Pier
Portrait de cgelitti
Je vis depuis cinq ans avec une femme que j'aime beaucoup. Malheureusement, je sens que mes sentiments s'atténuent avec le temps car depuis quatre ans, elle boit du vin chaque soir. Si ce n'était qu'une coupe au souper, je ne dirais rien. Mais, en septembre par exemple, elle a dû vider environ vingt bouteilles.

Je trouve que c'est beaucoup. Elle banalise la chose et ne peut cependant s'arrêter. Je lui ai souvent demandé d'aller se chercher de l'aide mais rien n'y fait. Elle doit aussi prendre régulièrement des médicaments car elle a déjà fait une psychose et je trouve qu'elle ne devrait pas mêler l'alcool à ce type de médication.

Je l'ai même déjà menacée de la quitter même si ce n'était pas vraiment mon intention et cela non plus n'a rien changé. Jusqu?où faut-il aller pour tenter d?aider une personne aux prises avec l?alcool ?

Je suis rendu à me demander si c?est moi le responsable.

Je suis de plus en plus triste dans cette relation que je croyais être celle de ma vie.

Quelqu'un a-t-il déjà vécu quelque chose de similaire et qu'a-t-il (elle) fait pour s'en sortir ?

Merci de me partager votre expérience.

Pier

choupette
Portrait de cgelitti
comment vous etes apercu quelle avez bu 20 bouteilles
si c est pour un mois cela ne fait meme pas une bouteille
par jour bien sur c est de trop
avez vous cherche pourquoi elle a vait commencee a boire
surement quelle est triste pas bien dans sa peau
si vous voulez on parler
bon courage
Pier
Portrait de cgelitti
Merci à vous Choupette et Pipolette, vos réponses m'ont encouragé. Je les trouve constructives et tenterai de contacter le mouvement Al'anon.
Bonne chance à vous aussi.
Pier
pipolette
Portrait de cgelitti
Pierre
tu souffres de cette situation, mais ne dramatise pas.
Essaie en effet, de trouver pourquoi ta femme se tourne vers l'alcool. Derrière ce recours se cache toujours une réelle souffrance.
Sa dépression a peut-être repris le dessus. Tu peux contacter son médecin pour lui en parler ?
Quant à toi, tu peux trouver des réunions Al'Anon (en parrallèle aux AA) faites par et pour les familles de malades alcooliques. On y trouve de l'aide, du réconfort, des conseils...
Et le fait que tu y ailles, cela décidera peut-être ton épouse à franchir le pas vers les AA (ou autres assoc.)
Cela c'est vu maintes fois. Lorsque l'un bouge, l'autre suit souvent...
Bon courage ! soutiens ton épouse encore et toujours...
Sujet vérouillé