rikomer
Portrait de cgelitti

j'ai un fils de 14 ans il est autiste....depuis la fin de l'année scolaire il est infernal.il m'injurie, il frappe il crie, il crache...je lui parle, je lui confisque ses jouets, je le menace de représailles, je supprime son petit rituel du coucher....rien n'y fait il continue.je n'en peux plus.je ne comprends pas et je ne sais plus que faire.

il a 7 OU 8 ans d'age mental et j'essaye de lui expliquer qu'il me fait du mal mais ça le fait rire!!!!

avez vous connu la meme situation? ma psy me dit de ne pas accepter et de ne pas me facher...ça ne change rien....merci de m'aider

Lisy59
Portrait de cgelitti

 

Bonjour Carine

 

donc c'est bien sa, il vous aime mais il souffre des moments d'indifférence de votre part il ne comprends pas qu'on ne peut pas rester blottis à ce faire des bisous, quand vous reprenez vos tâches habituelles pour lui vous ne l'aimez plus, puisqu'il n'arrive pas à comprendre votre comportement il devient agressive, essayez de lui expliqué que vous l'aimez même si vous ne rester pas à ses côtés, donner lui un objet qui peut être le lien de vos sentiments envers lui quelque chose que vous portez sur vous un mouchoir, un t-shirt, que vous lui laisser pour lui dire que votre amour et là sur l'objet qu'il as entre ses mains, peut être acceptera t-il plus facilement votre absence que lui ressens même si vous êtres là pas très loin de lui.

 

Tout changement perturbe, c'est un choc pour lui, il ne comprend pas, et as du mal à accepter tout changement cela le rend agressif, pour exprimer sa souffrance.

 

Et si c'est spécialement après vous c'est que vous êtes la personne la plus proche de lui et celle en qui il as confiance.

 

Je vous souhaite une bonne journée, j'attends de vos nouvelles n'hésitez pas si cela vous fait du bien, je ne suis pas médecin, juste une maman d'enfants normaux avec un petit fils autiste de 3 ans que je ne connais pas encore, ma belle fille m'as appelé jeudi dernier pour reprendre contact avec moi, du coup j'ai lu beaucoup de doc. Sur internet, mais je travaille aussi dans un milieu ou nous rencontrons des problèmes, personnes âgées Alzheimer, démence sénile, et ce n'est pas toujours évident il faut garder son calme et éviter que cela ne dégénère, c'est pour cela que j'ai pensé vous aider, car je sais ce que c'est de lutter contre la violence ou la colère, BON COURAGE....! Amicalement Lisy

 

Lisy59
Portrait de cgelitti

Bonsoir, j'ai un petit fils autiste de 3 ans donc je ne suis pas encore au problème de l'âge, après beaucoup de recherche sur l'autisme, j'ai pu lire à plusieurs reprise que le rire d'un autiste n'est pas signe de moquerie, mais il peut être celui de la souffrance, du fait qu'il vous fait mal, mais il ne peut rien y faire. je sais que c'est très difficile mais garder votre calme avec fermeté, les menaces de représailles, je ne pense pas que cela soit une solution, car je pense qu'il en souffre, il doit avoir l'impression de ne pas être aimé, je me trompe peut être, mais c'est ce que je ressens un enfant autiste, aime mais dans son monde à lui il ne sait pas le montrer, et souffre surement d'un manque d'affection attention je ne dis pas que vous ne lui en donner pas, mais peut être que quand il agit violement avec vous c'est peut être par ce qu'a ce moment là il as besoin d'affection, et qu'il vous fait remarqué sa présence par toutes ses attaques. bon courage à vous amicalement

carine5992
Portrait de cgelitti

merci de m'aider, ça me fait du bien.Je me sens moins seule.

J'ai pu parler avec mon fils, et quand je lui dit qu'injurier quelqu'un ça veut dire qu'on n'aime pas cette personne, il me répond "mais non maman, je t'aime".

Il peut passer d'un extrème à l'autre; d'un côté il frappe et m'injurie et 5 minutes plus tard il vient se blotir contre moi et peut rester comme ça pendant une demi heure.

Je ne comprends pas non plus pourquoi il agit ainsi uniquement avec moi!

Ce comportement agressif a commencé au début des vacances, donc lors d'un changement.

merci à vous de m'aider

rikomer
Portrait de cgelitti

Je vis exactement la même chose : mon fils autiste de 15 ans a des crises terribles. Les crises sont de plus en plus violentes et de plus en plus quotidiennes. ça devient dangereux et pour lui et pour nous. Il frappe sa tête violemment jusqu'au sang, il nous frappe nous sommes couverts de bleus. Après avoir essayé à peu près tout ce qui existait, j'ai dû me résoudre à lui donner des neuroleptiques qui l'assoment. Mais à long terme que va-t-il se passer si la seule solution est de le droguer ? Avec ma femme nous avons décidé malheureusement d'essayer de le placer dans un centre. Je suis désolé de vous le dire mais vous gâchez votre vie à essayer de gérer cette situation. Dites-vous qu'à l'heure actuelle, il n'existe aucun traitement, juste des méthodes psycho-éducatives qui fonctionnent si commencées tôt. J'ai essayé toutes les thérapies bobos existantes, tous les traitements naturels, tous les psy machins trucs possibles et imaginables et rien n'a fonctionné. Arrêtez tout de suite de chercher des causes psychologiques, l'autisme est une maladie neurologique, c'est un dysfonctionnement neuronal et pour l'instant ça ne se soigne pas. Tout ce que vous allez arriver à faire c'est vous épuiser physiquement et moralement, vous allez arriver jusqu'à l'accident, quelqu'un sera blessé et si c'est votre enfant ce sera encore vous qu'on accusera. Vous vivez un enfer, dites-vous que ce n'est que le début, ne sacrifiez pas votre propre vie ça serait inutile.

Sujet vérouillé