Anna
Portrait de cgelitti
J ai pris l habitude malheureusement de boire le soir

J eleve seule mon enfant et des que toutes mes taches de maman boulot sont accomplies je bois un coup, je pense que cela m evite de culpabiliser ,d oublier ...meme quand je sors avec un garcon j aime boire un coup l ivresse me "degrise la vie"

Je suis alcoolique methodique tout est si calcule que vous auriez peine a me croire si vous me rencontreriez ...bref

Vous auriez une solution ????

tidji
Portrait de cgelitti
bon courage Anna .
TU VAS Y ARRIVER. JE RESTE CONVAINCU QUE TU T'EN SORTIRA.
marine
Portrait de cgelitti
Anna, par "chance" vous connaissez votre problème, vous êtes consciente de ce qui vous arrive, donc il n'est pas trop tard pour recouvrer une vie saine. Suivez les conseils que vous donnent Alain, Christian, Joanna. Vous devez vous en sortir, vous en avez la volonté, ne restez pas seule fasse à votre problème. C'est la solitude, le chagrin d'avoir perdu votre compagnon qui vous minent. Reprenez du poil de la bête. Dites vous que cet homme ne vous méritait pas. Allez de l'avant, inscrivez vous à des associations, faites du sport (le midi pendant la pause déjeuner, il y a peut être une piscine ou un club de sport où vous pourriez aller avec des collègues, afin de vous changer les idées). Vous avez besoin de contacts, d'échanges ; ne vous repliez pas sur vous même. Il y a beaucoup de personnes autour de vous pour vous offrir leur amitié, allez vers les autres.
La vie est souvent difficile, mais ne vous retournez pas sur ce qui vous a fait mal, regardez l'avenir. Vous avez un job, un appart et surtout un petit boutd'chou. Pensez à lui et à vous. Ne donnez pas seulement l'image que vous êtes forte, soyez le vraiment et refusez vous ce petit verre qui vous fait du bien mais qui va vous détruire.
Donnez nous des nouvelles et croyez en l'avenir, en votre avenir.
christian
Portrait de cgelitti
garde le moral Anna, je sais que c'est dur, j'ai tout donner pour karine, j'ai quitter mon job pour etre pret d'elle et l'aider mais elle me rejete et refuse mon aide, aujourd'hui je suis au chomage.pourtant tout allais bien entre nous. lundi le 10 avril c'est son anniversaire j'avais prevu de lui offrir une jolie bague de fiancaille et de lui faire ma demande en mariage officiellement et je ne serai pas a son anniversaire.j'avais enfin trouver le bonheur karine etais souriante nos enfant s'entendais a merveille et voila c'est de nouveau le trou noir.mais je garde espoir de la retroouver qu'elle va reagir c'est ca qui me donne la force et puis mon fils aussi meme si je le vois que tout les 15 jour.ty vois j'ai donner sans rien recevoir mais je n'en veux pas a karine elle est malheureuse je le sais surement plus que moi et je suis impuissant
Joanna
Portrait de cgelitti
Je ne sais pas quel âge tu as, et depuis combien de temps tu bois mais tu es en danger. Si tu te laisses aller tu vas plonger et pour remonter le parcours est bien difficile or tu as un enfant. Lui, il n'a rien demandé, il a besoin de toi surtout que tu l'élèves seule. Tu ne peux pas lui faire cette vacherie ! Tu dois être présente pour lui, il n'a que toi. Quel âge a-t-il ? Si tu as besoin de l'alcool pour te sentir mieux tu ferais mieux de te faire aider par ton médecin ou mieux par un psy. Tu peux aller dans un CMP c'est gratuit. En attendant va sur le forum de vielibre.fr tu trouveras des gens de toute confiance à qui tu pourras parler. Tu as fait le premier pas en venant parler sur ce forum, c'est que tu es consciente du danger que tu es en train de braver. Nous sommes nombreux à vouloir t'accompagner dans ta démarche pour en sortir. Donne nous de tes nouvelles mais ne reste pas seule face à l'alcool. La vie n'est pas toujours facile, tu es sûrement très fatiguée de tout gérer toute seule, le boulot, l'éducation de ton enfant, la maison etc... On en est nombreuses dans ce cas. Prends des moments de détente pour toi. Tu peux faire garder ton enfant s'il est petit par une amie ou la famille et fais des choses qui te font plaisir mais sans alcool. Bises.
chaussette
Portrait de cgelitti
Anna,
je lis beaucoup de détresse dans tes messages. Je suis fille d'alcoolique, abstinent depuis 10 ans.
J'ai véritablement découvert mon père à l'âge de 16 ans, lorsqu'il a arrêté de boire. Auparavant, il n'a pas su prendre part à ma vie à cause de sa maladie, expression d'un mal être persistant. Il a commencé de boire sur des chantiers, à l'époque où il s'est marié. Il a arrêté 20 ans après, quelque temps après que ma mère l'ai quitté. Est-ce son mariage qui l'a rendu alcoolique ? Peux-être. Dans la vie de famille qu'il s'est construit, il n'a pas su se trouver lui (il avait aussi de grosses difficultés au travail). Il reconnaissait qu'il avait certaines faiblesses, mais il a toujours refusé les mains tendues pour l'aider. Par égoisme ? Par fierté ? Je ne sais, lui dit qu'il n'a pas trouvé chaussure à son pied (comme moyen pour s'en sortir). En tout cas, comme tu le dis, personne n'y a vu que du feu pendant 20 ans, (sauf ma mère) et tout le monde est tombé des nues quand il a annocé qu'il avait un problème avec l'alcool. Il a fini pas arrêter avec l'aide des Alcooliques Anonymes. Ce n'est pas une secte (j'ai entendu beaucoup d'horreurs), ce n'est pas réservé aux vieux poivrots, c'est un cercle d'échange qui permet en s'ouvrant aux autres de s'ouvrir à soi. Il y a sûrement des choses, que tu ne veux pas voir ou entendre chez toi, des choses que tu occultes car elles te font souffrir. Mais si tu te laisse piéger par l'alcool, c'est lui qui te fera souffrir, et fera souffrir tout ton entourage.
C'est douloureux de vivre avec un parent alcoolique, même s'il ne vous maltraite pas, même s'il fait acte de présence, car il n'est pas là pour lui, donc encore moins pour les autres.
Je te félicite d'avoir essayé les perches que l'on t'as tendue, et je t'encourage à continuer d'essayer. Et chaque fois que tu tombes, tu peux te relever la tête haute, c'est inutile de se morfondre, c'est même nuisible. Il est bienfaisant d'être tolérant avec soi-même, on ne peux pas être parfait. Moi je suis encore en prise avec la drogue, j'ai fait de nombreuses rechutes, mais j'ai appris à me pardonner, et j'ai déjà beaucoup progressé.
Je te souhaite plein de courage et des moments de paix avec toi.
Affectueusement,
chaussette.
Joanna
Portrait de cgelitti
De quel département es-tu ? Car par le biais de l'association vie libre (ou une autre association) tu peux avoir le soutien d'un ancien malade alcoolique. Sur le site vie libre, tu cherches dans adresses et tu trouveras quelqu'un. Sinon va sur le forum et tu peux discuter avec des gens qui pourront réellement t'aider. Essaie. Courage.
tidji
Portrait de cgelitti
Vraiment merci Michele pour ton message.

Je pense que tu peux constater Anna deux choses ici.
L'alcoolisme est une maladie oui, mais surtout quand on veut on peut s'en sortir.
Michele est un exemple pour toi.
Aides toi et la vie t'aidera.
Choisis le bon combat, décides toi et aies déja l'envie de t'en sortir; c'est le premier réflexe à avoir.
Ensuite, tu verras que les choses iront d'elles même.
La lumière reviendra sur ton chemin.
Dis toi qu'en chacun de nous il y a un champion, soit on fait tout pour qu'il sorte, soit on accepte d'être nul et médiocre.
Je crois très sincèrement que tu peux faire sortir cette battante, cette gagnante qu'il y a en toi.
SAISIS TA CHANCE Anna. Tu es plus forte que la bouteille.
Ne laisse pas la bouteille gagner ce combat, c'est toi qui commande et non la bouteille, c'est toi le capitaine du bateau.
Tu seras une bonne mère pour ton fils, seulement si tu gagne ce combat.
ELEVE TOI, il y a un vainqueur en chacun de nous.
anna
Portrait de cgelitti
J ai 30 ans mon enfant a 2 ans et je bois depuis plus d un an et demi peut etre au moment ou je me suis apercue que son geniteur ne reviendrait jamais.Quand j etais enceinte je n avais rien mais tellement heureuse de porter le fruit de notre amour ,l enfant est arrive et comme une bonne etoile j ai pu trouver un job un logement bref
je ne mets pas mon enfant en danger si ce n est celui de perdre sa mere car a bien y reflechir ne serait il pas mieux sans moi...
Merci pour les indications je vais visiter vielibre
Joanna
Portrait de cgelitti
Moi je peux te dire que ton enfant sera bien mieux avec toi ! C'est certain ! Il ne voit pas son père du tout ? Je suis sûre que tu t'en sortiras, tu as l'air très dynamique puisque tu a à la fois un job et un logement. Et puis tu es si jeune ! Tu pourrais être ma fille, j'ai 50 ans. Va sur le site de vielibre, correspond avec tous ces gens qui sont extraordinaires, chaleureux, optimistes et qui ne te laisseront jamais tomber. Tiens moi au courant ! Est ce que tu as des activités en dehors de ton travail ? Tu fais du sport ? Ne reste pas isolée. Bises et à bientôt sur le forum.
Alain 13
Portrait de cgelitti
Anna, on sent que tu es dans une grande détresse, et en danger.
Mais tu as des atouts : cette prise de conscience que tu as faite, c'est un pas énorme. Il faut maintenant te sortir dans ce processus dans lequel tu t'es laissée insidieusement prendre.
La démarche que t'a indiquée Joanna va te servir; tu peux la considérer comme une maman, ou plutôt une grande soeur qui va te conseiller, pour que tu ne tombes pas dans les mêmes pièges qu'elle.
Viens sans crainte sur le site Vie Libre: ton adresse Internet n'y est pas retenue; quant à ton prénom... fais comme tu le sens. Sache en tout cas qu'aucun jugement n'est porté! Si tu sens que tu es un peu bloquée, tu serres les dents, tu te dis que tu n'as vraiment rien à perdre, et tu te lâches.
tu verras que la solidarité existe dans ce monde de brutes. libre à toi ensuite de faire ce que tu veux des conseils qui te seront donnés.
Je suis moi-même un ancien buveur, guéri, et membre actif de Vie Libre.
Je te souhaite grand courage. Crois en toi.
A bientôt sur notre forum.

Pages

Sujet vérouillé