kali
Portrait de cgelitti
Bonjour,

Je profite d'un moment de lucidité afin de vous faire part de mes problèmes.

J'ai actuellement 18 ans, majeure, trouble de l'esprit.

C'est difficile a expliquer, mais aussi loin que je me souvienne j'ai toujours eu un comportement autodestructeur, petite, avec les compas de l'école, je me lacérais le dessus des mains, souvenir d'enfance.

J'ai toujours eu aussi ce contact avec les gens facilité...

Et pourtant, je ne supporte pas les gens, vous qui lisez, vous qui vous nourrisez spirituellement des ennuis des autres, vous qui pensez de la même manière, les gens, la société, je ne refuse pas le monde, j'y vis, en un sens, c'est la pire des choses que je puisse imaginer, appartenir à cette rassurante normalité, appartenir a cette opinion publique, appartenir a quelquechose, faire partie des gens , cette idée, je l'abhorre, c'est quelquechose que je ne supporte pas, c'est ce qui crée mon autodestruction.

Allez-vous me dire, pourquoi poster sur ce forum peuplé par des gens si je ne les supporte pas ?

C'est simple, l'individu ne me gêne pas , j'ai des amis normaux et je suis d'une effrayante banalité, mais lorque, pour l'exemple, je flâne dans un magasin , je vais observer inconsciemment les gens, et là, se sont des chiffres qui me viennent a l'esprit, des statistiques, 95% de la masse n'est pas autonomes, ils ont besoin de quelquechose pour les guider, ils ne pensent pas seul, ils ne sont pas libres, ils ne peuvent pas l'être et on leur permet de vivre, ce sont des pensées terribles qui me viennent à l'esprit une sorte de pulsion, meurtrière, qui m'intrique, je ne suis plus moi même, je ne pense plus seule, je ne suis plus libre, et là c'est le sentiment d'autodestruction qui prends le pas , et je ne contrôle plus rien.

J'aimerais trouver un moyens, un seul de ne plus penser de la sorte, j'ai songé a la fuite, géographique, elle n'apporte qu'un sentiment de lâcheté immense, psychique, (ne pas faire attention aux gens ), un echec car ça me donne l'impression d'être comme les gens et je ne supporte pas et l'autodestruction apparait, la fuite artistique, évacuer tout ce que l'on peut dans l'art, sa marche mais c'est tamporaire, j'ai peint 5 chevets au vernis a ongle, une armoire a la peinture laque, ma porte de chambre , la salle de bain , les toilettes , (j'ai des parrents assez laxistes qui aiment mon art ) j'ai également peint ma souris d'ordinateur, mes meubles de chambre, refait toute la décoration de chez moi presque, mais sa ne suffit plus et comme il n'y a plus rien a peindre, a changer, à décorer, cette fuite est temporaire, là tout reviens, tout est entrain de m'envahir a nouveau, je m'égarre.

Autre problème, je pense que pour mes 18 ans je pense trop, je laisser trop souvent divaguer mon esprit mais sa c'est un autre problème. Moins grave, peut ètre mème pas un problème puisque a notre époque, peu de gens réfléchissent vraiment .

kali
Portrait de cgelitti
je suis si heureuse de constater au fil de nos échanges combien ton expression a changé. Tu vas te retrouver à la fac à la rentrée, c'est très bien : changement d'univers, nouvelles relations.
Il serait dommage de gâcher ce bel avenir avec des problèmes psy. C'est pour ça que je te disais de consulter.
A mon avis, tout le monde est + ou - névrosé mais il faut savoir se connaître. La question est : est-ce que mes problèmes psychiques me permettent d'avoir une activité et surtout une relation aux autres satisfaisante ?
si la réponse est oui, tu peux effectivement te débrouiller seule, avec un travail sur soi et quelques bonnes lectures.
Si la réponse est non, il faut en parler à un psy au moins pour faire une évaluation. Il existe à l'heure actuelle beaucoup de techniques qui peuvent aider ; pourquoi s'en priver.
Je pense que le mieux pour toi serait de prendre des vacances après tes démarches, changer d'air si tu peux et, à la rentrée, si tu sens que ça va pas encore bien, essaie de commencer par le psychologue de la fac (en général il y en a un dans chaque établissement). Ce sera gratuit et tu pourras faire un bilan sérieux.

En attendant, passe de bonnes vacances.
kali
Portrait de cgelitti
ça marche et je suis très heureuse que tu puisses t'aider de ces qques expériences.
Cependant, je pense qu'il faudrait approfondir la connaissance de tes troubles avec un professionnel, surtout si tu es gênée dans ta vie quotidienne.
A mon avis, la pratique de la pensée positive accélerera ta guérison mais tu as besoin de "vider ton sac".
Qu'en penses-tu ?
Mélomane
Portrait de cgelitti
L'autopersuasion , sa marche pas mal sais-tu ?
On dirait aussi un peu une forme de méditation d'auto hypnose, enfin c'est un peu sa.
Sache que sa marche.
Merci.
Mélomane
Portrait de cgelitti
Y'a vraiment aucune personne qui puisse m'aider ?
kali
Portrait de cgelitti
J'espère que tu vas mieux. J'ai relu attentivement ton message et voici ce que j'analyse : tu confonds réflexion avec "laisser divaguer son esprit". Désolée, mais réfléchir c'est agir volontairement avec son mental, organiser ses idées, faire effort de logique, le contraire de la rêverie. C'est toi qui es esclave de tes pensées quand tu les laisses te dicter quelque-chose, t'entraîner dans les divagations.

Tu es éprise de liberté ? alors il faut reprendre les rênes et orienter résolument tes pensées vers ce qui est bon. Apprécier l'instant, voir ce qu'il y a de bon en l'autre et pas seulement ses faiblesses ou ses lacunes.

Tu souffres c'est clair mais les autres n'y sont pour rien je crois. Tu te sens victime, mais c'est toi qui juges : les gens ne réfléchissent pas, ne sont pas autonomes ? mais c'est exactement ce que tu es, TOI.
Seras-tu capable de faire effort de lucidité jusqu'à comprendre que tu n'as rien d'extra-ordinaire et que chaque être est unique.
Sauras-tu regarder la nature et tout ce qui t'environne en constatant que tu fais partie intégrante de ce tout ?
Auras-tu assez d'humilité pour te faire soigner et pour attrapper les mains qui se tendront pour t'aider ?

Sauras-tu changer tes jugements négatifs en pensées positives et donner du bonheur autour de toi et en recevoir ?

Tu peins ta chambre et les objets autour de toi mais c'est ton coeur qu'il faut repeindre, aux couleurs de l'espoir et de l'amour.

Prends-toi en mains maintenant. Je te souhaite tout le courage du monde et au bout... la réussite.
Mélomane
Portrait de cgelitti
Sais tu que j'ai coscience de ces jugements négatif éxposés en premier message. Et je ne me sens pas le mois du monde extra-ordinaire je cite mon premier message "je suis d'une effrayante banalité"
L'humilité d'attrapper les main qui se tendent a moi me dis tu , alors là je ne comprends pas car me semble t'il que c'est moi qui demande cette aide, donc attraper les main, je m'y efforce.
Ensuite, donner du bonheur autour de moi, le bénévolat pour les enfants du centre social je penseque ce n'es pas une mauvaise chose et sa ne m'aide pas pourtant.
Ensuite tu me propose de repeindre mon coeur, merci je savais, je c'est , si tu as bien lu mon preier message, une demande d'aide, car je ne sais pas comment.

Je ne me sens pas vraiment victime aussi sais-tu; ou seulement victime de moi même, et le fait d'en avoir conscience m'insupporte.
Quand a me prendre en main, c'est immensément plus simple a dire ou a écrire qu'a faire surtout quand on ne sais pas comme, qu'on demande de l'aide et qu'on obtient juste des "prends toi en main" oui mais on me dit ce que je sais déja .
Tu me dit aussi que la clef est en moi, c'est a force de la chercher que tout empire, plus je cherche, plus je m'enfonce, si je cesse de chercher, je stagne, et je ne sais plus quoi faire
Relis mon premier message, ton second et le miens, tu y comprendra peut être, un bilan, une attaque et mon autodéfense m'enfin ça me blesse que tu ai pu comprendre mon message comme cela quoi qu'a relecture, il est vrai qu'il y avait ambiguité.
Mélomane
Portrait de cgelitti
Quelle analyse, merci, il y a beaucoup de vrai les ados de mon age réagissement comme sa mais enfin sa dépends, je ne me veux pas différente, je veux que le monde m'apparaisse normal, comprendre tout cela, cela dit ton post est celui qui m'est de loin le plus utile. quand aux dissertations euh pourrais tu m'en faire grâce ?
Mélomane
Portrait de cgelitti
Tout avis est bon a prendre tant qu'il est réfléchi est constructif. C'est vrai que je tente de lutter contre les pensées parasites, mais c'est vraiment vraiment difficile.
La pensée est quelquechose d'abstrait on ne peux pas controler ses pensées certes tu peux par exemple de rapeler des choses te concentrer réfléchir, par contre, essaie lorsque tout a coup il te vient une pensée de définir d'ou elle vien pourquoi tu pense ci ou sa , il y a une part de mystère dans la pensée car le cerveau n'est pas une machine a laquelle tu programme certaines choses et enlève d'autre. Le cerveau est la chose la plus merveilleuse et la plus affreuse. Quand je relis mon premier post je n'aime pas ce que je pense, je sais que c'est pas ce qu'il faudrai, et ça me fait souffrir, et je me sens impuissante façe à ça, c'est vrai que lorsque je vois les autres   de manière forcée sa me fait bizarre, il est plus facile de reprendre l'idée première, cela doit être normal , je ne sais pas .
Je ne peux pas attendre que le monde change, c'est une utopie, mais quelle belle utopie!
kali
Portrait de cgelitti
Je ne voulais vraiment pas te blesser mais juste attirer ton attention sur le fait qu'on peut orienter ses pensées d'une manière volontaire. Tu me dis que ce ne sont que des mots alors ok, soyons concret :
par exemple, tu es dans un lieu public et tu observes "la masse informe" avec qques jugements négatifs (cf ton premier post). Ce que je propose, c'est une fois la prise de conscience faite de ce que tu es en train de penser, de volontairement changer ton regard : regarder cet ado qui a sûrement des pb communs aux tiens,cet enfant qui est peut-être incompris ou qui a des difficultés scolaires, cette mère de famille qui a du mal à dialoguer avec ses enfants etc... Tu peux déverser un regard d'empathie envers eux et ressentir la proximité malgré les différences. Ce n'est pas facile car les habitudes mentales sont coriaces.

Mais je te jure que je l'ai fait et que ça marche. maintenant je me sens plus proche des gens et je ressens aussi leur sympathie.

Ta souffrance est réelle et ton exigence à mettre la barre au bon niveau est très respectable. Tu essaies de te protéger car tu as conscience des failles et je respecte ton combat et t'encourage vraiment à poursuivre la lutte. Lutte ni contre les autres ni contre toi-même mais contre les pensées parasites, les émotions mal canalisées.

Tu es bien partie. Tu mérites d'être une jeune fille épanouie. Pas un clone des autres, pas une anti-thèse non plus : toi-même avec tes richesses et tes secrets.

N'attends pas que le monde change. Il ne le fera pas et sûrement pas dans le sens où tu le souhaites. Changer son appréhension du monde est la seule voie.

Si tu trouves que c'est trop théorique, je veux bien approfondir le sujet avec toi.
Si ce dialogue ne t'intéresse pas, dis-le aussi. Je n'en serai aucunement affectée et je cesserai d'intervenir sur le sujet.

kali
Portrait de cgelitti
Chère Mélomane,

Quel que soit ton mal, tu dois le regarder en face. On en est tous là ; nous avons tous des pensées négatives.
Mais heureusement nous avons aussi un côté lumineux.

Pour commencer, respire à fond en répétant une phrase positive du genre "mes pensées claires vont chasser les idées négatives parce que c'est en mon pouvoir maintenant".
Fais ça mentalement plusieurs fois par jour en respirant bien et en étant très concentrée. Tu vas voir, ça va donner de l'oxygène à ton esprit. Tu n'en seras que plus brillante et plus "toi-même".
N'oublie pas, ce que tu chasses de ton esprit, c'est ce que tu appelles toi-même "pensées parasites", c'est du déchet, de la pollution.
C'est ce que j'appelle "changer en restant soi-même". Tu vas y arriver parce que tu es jeune, intelligente et que tu le veux.

Pages

Sujet vérouillé