CHRISTO 28
Portrait de cgelitti
1 medecin americain a depuis lomptemps montre que la chloroquinine (je crois) guerissait la maladie chez 1 souris genetiquement modifiee atteinte d'alzheimer. Le scan avant a les plaques et celui apres montre 1 cerveau sans lesions ou plaques.

Peu cher et sans effets secondaires chez l'homme a condition d'y ajoputer de la Vit B12, ce traitement GUERI de la maladie.

Recente bourse attribuee pour les essais cliniques en double aveugles a l'inventeur (700 millions de dollars).

Source: gordonreseearchinstitute.com

il y avait 1 lettre au Dr gordon postee .

desole je ne trouve pas le lien.

chrisddd41@gmail.com

CHRISTO 28
Portrait de cgelitti
CELA DEMANDE A ETRE SERIEUSEMENT CONFIRME PAR DES ESSAIS EN DOUBLE AVEUGLE CAR C'EST UNE SUBSTANCE ASSEZ TOXIQUE :

http://www.biam2.org/www/Sub1665.html

Effets secondaires
1.     AGRANULOCYTOSE (CERTAIN )
2.     APLASIE MEDULLAIRE (CERTAIN )
3.     PURPURA THROMBOPENIQUE (CERTAIN )
4.     DERMATOSE ALLERGIQUE (CERTAIN )
5.     URTICAIRE (CERTAIN )
6.     ERUPTION PUSTULEUSE (A CONFIRMER )
Un cas au cours du traitement d'un accès palustre:
- Int J Dermatol 1997;36:634-635.
Un cas, réversible à l'arrêt du traitement (sel de chloroquine non précisé):
- Int J Dermatol 1998;37:713-714.
7.     EPIDERMOLYSE AIGUE (CERTAIN )
Un cas de syndrome de Lyell, chez une femme de 68 ans au cours d'un traitement préventif :
- Br J Dermatol 1994;131:444-445.
8.     PORPHYRIE AIGUE INTERMITTENTE(AGGRAVATION) (CERTAIN )
9.     PHOTOSENSIBILISATION (CERTAIN )
Les réactions de photosensibilisation chez les sujets traités par la chloroquine (sel non précisé) pour une arthrite rhumatoïde ne seraient pas accrues, ce qui ne justifierait pas d'éviter l'exposition au soleil :
- Scand J rheumatol 1992;21:245-247.
10.     COLORATION DE LA PEAU (CERTAIN )
11.     COLORATION DES MUQUEUSES (CERTAIN )
12.     NAUSEE (CERTAIN )
13.     DOULEUR ABDOMINALE (CERTAIN )
14.     PSYCHOSE (CERTAIN )
Quatre cas décrits chez l'enfant (sel de chloroquine non précisé) :
- Clin Pediatr 1990;29:448-450.
15.     CONFUSION MENTALE (A CONFIRMER )
Un cas décrit de syndrome confusionnel avec hallucinations visuelles chez une patiente suivie pour lupus érythémateux systémique :
- Presse Med 1997;26:271.
16.     MYOPATHIE (CERTAIN )
Condition(s) Exclusive(s) :
POSOLOGIE ELEVEE
TRAITEMENT PROLONGE

Abolition des réflexes. Anatomiquement, il s'agit d'une myopathie vacuolaire :
- Sem Hop Paris 1990;66:2425-2428.
17.     KERATOPATHIE (CERTAIN )
18.     RETINOPATHIE (CERTAIN )
Non régressive à l'arrêt du traitement :
- Lancet 1979;1:1408.
Un cas, associé à une myasthénie chez un sujet traité de manière intermittente pendant 21 ans :
- Acta Clin Belg 1991;46:401-406.
19.     ACUITE VISUELLE(DIMINUTION) (CERTAIN )
20.     CECITE (CERTAIN )
21.     HALLUCINATION VISUELLE (A CONFIRMER )
Un cas décrit de syndrome confusionnel avec hallucinations visuelles chez une patiente suivie pour lupus érythémateux systémique :
- Presse Med 1997;26:271.
22.     BOURDONNEMENT D'OREILLE (CERTAIN )
23.     ATTEINTE COCHLEAIRE (CERTAIN )
Condition(s) Favorisante(s) :
FORTES DOSES
TRAITEMENT PROLONGE

Généralement irréversible.
24.     SURDITE (CERTAIN )
Condition(s) Favorisante(s) :
FORTES DOSES
TRAITEMENT PROLONGE

Généralement irréversible.
25.     POLYNEVRITE (CERTAIN TRES RARE)
Condition(s) Favorisante(s) :
TRAITEMENT PROLONGE
26.     NEUROPATHIE PERIPHERIQUE (CERTAIN TRES RARE)
Condition(s) Favorisante(s) :
TRAITEMENT PROLONGE
27.     PORPHYRIE CUTANEE(AGGRAVATION) (CERTAIN )
28.     DIARRHEE (CERTAIN )
29.     VOMISSEMENT (CERTAIN )
30.     THESAURISMOSE (CERTAIN )
31.     INSUFFISANCE CARDIAQUE CHRONIQUE (A CONFIRMER )
Un cas associé à un bloc auriculoventriculaire complet après 10 ans de traitement:
- J Rheumatol 1998;25:1221-1225.
32.     TROUBLE DE LA CONDUCTION VENTRICULAIRE (CERTAIN )
Deux cas décrits, douze cas rapportés dans la littérature, à type de bloc de branche :
- Presse Med 1992;21:800-804.
33.     BLOC AURICULOVENTRICULAIRE COMPLET (A CONFIRMER )
Un cas de BAV du 3ème degré associé à une insuffisance cardiaque chronique après 10 ans de traitement:
- J Rheumatol 1998;25:1221-1225.
34.     MYOCARDIOPATHIE (A CONFIRMER )
Un cas, chez un sujet traité depuis 25 ans pour une polyarthrite rhumatoïde (sel de chloroquine non précisé) :
- J Mol Med 1995;73:73-77.
35.     COLORATION DE L'URINE (CERTAIN )
Coloration brune.
36.     HEMATEMESE (CERTAIN )
Deux cas, 30 et 36 heures après une prise de 600 milligrammes :
- Hum Toxicol 1989;8:387-388.
37.     DYSKINESIE (A CONFIRMER )
38.     ICTERE (A CONFIRMER )
Au cours de porphyries cutanées tardives :
- Medecine 1966;45:575.
39.     BILIRUBINEMIE CONJUGUEE(AUGMENTATION) (A CONFIRMER )
Au cours de porphyries cutanées tardives :
- Medecine 1966;45:575.
40.     BSP(RETENTION) (A CONFIRMER )
Au cours de porphyries cutanées tardives :
- Medecine 1966;45:575.
41.     TRANSAMINASES(AUGMENTATION) (A CONFIRMER )
Au cours de porphyries cutanées tardives :
- Medecine 1966;45:575.
42.     HEPATITE CYTOLYTIQUE (A CONFIRMER )
Au cours de porphyries cutanées tardives :
- Medecine 1966;45:575.
43.     INSOMNIE (A CONFIRMER )
Pourrait apparaître chez 2% des sujets :
- Presse Med 1991;20:659.
44.     MYASTHENIE (A CONFIRMER )
Un cas, associé à une rétinopathie chez un sujet traité de manière intermittente pendant 21 ans (sel de chloroquine non précisé):
- Acta Clin Belg 1991;46:401-406.
45.     GLYCEMIE(DIMINUTION) (A CONFIRMER )
Un cas (sel de chloroquine non précisé) :
- Clin Exptl Rheumatol 1994;1994;12:95.
46.     LICHEN PLAN (A CONFIRMER )
Un cas rapporté (sel de chloroquine non précisé) :
- Pharmacotherapy 1994;14:561-571.
Sujet vérouillé