marie33
Portrait de cgelitti
mon mari a un passé héréditaire lourd ; un père alcoolique pendant plus de 50 ans qui a du arrêter net de boire et de fumer pour sa santé ; deux grands frères eux-mêmes alcooliques qui refusent d'admettre qu'ils ont un problème avec l'alcool car ils boivent pour "passer une bonne soirée" ! et toutes les excuses sont bonnes pour boire.

Mon mari depuis quelques années commence à boire de plus en plus mais de façon discrète c'est à dire deux petits verres de whisky tous les soirs pour se détendre 2 verres de vin au repas "pour accompagner" et si je lui dis qu'il boit trop il dit que non que c'est juste pour se détendre après le travail

Le problème c'est que c'est tous les soirs comme ça et qu'il sort aussi dès qu'il le peut faire un tour et quand il rentre il sent l'alcool donc je sais qu'il a bu un verre ou plusieurs

Mon mari n'a pas l'alcool "mauvais" c'est à dire que même quand il a trop bu il n'est pas agressif et c'est ça qui me fait le plus peur car il ne se rend pas compte du danger et c'est pour cela que le médicament dont parle steefe dans son message me paraissait une bonne solution. Pouverz-vous m'aider. Merci

Alain 13
Portrait de cgelitti
Je t'en prie, Karen. Il est normal, après avoir galéré comme je l'ai fait pour m'en sortir, d'avoir envie d'éviter à d'autres de subir tous les désagréments, et la dégradation qu'engendre la maladie alcoolique.
Je suis heureux que tu aies apprécié les réponses apportées.
Bonne journée.
Bisou.
Citali
Portrait de cgelitti
Bonjour Gramy et Karine,

Je lis vos messages et j'ai envie de partager mon expérience avec vous... Vos avis m'aideraient beaucoup.

Je vis avec quelqu'un depuis 4 ans et je remets en question notre relation de plus en plus souvent et ce principalement à cause de sa consommation d'alcool qui me semble anormale. Je pense avoir été naïve pour penser que cela changerait, que c'était un passage, que c'était parce qu'il avait trop eu l'habitude avec ses copains de fac, blablabla mais qu'un jour avec la vie de couple, il s'en lasserait de ces habitudes.

Il lui arrive de boire entre 3 et 5 bières 5 soirs de suite puis le week-end 50 cl de vin ou une bouteille carrément à quelques reprises + éventuellement des bières puis c'est rien pendant quelques jours pour s'éviter mes 'foudres' verbales... Puis rebelotte... Je lui ai parlé à de nombreuses reprises mais rien à faire : pour lui, c'est moi qui suis intolérante... Je lui ai dit qu'il avait vraisemblablement un problème avec l'alcool... Il nie.

Récemment j'ai brandi la menace de la séparation car j'ai découvert qu'il avait dépensé, lors d'une sortie avec des copains, plus de 300 euros en une soirée ! Sa seule réponse fut qu'il faisait ce qu'il voulait avec son argent. Il a à quelques reprises depuis notre rencontre fait des soirées 'cuites' qui m'ont à chaque fois traumatisée (en général, sauf au début, je n'étais pas présente à ces soirées...).

Je ne veux plus sortir dans les bars pour des concerts ou autres car je sais que sa consommation d'alcool va m'énerver. Bref, parfois le soir je m'ennuie, je connais d'avance la soirée : il va boire puis aller dormir. Il ne propose pas vraiment d'autres sorties hormis des sorties au resto ou au pub... Donc parfois je sors seule par dépit (il y a des occasions ou je suis contente de sortir seule et avec des copines).

Tout cela a beaucoup "refroidi" nos relations sexuelles car j'ai beaucoup moins envie et aussi - ce qui m'attriste- mon envie d'avoir un enfant avec lui (même si parfois je veux encore). Pourtant je l'aime car il est adorable mais voilà j'ai l'impression d'être dans une impasse et que mon humeur est dépendante de sa consommation.

Merci pour vos témoignages.
Alain 13
Portrait de cgelitti
Karen,
pense à ton enfent et à toi, et lâche prise. Cela ne veut pas dire que tu laisse tomber ton compagnon; essaie de faire le point avec lui (dans un moment de sobriété), explique-lui que tu ne veux pas te mettre en danger, ainsi que ta fille, et dis-lui que tu seras prête à l'aider lorsque lui sera prêt, c'est à dire quand il sera sorti du déni, et qu'il acceptera de se soigner. Tu peux aussi lui écrire cela: une lettre marque quelquefois plus qu'une discussion...
Le lâcher-prise, ce n'est pas l'abandon de la personne. Ne culpabilise pas. Tu dis qu'il a un scooter, donc il peut se déplacer.
Quant à la recherche d'un travail, c'est totalement utopique pour l'instant; la priorité est à la prise de conscience(mais elle viendra de lui) puis aux soins.
Ma prise de position choquera peut-être, mais je parle avec une certaine expérience; moi-même malade alcoolique (guéri)et ayant de nombreux contacts avec les malades et les familles en qualité de militant Vie Libre. Je te conseille aussi de laisser ton message sur le forum www. vielibre.org, où tu auras plusieurs réponses, qui te permettront de te déterminer.
Cordialement.
karen
Portrait de cgelitti
merci beaucoup Alain pour la merveilleuse adreese internet que tu ma conseillé:www.vielibre.org;Ce site est super beaucoup de gens on répondu à ma demande.Je suis très contente de voir qu'il y a et aura toujours quelqu'un à notre écoute,surtout dans ce problème.Ca permet de garder espoir.Je garde cependant espoir pour mon enfant,qui est la flamme de mon coeur.Je garde aussi espoir que comme toi mon ami se sortira un jour des griffes de l'alcool.Pour le moment j'ai quand meme l'impression que rien ne pourra le faire changer..On ne sais quand meme jamais,et c'est grace a des gens comme toi Alain que l'on garde espoir!!Je te remercie beaucoup de m'avoir consacré un moment de ta journée!Gros bisous!!!
marie33
Portrait de cgelitti
je crois qu'Alain est parti en week end, alors je vais te répondre Cyril, si ton père reconnait qu'il est alcoolique alors tout est possible mais s'il est dans ce qu'on appelle le déni, on ne peut rien faire

Amicalement
Marie33
karine
Portrait de cgelitti
Bonjour cita et toute les autres

Je viens juste vous dire que mon compagnon a peut être un souci avec l'alcool mais ce que je peux vous dire c'est qu'il à reconnu qu'il avait un souci avec l'alcool !Cela est un très bon début!! ce que je peux te dire Cita c'est de ne pas faire d'enfants avec cet homme là pour le moment car une fois que tu aurras un enfants il sera trop tard de revenir en arrière et ces 300? qu'il dépense dans l'alcool toi tu en aurras besoin pour ton enfants!!! Et comme dit ma l'autre il vaux mieux être seule que Mal accompagner !! Dis toi autre chose c'est pas avec l'arriver d'un enfants que sa arrangera tout(Ma mère à cru et non !mon père à augmanter car un enfants = amour mais aussi de grosse dépense donc ils paniquent et pour se sentir invinsible ils boivent.
   Demande lui d'arrêter de boire durant la semaine, autorise une bière tout les 2 ou 3 jours et 2 durant le week-end. Plus d'apéro chez vous les AMIES comprendrons ou sinon tu achètes une petites bouteilles! il ne faut surtout pas les insités c'est très important! il faut aussi être très proche, il faut diminuer les sorties une fois tout les mois ou 2 mais pas plus c'est aussi les insité (avec mon conjoint c'est beaucoup de dialogue) il faut désormais que tu ais une discution avec lui et que vous installez des règle comme pour un enfants la seule différence c'est que vous allez les installez tout les 2!
En plus si sont père est alcoolique alors il faudrais que vous alliez voir un spécialiste car se n'est pas héréditaire mais en général un garçon prend l'exemple du père donc je pense que seule une discution avec une tierse personne ou son père pourais arranger peut-être la chose...
   Je ne dis pas que c'est le solution et que j'ai la science infuse car je l'aurrais mon père n'aurrais pas repris !
   Bon courage à tous et à toute!!
Alain 13
Portrait de cgelitti
Bonjour Gramy,
je voudrais, en réponse à ton message, te dire deux choses:
La génétique ne joue pas dans la transmission de la maladie alcoolique; en tout cas, il n'est pas scientifiquement prouvé qu'il y ait une hérédité...
D'autre part, de la façon dont tu décris l'alcoolisation de ton mari "tous les jours", "pour se détendre"... il est en train de glisser vers la dépendance alcoolique, s'il n'y est déjà. Quand on utilise l'alcool comme un médicament, un anxiolitique, et que la consommation est systématisée, c'est grave;
Je ne sais de quel médicament l'on a pu te parler, mais il n'y en a pas qui puisse t'empêcher de boire (excepté l'Espéral, mais il présente tt de même des dangers importants, et n'est plus guère utilisé... et si la personne a envie de boire, il lui suffit de ne pas prendre ce cachet durant deux ou trois jours, et de recommencer...)
Le seul remède est: alcool zéro.
La seule route à suivre: que ton mari accepte de reconnaître qu'il a un problème avec l'alcool, et qu'il aille tout simplement consulter un alcoologue (ou addictologue) soit dans un hôpital, soit dans un CCAA (Centre de Cures Ambulatoires en Alcoologie); soit dans un CSAPA (Centre de soins, acompagnement et prévention des addictions)les consultations y sont gratuites.
C'est la première démarche qui est la plus difficile: sortir du déni... ensuite, il y a des structures pour les soins, de plus en plus...
Il faut donc en parler avec lui, en choisissant un moment où il n'est pas alcoolisé, et en discuter calmement.
Tu peux aussi t'adresser à des associations d'anciens buveurs, dont les membres pourront plus facilement communiquer avec ton mari, ayant vécu la maladie...
Je te conseille Vie Libre, une association laïque, qui regroupe 12 000 adhérents, et qui a des permanences un peu partout en France; tu peux aller sur le site www.vielibre.org ; tu trouveras des informations, la liste des structures existantes (mais elles n'y sont pas toutes) et un forum sur lequel tu pourras exposer ton cas: tu verras que tu auras des réponses très concrètes, et des propositions d'aide, très concrètes aussi.
Personnellement, je suis malade alcoolique guéri; je suis abstinent depuis deux ans et demi...et militant Vie Libre, bien sûr ! Quel changement dans ma vie, et celle de mon entourage!
Toute mon amitié.
karine
Portrait de cgelitti
bravo et félicitation pour ta guérison alain !!
Anonyme
Portrait de cgelitti
merci beaucoup Alain pour la merveilleuse adreese internet que tu ma conseillé:www.vielibre.org;Ce site est super beaucoup de gens on répondu à ma demande.Je suis très contente de voir qu'il y a et aura toujours quelqu'un à notre écoute,surtout dans ce problème.Ca permet de garder espoir.Je garde cependant espoir pour mon enfant,qui est la flamme de mon coeur.Je garde aussi espoir que comme toi mon ami se sortira un jour des griffes de l'alcool.Pour le moment j'ai quand meme l'impression que rien ne pourra le faire changer..On ne sais quand meme jamais,et c'est grace a des gens comme toi Alain que l'on garde espoir!!Je te remercie beaucoup de m'avoir consacré un moment de ta journée!Gros bisous!!!
karen
Portrait de cgelitti
merci Alain pour tes conseils!!!

Pages

Sujet vérouillé