mona
Portrait de cgelitti
Bonjour, la grand mère de mon mari a été diagnostiqué alzheimer il y a 3 ans, à son entrée dans un foyer, dans lequel elle est rentrée par sa propre décision.

Elle n'a eu que 1 fils, le père de mon mari, décédé peu après la naissance de celui-ci. Elle a aussi élevé le fils de son mari, qui était veuf.

Légalement donc, elle n'a plus que mon mari comme famille, puisque son mari est aussi décédé.

Or, nous avons un gros problème : elle se trouve à 250km de nous. Nous nous sentons par ailleurs, responsable, mais notre champ d'action est très limité : jusqu'à présent, c'est une amie à elle qui l'aidait et s'occupait de ses affaires, évitant donc la mise sous tutelle, si contraignante parfois.

La directrice du foyer parle depuis l'arrivé de la grand mère dans on établissement de mise sous tutelle et d'inscription en maison de retraite dans la ville ou elle se trouve.

Nous ne cessons de dire que si elle doit quitter le foyer, nous souhaiterions qu'elle se rapproche de nous; mais la directrice de l'établissement argue que ce n'est pas le souhait de la grand mère.

Une personne atteinte de 86 ans atteinte de cette maladie depuis 3 ans, qui ne sait plus ce qu'est un frigo ou une télécommande peut-elle vraiment savoir ce qui est le mieux pour elle ?

Bien sur que si on lui demande si elle veut partir d'où elle est, elle ne veut pas, elle ne veut déjà plus partir pour les vacances ou même pour noel....

Nous ne savons plus quoi faire et avons bien du mal à savoir ce qui est le mieux pour elle.

Aidez-moi.

xekiaz
Portrait de cgelitti
c'est tres delicat...
car ces personnes ont un besoin accru de reperes, les changer les perturbent encore plus.
vous reconnait-elle, meme si elle ne peut pas mettre de nom sur un visage, certaines personnes sentent que la visiteuse ou le visiteur fait parti du domaine amicale, proche , le ressente en positif et cela agit sur leur mental ( meme si ils ne se rappellent plus le lendemain )

si cette dame doit changer de structure, autant le faire là ou elle sera suceptible d'avoir le plus de visite et l'amie ne pourra peut-etre pas s'occuper longtemps de ces affaires et a ce moment, c'est au tuteur de s'en occuper---> souhaitez-vous lui rendre visite souvent , vous occupez d'elle, etre le tuteur ?

posez le pour et le contre. ce que vous pourrez lui apporter et ce que vous etes capable de lui accorder comme temps ( entre votre vie de famille, le travail etc..).
parfois , sans savoir le pourquoi ils ont un flash de lucidité...si vous avez l'occasion de l'avoir au telephone, appelez la souvent et observez sa reaction a votre voix, et posez lui la question de façon simple...

l'avez vous vu confondre le frigo avec autre chose et la telecommande ou cela vous a ete rapporter ? parce que chaque jour est different pour eux et ils ne regardent pas les choses de la meme façon..ils ont leurs tic, leurs truc comme tout le monde mais dans un autre monde que le notre avec une autre logique.
et s'ils vous aiment bien, ils le font savoir( par des gestes, des mimiques) et nous laissent entrer dans leur monde...il faut parfois seulement les ecouter et les observer, leur donner la main ou chanter une chanson pour les calmer...

je ne peux malheureusement pas vous dire plus au niveau du choix..

je vous souhaites bon courage
xekiaz
Portrait de cgelitti
c'est courant que les choses anciennes et celles qui marquent restent tres presente en memoire. c'est toujours d'actualité pour eux...

avez-vous pris contact avec une assistante sociale ? si le foyer fait appel a l'une d'entre elle (je pense que c'est le cas, car la demande de tutelle passe entre leur mains)?
le medecin traitant qui la suit, peut vous aider , est-ce un medecin du foyer ou un externe qui vient y faire des visites ?
dans tous les cas vous avez le droit de prendre contact avec ces personnes, elles pourront certainement vous aider.
des associations d'aide aux familles de personnes souffrant d'alzheimer existent un peu partout, renseignez-vous aupres de la mairie...j'essayerais de trouver d'autres adresses d'aide.
sa demande de rester dans cette ville, est-elle ecrite ? ya t-il des temoins ? l'a-t-elle renouveler ?

bon courage!
patricia
Portrait de cgelitti
bonsoir véronique ma maman a eut cette maladie ma leçon a ètè n'écoutez que votre coeur, parlez à votre mamie comme si elle était votre conscience elle comprends mème si elle semble tellement loin de vous et pour moi surtout elle ressent ce que vous craignez vos peurs vos angoisses elle les prends de plein fouet.Prenez lui les mains et parlez vous verrez dans ses yeux tout ce qu'elle ressent.
En tout cas ce qui est vrai c'est qu'il ne faut pas perturber ses habitudes plusieurs fois chaque perte de repère est une catastrophe pour eux, penser d'abord à elle ou sera t elle mieux soignée avez vous une maison qui puisse vraiement la recevoir vers chez vous si oui allez la visiter posez des question à l'équipe soignante il ya des gens formidables qui aident ces malades et leurs familles; Si une équipe est prète à la recevoir prés de chez vous, que vous sa dernière famille étes préts à aller la voir une ou deux fois par semaine si vous l'aimez, bousculez tout le monde pour qu'elle soit accueillit là ou se sera le mieux pour votre famille mème si a un moment elle ne vous "reconnait "plus comme avant vous étes ses derniers repéres elle vous appelera peut ètre maman et papa mais parce qu'elle sent que vous faites partie intégrale d'elle.mème si cette maladie nous dévore moi elle m'a tellement rapprochée de ma maman j'ai sentie que je revivais ma naissance à l'envers tout aussi prés d'elle pourtant je ne la voyais que quelques fois dans la semaine mais à part mon père et moi plus personne ne venait la voir et je ne la menais plus à personne sinon mème ses amies pleuraient alors qu'elle était encore là....Courage vous en sortirez grandie
véroniqueL
Portrait de cgelitti
Tout d'abord merci de votre réponse.
Dans la ville où elle se trouve, nous avons peur que finalement, plus personne ne finisse par aller la voir. Vers chez nous, il y aura au moin toujours nous qui passerions la voir dès que nous aurions un peu de temps toutes les semaines, sans forcément rester longtemps, mais régulièrement.
Nous lui avions expliqué les choses quand nous sommes allés la voir il y a 2 semaines, elle a très bien compris et était d'accord pour venir près de chez nous; puis, au moment de venir la chercher pour passer quelques jours chez nous afin de lui faire visiter une famille d'accueil très bien, la directrice du foyer nous a apellé en disant que la grand mère ne voulait pas venir chez nous quelques jours, elle nous a dit aussi avoir fait la demande de tutelle pour elle et l'inscription en maison de retraite dans la ville où elle se trouve.
Tout cela sans notre accord, avec pour argument que c'est la grand mère qui ne veut pas partir de la ville où elle a toujours vécu.
Mon mari et moi nous disons que de toutes facons, en maison de retraite, et qui plus est dans un cantou, le fait d'être dans une ville ou une autre ne change pas grand chose.....puisqu'elle ne saura pas vraiment dans quel lieu elle se trouve....
La directrice du foyer nous fait culpabiliser en disant qu'il faut respecter les choix de la grand mère de mon mari. La question que je me pose alors c'est : son choix peut-il vraiment être pris en compte dans son état ?

Pour la télécommande c'est une hictoire rapportée, apparement, elle ne savait plus comment allumer sa télé et quand on lui a montré la télécommande, elle a dit qu'elle ne se souvenait plus à quoi servait cette chose. Pour ce qui est du frigo, elle en sort les choses et les met dans la salle de bain, dans le linge etc...et après elle est malade en les mangeant évidemment.
Dans ses bons jours elle a tout à fait conscience de ses problèmes, elle en est tout attristée, elle nous reconnait bien. dans es mauvais jours, elle ne veut rien, n'a besoin de rien et regarde toutes choses et tout le monde avec un regard vide, comme si tout était inconnu ou plutot comme si tout était vide de sens et de sensation.
Mais toujours, elle ne cesse de répéter une histoire qui l'a profondément choquée, heurtée, attristée : la femme du fils qu'elle a élevé comme le sien lui a dit un jour qu'elle avait été une mauvaise mère, s'en est suivie alors une rupture totale avec ce fils. Je pense que cet évenement a été le déclencheur, et elle en parle toujours comme si c'était hier, et à chaque fois qu'on vient la voir ou qu'on lui demande si ca va.
mona
Portrait de cgelitti
Ma soeur et moi sommes très très proches (comme des jumelles). Il y a qq années j'ai été la 1ère à remarquer des signes, des changements de comportement chez elle. L'un de ses enfants refusait la réalité ou était inconscient, je ne sais pas...Du jour au lendemain ses enfants ont pris des mesures extrêmes selon moi. Elle a été placée très rapidement dans une maison de retraite médicalisée et ce, sans période d'adaptation, à savoir : visite avec elle de ladite maison la veille du placement.
Dès son entrée dans cet établissement, il m'a été demandé de cesser tt contact avec elle, motif : pour son bien. Pourquoi ? Est-ce normal ? Je croyais qu'il ne fallait pas de chocs émotionnels aux personnes atteintes de cette maladie ? Je pensais avoir lu qu'il fallait les aider à cultiver leur mémoire ?? Je respecte les consignes malgré cette cruelle séparation et pourtant j'ai appris par une tierce personne que je lui manque énormément...Enfin 2 semaines déjà et seulement écoulées. encore 2 autres et je la contacte pour convenir d'une visite!
Si on me refuse de la voir je compte prendre rendez vous avec l'équipe médicale, qu'en pensez-vous ? Merci de votre aide...
véroniqueL
Portrait de cgelitti
Non, la demande de tutelle est faite directement par la directrice de l'établissement, et le médecin est celui qui vient pour tout le monde à la résidence, donc il n'est pas très objectif surement.
La demande de rester dans cette ville n'est pas écrite, et elle ne l'a formulé que après sa maladie.
Pour elle, partir du foyer est très angoissant, alors partir de cette ville l'est encore plus, même si ca ne change rien dans l'absolu.

De toutes facons apparement nous allons devoir attendre la mise sous tutelle avant de faire quoique ce soit : ce sera au tuteur de décider où ira la grand mère; mais si il faut 6 mois, j'éspère que d'ici là elle ne sera pas envoyé en maison de retraite.
Sujet vérouillé