karine
Portrait de cgelitti
une de mes amies a perdu ses parents,son père,puis sa mère... depuis quelques années ,ils etaient tout pour elle et elle ne vivait que pour eux...

Elles s'occupaient d'eux,les accompagnant jusqu à la fin de leurs maladies,ne sortait pas,ne vivait pas,bref,j'ai pensé à tort qu'après eux ,elle vivrait un peu pour elle comme ,une espèce de liberation,qu'après leur mort ,elle commencerait à vivre ...

tout simplement.

Mais c'est tout le contraire,elle passe tout son temps libre au cimétière,ne parle que d'eux,vivant dans leur souvenir...jour après jour...

Je peux comprendre que ses parents lui manquent mais là c'est excessif...

On ne peut rien lui dire sans qu'elle nous explose des horreurs...

Comment lui faire prendre conscience que ses parents ce n'etaient pas elle,qu'elle a une vie sans eux,qu'elle peut vivre avec leur souvenir sans gacher sa vie,qu'elle a elle aussi le droit de mener une vie sans eux...

Franchement j'ai tout essayé pour lui venir en aide mais rien à marcher...

Etes vous dans cette situation aussi ...

karine
Portrait de cgelitti
elle n'a pas fait le deuil , elle aurait besoin de vider son sac auprès d'un psy , ce n'est pas une mode mais un outil , il y a des consultations externes hopital ,prises en charge par la cq , si la personne n'a pas les moyen . C'est très utile et permet a la personne de parler des morts . il y a des gens qui ne se relèvent jamais : mon père , il en est mort .
Sujet vérouillé