PatriciaLenn
Portrait de cgelitti
moi je suis pour l'allaitement, j'avais 20 ans quand j'ai allaité ma fille , j'ai toujours eu l envie d'allaiter mes enfants , je l'ai allaité 18 mois , cela crée des moments forts entre son enfant et soi, arreter de dire que cela fait , mal , que ca abime les seins etc... 'ai 25 ans maintenant , et je ne regrette pas d'avoir allaiter et si un jour j'en aurais un autre je ferais pareil , j'allaiterais , jusqu'a ce que l'enfant ne le veule plus , j'espere faire comme l'irlande je crois , elles allaitent jusqu'au 3 ou 5 ans de l'enfant je trouve ca formidable , je suis pour l'allaitement, de plus ma fille n'a jamais voulu de doudoud , ou de tetines etc ... je trouve que le sein et tellement une approche avec l'enfant et v'est primordiable , pour une complicité mere enfant . voila donc mon coup de gueule les futurs mamans si vous le pouvez , allaiter , que vous aillez des petits ou gros seins peu importe
isabelle76
Portrait de cgelitti
Je viens de lire quelques messages sur l'allaitment et certaines réactions me font un peu peur. Evitons de nous culpabiliser entre nous. La société s'en charge à merveille! Que ce soient nos mères, soeurs, la pub ou certains articles dans la presse féminine. Je suis sage-femme et moi-même bientôt maman pour la première fois et je voudrais juste vous dire que l'allaitment doit rester ce qu'il est devenu, au cours du temps, dans notre société moderne: un choix.
On sait bien tous les arguments comme quoi les femmes sont faites "pour ça". On entend souvent: c'est naturel, avant, on allaitait, ou son bb mourrait car il n'y avait pas les laits de synthèse. On le sait bien, mais l'évolution de notre société a fait que ce n'est plus si simple. Les difficultés existent et les nier serait une grave erreur. L'image et le rôle de la femme et de la mère a fortement et très rapidement évolué et tous ces changements ont un impact indéniable sur le choix d'allaiter, le vécu de l'allaitement et l'image de l'allaitement et ce pour les parents et pour la société.
Je pourrais détailler pendant des heures sur ce qui fait que de nos jours et chez nous, en Europe, l'allaitement ne va plus autant de soi, mais ce serait un peu long. Alors, informez-vous le plus possible auprès de sources fiables. Entre beaucoup d'autres: infor-allaitement, la leache league, votre sage-femme, et enfin, ma "bible" perso au sujet de l'allaitement: "L'allaitement" par le Dr. Marie Thirion, éd. Albin Michel.
Un dernier conseil: dans tout ce que vous allez lire, entendre, voir... faites un tri. Méfiez-vous des discours extrémistes, des avis en contradiction totale (qui sont généralement, l'un comme l'autre, éronnés), des conseils qui vous semblent d'instinct farfelus ou que vous sentez ne pas vous convenir. Ne laissez personne vous influencer, vous culpabiliser ou vous imposer quoi que ce soit. Nous, qui ne sommes pas vous, ni votre mari, ni votre bébé, nous avons tout juste le droit de vous écouter, de vous conseiller au plus juste de nos connaissances (et de nos expériences, mais là, il faut savoir rester à sa place et ne pas imposer son vécu comme "la vérité". Nous vous devons de vous respecter dans votre vécu, vos questions et finalement votre choix.
Dire "l'allaitement: c'est génial!" c'est déjà empiéter sur le droit de choisir.
Au fait: j'ai fait le choix, avec mon mari, d'allaiter notre bébé. On verra ce que bébé en pensera et ce que nous en penserons au moment de le faire... On viendra peut-être vous demander conseil. ; ) Déjà, à toutes, merci de parler de l'allaitement, qui est, comme vous pouvez le voir, un sujet qui me tient à coeur.
KRISTI.F
Portrait de cgelitti
[QUOTE=isabelle76] Je viens de lire quelques messages sur l'allaitment et certaines réactions me font un peu peur. Evitons de nous culpabiliser entre nous. La société s'en charge à merveille! Que ce soient nos mères, soeurs, la pub ou certains articles dans la presse féminine. Je suis sage-femme et moi-même bientôt maman pour la première fois et je voudrais juste vous dire que l'allaitment doit rester ce qu'il est devenu, au cours du temps, dans notre société moderne: un choix.
On sait bien tous les arguments comme quoi les femmes sont faites "pour ça". On entend souvent: c'est naturel, avant, on allaitait, ou son bb mourrait car il n'y avait pas les laits de synthèse. On le sait bien, mais l'évolution de notre société a fait que ce n'est plus si simple. Les difficultés existent et les nier serait une grave erreur. L'image et le rôle de la femme et de la mère a fortement et très rapidement évolué et tous ces changements ont un impact indéniable sur le choix d'allaiter, le vécu de l'allaitement et l'image de l'allaitement et ce pour les parents et pour la société.
Je pourrais détailler pendant des heures sur ce qui fait que de nos jours et chez nous, en Europe, l'allaitement ne va plus autant de soi, mais ce serait un peu long. Alors, informez-vous le plus possible auprès de sources fiables. Entre beaucoup d'autres: infor-allaitement, la leache league, votre sage-femme, et enfin, ma "bible" perso au sujet de l'allaitement: "L'allaitement" par le Dr. Marie Thirion, éd. Albin Michel.
Un dernier conseil: dans tout ce que vous allez lire, entendre, voir... faites un tri. Méfiez-vous des discours extrémistes, des avis en contradiction totale (qui sont généralement, l'un comme l'autre, éronnés), des conseils qui vous semblent d'instinct farfelus ou que vous sentez ne pas vous convenir. Ne laissez personne vous influencer, vous culpabiliser ou vous imposer quoi que ce soit. Nous, qui ne sommes pas vous, ni votre mari, ni votre bébé, nous avons tout juste le droit de vous écouter, de vous conseiller au plus juste de nos connaissances (et de nos expériences, mais là, il faut savoir rester à sa place et ne pas imposer son vécu comme "la vérité". Nous vous devons de vous respecter dans votre vécu, vos questions et finalement votre choix.
Dire "l'allaitement: c'est génial!" c'est déjà empiéter sur le droit de choisir.
Au fait: j'ai fait le choix, avec mon mari, d'allaiter notre bébé. On verra ce que bébé en pensera et ce que nous en penserons au moment de le faire... On viendra peut-être vous demander conseil. ; ) Déjà, à toutes, merci de parler de l'allaitement, qui est, comme vous pouvez le voir, un sujet qui me tient à coeur.[/QUOTE]
trules m- patricia
Portrait de cgelitti
Il y a pas de meilleur que l' allaitement c'est vrai qu'on a des douleurs mais sé passager . J' ai 2 filles et j' ai allaiter la deuxieme , et donner le biberon a la premiere et je regrette de lui avoir donner le biberon car on a pas les mème momment que j'ai avec ma 2 fille . On a aucun souci pour savoir qui va se reveiller pour faire le biberon .Trop génial il y a une tel sensation quand j'ai ma fille dans mes bras. Aujourd' hui elle a 18 mois et je continue de l' allaiter .Je suppose que le lait est plus doux puisque quelle ne s' arrete pas .
birgane
Portrait de cgelitti
bonjour ,j'ai une petite fille de bientot 5 ans qui att jusqu'à 4 ans et 3 mois .nous avons convenu toutes les deux que dès qu'elle serait prete tt serait terminée,pour cela je lui ai raconté des histoires de sevrage.A4 ans et 3 mois elle ne tete plus .Aujourd'hui, je suis enceinte de bientot 5 mois et demi et mon souhait est d'allaiter.La question ne se pose pas à bb,dans ma formation d'infirmière ,j'ai appri que bb posé sur le ventre de samere ,si on lui laissait le temps ,rampait jusqu'au sein ,pourquoi parle t'on de réflexe de sucion et comment ce fait il quele sucion observé au sein est différente de celle à la tétine.A BIEN MEDITER .
PS: au fait j'ai allaité et j'ai travaillé primordiale lorsque la séparation avec la nou nou arrive.Aujourd'hui ,il ne faut pas se laisser haper par les lobie pharmaceutique ou commerciale ,le lait en poudre doit rester pour les cas exceptionnels et particuliers.
MERCI DE M4AVOIR LU
anne fournier
Portrait de cgelitti
je suis maman de 2 filles. la 1ere a 3 ans , la 2eme a 1 mois . j'ai allaité la 1ere après avoir compris les avantages pour l'enfant . je dois avouer que les douleurs n'ont pas rendu ce moment agréable au début.de plus,j'affrontais l'inconnu tant vis à vis de la maternité que de l'allaitement.cependant,quand j'ai dû penser au sevrage pour pouvoir reprendre mon travail,j'ai ressenti comme une déchirure : je coupais véritablement le cordon.
pour la 2ème , la question ne s'est pas posée : je l'allaite et c'est un bonheur . j'ai compris qu'il ne fallait pas se poser trop de questions , ne pas se laisser influencer par tous les discours bien souvent contradictoires . il faut simplement écouter les conseils des sages femmes sur la bonne position du bébé et ensuite écouter son bébé . il faut se faire confiance et tout coule alors de source .
je dis vive l'allaitement et ouste les corvées de confection et de stérilisation des biberons !
je dis avant tout : chaque mère doit faire ce qu'elle se sent capable de faire , sans a priori . l'essentiel est d'être convaincu d'avoir pris la bonne décision afin d'être en osmose avec son bébé .
cocodeleau
Portrait de cgelitti
Moi aussi je suis pour l'allaitement. Je l'ai fait pour mon premier jusqu'à l'âge d'un an. C'est lui qui a décidé un jour d'arrêter. Pour le second la question que je pose, est-ce que se sera plus facile ? Les seins réagiront -ils diffemment ? Si l'une d'entre vous possède des élements de réponse je suis alors impatiente de vous lire.
PatriciaLenn
Portrait de cgelitti

J'envisage moi aussi d'allaiter mon nourrisson... Et bien sûr j'ai plein de questions et de réserves par rapport à la période sur laquelle je dois allaiter, comment m'y prendre, tout en jonglant l'avis de mon entourage.

Jusqu'à présent je me suis souvent tournée vers ce site pour des conseils santé & maternité (ils ont un programme Allo Maman qui m'a offert plein de réponses à mes questions de future maman!).

En espérant qu'il aidera d'autres futures et nouvelles maman à prendre la décision d'allaiter! 

http://www.groupeproxim.ca/fr/sante/modes_de_vie/un_allaitement_heureux.sn

Sujet vérouillé