Alli®, pas de miracle anti-obésité, juste un coup de pouce...

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 11 Mai 2009 : 02h00
-A +A
Ca y est, Alli®est disponible en pharmacie. C'est le moment de remettre les pendules à l'heure afin qu'il n'y ait pas d'incident ni de grosse déception. En effet, ce médicament anti-obésité n'est pas destiné à tout le monde, ses effets ne relèvent pas du miracle et il doit être pris dans de strictes conditions, sous réserve d'effets indésirables.

Quel est ce médicament dénommé Alli® ?

Il s'agit de la copie conforme de Xénical® (médicament disponible depuis une dizaine d'années, uniquement sur ordonnance), mais moitié moins dosée (60 mg contre 120 mg pour Xénical®), ce qui autorise sa délivrance en pharmacie sans ordonnance. Son mode d'action est identique : contenant un inhibiteur des lipases gastrointestinales, il limite l'absorption des graisses alimentaires dans l'intestin. Ainsi, une partie des graisses apportées par l'alimentation (25% des graisses ingérées sous Alli®) passent dans le tube digestif sans être utilisées comme source d'énergie ni transformées en tissu adipeux.

Quels sont des bénéfices à attendre ?

Alli®ne permet pas en aucun cas de s'affranchir d'un régime ni d'exercer une activité physique. Le régime alimentaire est incontournable. Il doit être réduit en calories, donc pauvre en graisses. Dans ces conditions, là où un régime seul ferait perdre 2 kg, Alli®peut aider à perdre un kilo supplémentaire, soit 4,4 kg en moyenne après 6 mois de traitement (6 mois étant la durée maximale indiquée) selon les études communiquées par le laboratoire qui le commercialise. Les spécialistes de l'obésité parlent d'une ' efficacité certaine mais modeste '.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 11 Mai 2009 : 02h00
Source : Dossier de presse GSG Santé grand Public, Avril 2009 ; www.egora.fr ; Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps).
A lire aussi
Comparatif des médicaments " amaigrissants " Publié le 05/03/2003 - 00h00

Depuis le retrait du marché des coupe-faim, il reste peu de médicaments destinés à aider les obèses à perdre du poids. L'orlistat et la sibutramine sont les deux médicaments aujourd'hui disponibles pour la prise en charge médicalisée de certains patients.

Plus d'articles