Val0104
Portrait de cgelitti
Au fil des années et comme beaucoup de personnes, la liste de mes allergies s'allonge. Au départ cantonnées aux pneumallergène (acariens, pollens en tout genre, chats, etc.), je me suis sensibilisé au latex (milieu hospitalier oblige) et voila que je commence à développer des allergies alimentaires (bananes = allergie croisée avec le latex). Mes symptomes : rhinite, conjonctivite et SURTOUT asthme que j'ai de plus en plus de mal à équilibrer.

Les allergies s'accumulent donc et à 25 ans, je me demande bien quel avenir tout cela me réserve (sans compter que j'ai d'autres problèmes de santé en parrallèle). Bien sûr, se lamenter ne sert à rien et mieux vaut se poser les bonnes questions à savoir:

1- comment gérer au mieux ses allergies et éviter au maximum les allergènes

2- Comment éviter de nouvelles sensibisations

S'agissant de cette deuxième question, je me demande s'il est utile, en prévention, d'éviter au maximum les aliments les plus allergisants et si oui lesquels. Je me demande aussi jusqu'à quel point l'augmentation de la perméabilité intestinale est responsable des allergies alimentaires, et quels sont les meilleurs moyen de rétablir cette perméabilité. Du coup, je me pose également beaucoup de questions sur l'intéret que peuvent avoir certains régimes alimentaires comme les cures de jêune ou le régime Seignalet...

Merci à tous ceux qui vondront partager leurs connaissances, réflexions et expérience à ce sujet.

Maud
Portrait de cgelitti
Même problème pour moi : en grandissant je découvre de nouvelles allergies (pomme, tomate, melon, pastèque, concombre, poire, fruits de la passion, chats, chiens, poussière, humidité, pollens, graminés, céréales, rhumes des foins et j'en passe...).
Il m'a été conseillé par un allergologue de me faire désensibiliser.
Je suis d'accord mais j'ai tellement d'allergies différentes que je ne peux me faire désensibiliser que pour une sorte.
J'ai choisi les pollens, c'est ce qui est pour moi le plus dérangeant au printemps (de mars à juillet).
Mais pour le reste, il est vrai que cela pose énormément de problèmes.
Comme je suis en partie allergique à pas mal de fruits mûrs, je crains que l'été ne me fasse pas beaucoup de bien... je dois me priver de tout ce qui est bon sans pouvoir trouver de solution autre que de "laisser l'âge faire les choses" comme dit mon allergologue.
Cette situation n'est pas évidente, surtout à 22 ans, l'âge où on goute à tout, on profite de tout ...
Petit exemple: je suis partie en vacances au Maroc, j'ai voulu gouter les figues de barbaries (très bon fruit) mais à ma grande surprise, je me suis mise à gonfler des lèvres, la gorge s'est mise à gratter et enfler. Si je n'avais pas eu ma fiole de cortisone, je crois bien qu'il aurait fallu à mon ami, me faire un trou dans la gorge pour éviter l'oedème quinck....
Quoi qu'il arrive il faut consulter régulièrement votre allergologue pour un bon suivi des allergies ...
Mais ça pourrit vraiment la vie :(
simplement
Portrait de cgelitti
J'ai egalement le meme problème concernant les allergies car je suis de plus en plus allergique. Au depart a l'age de trois ans on a realise des tests et decouvert que j'avais de l'asthme avec allergies aux plumes, poils, acariens, poussiere. Cures thermales a la Bourboule tous les ans de l'age de quatre ans a huit ans et comme traitement : douze ans de desensibilisation. Mon asthme s'aggravait au fil des annnees et le pneumologue n'a pas reagi a l'aggravation. Au final a quinze ans, suite a une crise d'asthme plus severe qu'une autre (j'ai ete hospitalisee a cinq kilomètres de chez moi pendant deux jours car j'etais intransportable sur un autre hopital et ensuite je me suis retrouve en reanimation service soins intensifs pendant quinze jours. Quand le pneumologue m'a vu arriver, il a tout de suit dit a mes parents, je ne suis pas sur de la sauver. Je sais ce que je dois a ce pneumologue, la vie, mais meme lui il n'arrive pas a stabiliser mon asthme car j'ai des allergies au pollen, aux poussieres, aux acariens, aux oeufs, a la volaille, aux kiwis, aux penicillines et derives et le pire je dirais ce sont tous les anesthesiants locaux (amino amides et xylocaine)que l'on vient de decouvrir. La moindre intervention chirugicale et c'est direct l'anesthesie generale. Prochainement je dois etre opere et j'ai deux ou trois interventions qui vont etre faites en meme temps sur paris car je developpe en plus une maladie neurologique qui necessite des interventions chirugicales. Pour essayer d'etre un peu moins malade dans l'annee, je fais un sejour de un a deux mois dans un centre climatique ou les allergenes sont moins nombreux.
Val0104
Portrait de cgelitti
hello !
et bien moi c'est le contraire !

j'étais pourtant serieusement atteinte... Dés que je rentrais dans un RER (métro de banlieu parisienne) j'avais les yeux qui enflaient, le nez qui grattait, le palais et les oreilles des démangeaisons horribles... Idem dans les magasins de bois (type casto) et puis dehors ça devenait de pire en pire a l'arrivée du printemps.

Bref, un super message d'espoir mais d'une dizaine d'allergies (tests fait chez un allergologue) je n'en ai plus une seule. J'avais entendu dire que l'hypnose était efficace alors j'ai fait une séance et depuis... plus rien ! c'est assez innatendu et il serait temps que ça se sache !
Sujet vérouillé