efficace de suite
Portrait de cgelitti
Bonjour à toutes et à tous.

Jeune homme de 31 ans à l'addiction facile, je pense être alcoolique depuis quelques mois, voir des années. J'ai fumé du canabis durant 8 ans, mais sans boire d'alcool, l'odeur me dégoutait et les effets imprévisibles pour un novice. Aujourd'hui c'est l'inverse ! J'ai stoppé le canabis depuis 3 ans, mais suis tjrs addicte à l'ivresse, qui aujourd'hui est alcoolique.

J'ai tjrs été fan de jeux vidéo (PC), et pouvais passer 18h/ jours durant des mois à jouer (WoW, CS etc...). Et l'ivresse avait tjrs été, jusqu'à peut, liée au plaisir de jouer. Mais de fil en aiguille j'ai pu constater qu'un certain malaise s'intallait en douceur. J'ai arreté de jouer autant depuis quelques semaines (surtout wow pour les connaisseurs). Mais le besoin d'alcool reste présent. Quelques bières l'après midi (2 à 6x 33cl), et du whisky le soir.

J'ai eu 2 vraies cuites dans ma vie, genre celle qui vous fait vomir, qui vous rend malade et vous fait faire un peu n'importe quoi. C'était y'a plus de 10 ans.

Je bois, mais ne suis jamais ivre (je deteste perdre le contrôl de mon corps). Pour être sûr de ne pas boire le verre de trop, je me contente de fermer les yeux en me mettant debout, et si ca tourne je cours m'enfiler 1,5 litre d'eau de source (l'alcool déshydrate, d'où la gueule de bois le lendemain) et vais me mettre au lit.

Mon grand père est mort jeune à cause de l'alcool (3 bouteille de rouge /jour), ma mère est alcoolique depuis 10 ans (Whisky du matin au soir) et mon frère sort d'une cure mais a rechutté aussi sec (bière 3 à 5 litres/jours). Merci la génétique...

Ma futur femme va accoucher en septembre de notre premier enfant...et j'aimerai que mon alcoolémie soit morte et enterrée avant cette date. Bizarement je n'ai aucun besoin d'alcool quand je vais la voir ( 2 à 3 jours), je suis juste anxieu voir angoissé par moment. Mais rien de physique, juste psycologique je pense !

Aujourd'hui j'étais chez mon doc. Il a refusé de me prescrire du Liorésal, par peur que la SS lui tombe dessus du fait que je ne souffre pas de sclérose en plaque ou autres pathologies neuronales ou musculaires. Il s'est contenté de me refiler une ordonnance pour de l'Aotal 333.

Je sais que par rapport à certaines personnes je ne suis pas encore au fond du gouffre, mais est ce que ce médicament a une chance de m'aider au vu de mon profil ?

Je m'excuse d'avance pour le pavé. Merci d'avance.

SIMON
Portrait de cgelitti
Bonjour à tous.
Pour obtenir du BACLOFENE,il faut passer par les médecins.Aller les voir avec le livre d'Ameisen et votre propre documentation,soyez convaincant.Vous pouvez aller dans le service d'addictologie des CHU et également dans les centres médico-psycologique (CMP),les consultations sont gratuites il faut demander un médecin spécialiste en addiction alcoolique.On trouve les adresses et téléphone dans l'annuaire.
Bon courage.
HELENE
Portrait de cgelitti
Bonjour.
Un bon article sur le SYNDROME D'ALCOOLISATION FOETALE sur WIKIPEDIA.Bilan de l'alcoolime:40000 Morts/An et 5000 à 7000 enfants qui naissent chaque année gravement handicapés et à vie.Comment peut on être contre le baclofene.Courage à tous,vous réussirez votre combat contre l'alcool.
efficace de suite
Portrait de cgelitti
Bonjour à tous.
Pour obtenir du BACLOFENE,il faut passer par les médecins.Aller les voir avec le livre d'Ameisen et votre propre documentation,soyez convaincant.Vous pouvez aller dans le service d'addictologie des CHU et également dans les centres médico-psycologique (CMP),les consultations sont gratuites il faut demander un médecin spécialiste en addiction alcoolique.On trouve les adresses et téléphone dans l'annuaire.

EN FAIT JE PENSE QUE TOUS LES SERVICES D'ADDICTOLOGIE DES CHU PRESCRIVENT DU BACLOFENE AU MALADE ALCOOLIQUE QUI LE DEMANDE,SOUS RESERVE DE CONTRE INDICATION SPECIFIQUE AU PATIENT DEMANDEUR.
Bon courage
SIMON
Portrait de cgelitti
Bonjour à tous.
Allez sur le sujet BASE DE DONNEE BACLOFENE.Un témoignage très interessant et précis:page 13 du 28 Mars 2009 à 22H10 et page 14 du 01 Avril 2009 par EMOI.
La vraie solidarité c'est aider les malades alcooliques, car ils sont en danger de mort certaine.C'est ce que fait EMOI.
Trés cordialement.Bon courage à tous.
vévé
Portrait de cgelitti
Mon ami a été traité avec Aotal durant plusieurs moi. Il a été suivi chaque semaine par un medecin-addictologue/psychologue. Ce suivi psychologique accompagné de ce médicament a été très positif. Ca fait 1 an aujourd'hui qu'il n'a pas replongé. Le plus difficile pour s'en sortir est à la base de prendre conscience que l'on est malade et de faire la démarche de se faire aider. Il semble que tu aies fait ce 1er pas alors je te souhaite bon courage dans ton cheminement.
Bon courage à toi.
Sujet vérouillé