Allergie alimentaire : attention au baiser fatal !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 02 Mai 2006 : 02h00
-A +A
Une personne allergique à un aliment peut développer une réaction grave après avoir embrassé quelqu'un ayant consommé l'aliment en question. Cette réaction allergique au baiser a été dénommée le « kiss of death » par les spécialistes. Les sujets allergiques et leur famille doivent être informés de cette « allergie par procuration ».

Allergie alimentaire à la suite d'un simple baiser

Les personnes atteintes d'allergie alimentaire doivent se méfier du baiser. En effet, elles peuvent se retrouver fortuitement en contact avec l'aliment responsable de l'allergie si la personne embrassée vient de le consommer. La réaction allergique provoquée se manifeste heureusement le plus souvent par des symptômes locaux, légers à modérés (démangeaisons, rougeurs, urticaire), mais peut aussi se traduire par des troubles plus graves, allant de la détresse respiratoire au choc anaphylactique. Le délai d'apparition des symptômes allergiques est généralement de quelques minutes à peine. En revanche, le laps de temps entre la consommation de l'aliment allergène et le baiser est très variable, allant de quelques minutes à une ou deux heures.

Réaction allergique au baiser : à tout âge, quel que soit le type de baiser ou l'aliment

Comme l'indiquent les spécialistes, tous les aliments peuvent être en cause, et notamment les fruits courants, les fruits secs à coque (arachide, amande, noisette, noix exotiques), le poisson, les fruits de mer, l'oeuf, le lait de vache, etc. Toutefois attention, il peut parfois s'agir d'une réaction allergique à un médicamentCette réaction allergique due à un baiser peut se produire à tout âge et quel que soit le type de baiser : baiser amoureux ou simple baiser affectueux à un enfant par exemple. Et elle est fréquente : entre 1 et 10% des sujets suspects d'allergie alimentaire ou réellement allergiques.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 02 Mai 2006 : 02h00
Source : Nutrinews n°165, avril 2006, Centre de recherche et d'informations nutritionnelles (Cerin) Revue française d'allergologie et l'immunologie clinique, 46 (2) : 80-4, 2006.
A lire aussi
Forte progression des allergies alimentaires Publié le 02/01/2001 - 00h00

Les allergies alimentaires sont de plus en plus fréquentes, en raison de la diversification de notre alimentation. Du simple picotement buccal au redoutable choc anaphylactique, en passant par l'eczéma ou la crise d'asthme, l'allergie alimentaire peut prendre des formes très diverses. La mise en...

Choc anaphylactique : un 'super choc' allergique Publié le 30/06/2014 - 07h36

Démangeaisons, nez qui coule, éternuements…, nombre d’entre nous connaissent les petits tracas des allergies.Mais, dans certains cas, la réaction de l’organisme face à l’allergène peut être bien plus explosive et s’étendre à tout l’organisme.Elle peut alors mettre en danger la...

Plus d'articles