouvais remonté le moral meme au plus bas de mes amis et proches. Qui avait tj surmonté des tas de situation assez pénible avec détermination crois moi bien qu'ils sont tombé de haut quand la veille d'un jour fériée me suis présentée chez eux dans un etat tel que je me souvient de rien (j'habite a -100metre de chez eux).
Suite a ma demande j'ai ete voir le medecin mais j'ai pas pu tenir. ET je n'ai pas le coeur a leur dire que j'ai pas ete courageuse assez que pour tenir le coup .
je sais plus au fond j'habite pas loin d'eux mais je passe mes journée seul ils croient que de prendre la métadone c'st comme une baguette magique je ne les vois pas et pourtant j'ai tant besoin de les voir quand je suis au lit malade j'aimerais tant etre rasuré en se moment. Alors comme je m'ensort pas avec la metadone et que le medecin diminue les doses trop vite et trop fort peut etre que le subutex est peut etre mieux pour moi.
j'habite pas la franCE.
ENCORE MERCI.
carine
Portrait de cgelitti
Tout d'abord ne perds pas ta force, ta détermination et ton courage, c'est très important. D'après les psy faire une rechute fait partie du processus de guérison si tu veux t'en sortir tu y arriveras mais ce sera très long, beaucoup y arrive et toi tu peux le faire. Mon avis concernant le subutex est qu'il doit être pris lors de ton sevrage et diminué au fur et à mesure et le mieux selon moi est de te sevrer à l'hôpital car tes doses seront diminuées doucement et sans que tu puisses rester accros. Mon ami a arrêté l'héro et il s'est sevrer à l'hopital il refusé de prendre tous les médicaments car il ne voulait pas remplacer une dépendance par une autre.
Pour tes parents je sais qu'il est dure de leur dire que tu n'as pas réussi et que tu ne veux ni les décevoir ni leur faire du mal mais il faut vraiment leur parler, tu dois être soutenu c'est très important, ils t'aiment et ils préfèreraient le savoir et t'aider que de te voir sombrer seul. Je suis moi même une mère dont le père se bat pour ne plus retoucher à l'héro et je suis sûre d'une chose si un jour ma fille sera dans cette situation je l'aiderai toujours et toujours comme je le fais pour son père.
Le combat est dure et long mais bats toi contre cette merde, mon ami s'a fait 10 ans qu'il se bat et on y croit.
N'affronte pas ce problème seul
Courage tu peux réussir
C
Portrait de cgelitti
Bonsoir mon amie est consommateur d'heroine depuis un certains temps la il est decider d'arreter et depuis qu'il essaie son traitement il devient agressif, son comportement change tres fort et je sait plus quoi faire pour l'aider. Si possible que quelqu'un m'aide a se sujet merci d'avance bisous;
PS: il voit deja un medecin il est suivit mais cela ne suffit pas il a besoin de mon aide
Max
Portrait de cgelitti
Salut C,

Normal, qu'il soit un peu sur les dents, que prend t'il comme traitement et quelle dosage.A+

Pages

Sujet vérouillé