louloute
Portrait de cgelitti
Bonsoir,

Nous sommes le 25 décembre soir de noël, je viens de quitter ma mère qui attends qu'une chose que je tourne le dos pour se jetter sur un bouteille de vin à moins que ce soit comme la dernière fois une bouteille de wisky.

Ma mère est alcolique, dépendante aux médicaments, dépressive.

La dépression elle l'a depuis toujours, un seconde euphorie tous va bien, la seconde après cris ou pleur (selon la situation). Mon père et moi avons dut la faire hospitaliser d'urgence dans une clinique spécialisée il y a deux ans, elle en est sortie plus calme, bien que sa nouvelle lubie est d'y habiter pour toujours.

La dépendance au médicament elle l'a depuis environ 5 ans

elle ne connaissait à l'époque que des anti stress léger mais maintenant elle est passé aux Xanax ce qui est apparement plus son truc.

Parlons de l'alcolisme, elle est une vrai alcolique depuis maintenant 1 an, crise de délirium tremens, chutte en tout genre, insulte à l'encontre de certains de mes amis surtout sur ma meilleure amie, et puis depuis ce soir crise de jalousie violente envers mon père qui "charmait" des huitres.

Je ne me confie jamais de ces choses là, malgrés et je le vois bien du manque de sentiment dans ce je dis, je suis en train de pleurer sur mon clavier. Je suis tellement fatiguée que je trouve à peine la force de me lever le matin pour aller travailler. Il suffit qu'elle me disent bonjour pour qu'elle me suce toute la force que j'avais. Le pire c'est qu'avec la prise médicamenteuse elle oublie tout. Elle te traite de menteuse et boude.

Alors voilà si quelqu'un à des conseils à me donner sur comment réagir et surtout comment réussir à dormir ce soir en me demandant comment je vais la retrouver demain?

louloute
Portrait de cgelitti
anne demande toi kan mm si ta mère est alcoolique je pense k elle est en souffrance on ne boit pas sans raison du moins ;on devient pas alcoolique parce k on la décidé un jour essaye de savoir la cause c est peut être bcp te demander mais ta maman est surement trés malheureuse elle exprime sa détresse en se noyant dans l alcool et te fais énormément souffrir :dialogues tu avec elle avez vous des conversations et ton papa comment réagi t il? il faut k elle a voir un psychologue c est un début quelqu un qui pourrait l écouter elle doit vider quelque chose k elle en elle mais pas les bouteilles courage penses aussi a ta vie pleins de bizzzzz louloute
sarah
Portrait de cgelitti
[QUOTE=Anne30] Bonjour, Anne,
Comme toi j ai une maman alcoolique depuis maintenant 23 ans et j en ai 25, donc je sais ce que cette terrible maladie cause autour d elle. J ai vecu depuis l age de 2ans avec une maman depressive, alcoolique et tout ce qui s en suit. Crois moi tu n y es pour rien c est une maladie et tu ne peux absolument rien y faire.
J ai tout essaye, et me suis enormement documente et parle avec des specialistes, l alcoolique peu se soigner que par sa propre conscience. Personne de son entourage ne peu y faire quoi que ce soi.
C est a elle de prendre la decision de se soigner, il y a que comme ca. Maintenant le plus important c est toi et ta vie. Prends soin de toi, dis toi que ta mere est malade psychologiquement et essaye de l encourager et de l accepter. Ne gache pas ta vie pour une erreur que tu n as pas commis.Crois moi il est difficile c est vrai d avancer avec de telles souffrances, mais c est un combat et il faut le gagner si tu veux etre libere.
Je te donnes mon adresse mail si tu veux en parler plus longuement je suis prete a t aider, de par mon vecu et ma facon a moi de relativiser apres tan de souffrences!
A tres bientot Anne et surtout tu n es pas seule.[/QUOTE]
Anne30
Portrait de cgelitti
Bonjour, Anne,
Comme toi j ai une maman alcoolique depuis maintenant 23 ans et j en ai 25, donc je sais ce que cette terrible maladie cause autour d elle. J ai vecu depuis l age de 2ans avec une maman depressive, alcoolique et tout ce qui s en suit. Crois moi tu n y es pour rien c est une maladie et tu ne peux absolument rien y faire.
J ai tout essaye, et me suis enormement documente et parle avec des specialistes, l alcoolique peu se soigner que par sa propre conscience. Personne de son entourage ne peu y faire quoi que ce soi.
C est a elle de prendre la decision de se soigner, il y a que comme ca. Maintenant le plus important c est toi et ta vie. Prends soin de toi, dis toi que ta mere est malade psychologiquement et essaye de l encourager et de l accepter. Ne gache pas ta vie pour une erreur que tu n as pas commis.Crois moi il est difficile c est vrai d avancer avec de telles souffrances, mais c est un combat et il faut le gagner si tu veux etre libere.
Je te donnes mon adresse mail si tu veux en parler plus longuement je suis prete a t aider, de par mon vecu et ma facon a moi de relativiser apres tan de souffrences!
A tres bientot Anne et surtout tu n es pas seule.
Alain 13
Portrait de cgelitti
Bonjour Anne
ce que tu décris est malheureusement monnaie courante...
Pour un malade alcoolique, il n'est d'autre solution que l'abstinence totale.
Tout le reste est connexe: dépression, médicaments...
Il n'y a d'autre solution que de l'inciter à faire une nouvelle cure, plus approfondie. Il est clair que si la situation que tu décris se poursuis, elle va se détruire, neurologiquement, mentalement et physiquement.
Ce qu'il faut que tu te dises aussi, c'est que ce n'est pas toi qui décides à sa place de se soigner ou pas... et il ne faudrait pas que tu prennes tout sur tes épaules. Facile à dire, je sais; pas facile à mettre en pratique.
Je répète une chose: pour elle, ce doit être ALCOOL ZERO !
Bon courage, Anne.
............
Portrait de cgelitti
oh non vous n'etes pas seule
j'ai moi aussi une mere alcoolique et qui ne l'admet pas
j'ai 28 et chaque "grand repas" qui sera pretexte a ouvrir une bouteille est un stress enorme pour moi
mon enfance ne ressemble qu'a des images de maman ivre , inconsciente et violente (vitre cassée , attaque de mon pere avec une poele ...)
recement , ma mere a fait des analyses de sang et elles ont revelé un taux tres elevé de triglyceride; coup de chance elle a alors stoppé alcool car peur des consequences. je dois dire qu'alors beaucoup de choses ont changé mais recement un de ses medecins lui a dit que son taux se stabilisait bien ,donc elle repart dans alcool.on verra la suite...
en tous cas ça peut etre un moyen qui marche pour d'autre...
sarah
Portrait de cgelitti
[QUOTE=Anne30] Bonjour, Anne,
Comme toi j ai une maman alcoolique depuis maintenant 23 ans et j en ai 25, donc je sais ce que cette terrible maladie cause autour d elle. J ai vecu depuis l age de 2ans avec une maman depressive, alcoolique et tout ce qui s en suit. Crois moi tu n y es pour rien c est une maladie et tu ne peux absolument rien y faire.
J ai tout essaye, et me suis enormement documente et parle avec des specialistes, l alcoolique peu se soigner que par sa propre conscience. Personne de son entourage ne peu y faire quoi que ce soi.
C est a elle de prendre la decision de se soigner, il y a que comme ca. Maintenant le plus important c est toi et ta vie. Prends soin de toi, dis toi que ta mere est malade psychologiquement et essaye de l encourager et de l accepter. Ne gache pas ta vie pour une erreur que tu n as pas commis.Crois moi il est difficile c est vrai d avancer avec de telles souffrances, mais c est un combat et il faut le gagner si tu veux etre libere.
Je te donnes mon adresse mail si tu veux en parler plus longuement je suis prete a t aider, de par mon vecu et ma facon a moi de relativiser apres tan de souffrences!
A tres bientot Anne et surtout tu n es pas seule.[/QUOTE]
Sujet vérouillé