gérald
Portrait de cgelitti
Je ne suis pas à proprement dit une alcoolique mais je consommme régulièrement. Trop souvent à mon gout. Je me retiens de boire car je connais les antécédants familiaux et il me serait facile de sombrer dans cette excès.. comme dans d'autres d'ailleurs. Mais j'essaie d'etre forte. Avec un succès variable selon les lunes!

Voici mon dilemne:

Je suis consciente des concéquences de l'abus d'alcool sur mon corps et c'est bien ça qui me fait peur. A 36 ans, même sans être alcoolique, les conséquences d'une consommation régulière commence à se faire ressentir.

Je constate malheureusement que c'est un sujet très peu abordé chez les médecins en consultation classique. On consulte pour un simple rhum, pour un probleme gastrique, une douleur à la visicule billiere... et le médecin ne vous questionnera jamais sur votre consommation d'alcool.

Conclusion, ce serait enrayer le processus chez certaines personnes consommant trop régulièrement de l'alcool si leur médecin les questionnait un peu plus sur leur consommation.

Il est en effet indétectable chez les gens de mon âge mais devient catastrophique vers la cinquantaine.

Je suis consciente que l'alcool est dangereux pour la santé sans parler forcément d'alcoolisme et je souhaitrais qu'en France on stop le tabou... Le vin est le sang de la France... Et si il pouvait couler un peu moins dans je ne m'en sentirais pas moins francaise! Tant pis pour la tradition!

Voila, c'est tout.

PUB
PUB