L'allergie : une incompatibilité entre vous et votre boule de poil ?

Publié par Anne Pensis, vétérinaire le Lundi 12 Mars 2007 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 12 Mai 2011 : 16h11
-A +A

Les allergies aux chiens et surtout aux chats ne sont pas rares. Pour réduire les risques d'en développer et de ne plus pouvoir vivre avec votre boule de poil, il convient de prendre quelques précautions.

L'allergie aux chiens et chats

Vous adorez les chiens ou les chats, mais dès que vous les manipulez ou demeurez à leurs côtés, vous éternuez et vos yeux piquent, vous êtes atteint de démangeaisons cutanées ou vous êtes victime d'une crise d'asthme? Les responsables de ces réactions désagréables et parfois dangereuses sont des allergènes présents dans la salive, sur les squames, sur les poils et dans l'urine des animaux. Chez les chats, la protéine « fel d1 » a été identifiée comme l'allergène félin le plus puissant, causant de nombreuses allergies aux chats. Plusieurs semaines ou parfois plusieurs mois sont parfois nécessaires pour développer une allergie vis-à-vis de ces allergènes et lorsqu'elle se déclare, la solution la plus souvent envisagée est de se séparer de son animal de compagnie!

Comment diminuer les risques d'allergie ?

Il est possible de prendre certaines précautions visant à diminuer le risque de développer une allergie vis-à-vis de nos compagnons à quatre pattes. Même si tous les animaux véhiculent des allergènes, le choix de la race est déjà un critère important. En effet, certains chats (chats nus, chat siamois) et chiens (chien nu chinois, caniche, bichon frisé) perdent moins leurs poils ou n'en possèdent pas ou très peu ! De plus, un brossage fréquent et pour certains chiens, une tonte courte au toilettage réduit la quantité de poils sur l'animal et diminue ainsi la propagation des allergènes dans l'air. Enfin, l'entretien de la maison est aussi un élément clé permettant de réduire la quantité d'allergènes : un nettoyage régulier des tapis, planchers, rideaux, de la literie, des couvertures et des coussins permet d'ôter la salive, les squames de peau et les poils. L'interdiction d'accès à certaines parties de l'habitation comme les chambres à coucher permet également de vivre dans un environnement plus pauvre en allergènes.

Publié par Anne Pensis, vétérinaire le Lundi 12 Mars 2007 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 12 Mai 2011 : 16h11
A lire aussi
Les allergies aux animaux Publié le 06/06/2006 - 00h00

Près d'un ménage sur deux possède un animal de compagnie, dont un sur deux est un chien ou un chat. Chiens, chats, oiseaux, hamsters, rats, lapins… partagent désormais notre intimité. Pourtant, ils sont très allergisants !

Mon chien est allergique ! Publié le 07/03/2006 - 00h00

Comme nous, nos amis canins ne sont guère épargnés par le fléau que représente l'allergie. Ainsi, ils sont victimes de démangeaisons cutanées, de diarrhées et de rhumes allergiques dont l'origine exacte est souvent difficile à déterminer et dès lors, à supprimer !

Allergies : comment prévenir ? Publié le 24/03/2014 - 08h39

Rhume des foins, dermatite atopique, asthme, choc anaphylactique… les allergies respiratoires, cutanées ou alimentaires sont en constante augmentation.Mais les médicaments et la désensibilisation ont bien progressé. Comme dans les autres pays, le nombre d’allergiques, déjà élevé (1...

Plus d'articles