Papatoons
Portrait de cgelitti

Apres avoire fummer pendant 2 anees concecutif tous aller bieen je prenet sa a la légère car aucun malaise aucun badtrip ete survenu malgRER le gros nombre de splif consommer en 1 journee . Jai commencer au secondaire avec mes ami car Je ne voyer pas les principe importen dans la vie et tous se que je vouler ceter d'éttre high sur un bon 2 pape rizzla rouler avec du purpl kush . je ne voyer pas les inconvaignan de se que le weed pouver me donner .jai ensuite commencer a griller mes cours avec les copain pr se refuger chez un ami pour se fummer des gro join SANS MÊME me rendre compte que jete en train de fucker mon ecole .je me suis repri inscrit dans une ecole dadulte au début la motivation ete plienne car javai pas encore fait mon entourrage dans cette nouvelle ecole .vite les ami se firent car la vente de marijuianna marche a merveille :o! je recommencer ses vielle habitude avec mes nouvo copain en fesai que la première période et on se barer aller allumer des join .soivent je quitteer lecole pour aller vendre des 5$10$ sans pensser a mon avenir ,on senten ce n'est pas avec des 10-5 dollard que je pourer me fair vivre alors jacheta de plus grande quantités pour gagne plus d'argent mais ceci minsista a fummer de plus en plus car javai tjr du surplu sur moi et c la que cette dependance furent aquise .un jours apres avoir foxee lecole pour me rendre chez un copain pour fummer , je roula 4 buz fummer en 30 mimute puis suivit d'un gro hit de bong jusqu'à la tt aller bien jusqu'à temps que je senti cette sentsation dengoisse et de panique qui menvahi dans ma tête Mon premier badtrip ? Me suije demender, un effet vener de se ressentir eau millieu de ma tête ceter étrange ce neter pas un mal de tête mais plus des étourdissement et je senter comme si mon cervaux travailler sans arreter au début jaccepta que se du mon premier badtrip mais c en constaten en arrivan chez moi vers l'heure de se coucher que cette sensation ete revenu dans ma tête je fi plusieur crise de panique meme paranoïa. Je pensser etre devenir fou avoir une maladie mental car personne comprenner les senssation que j'essayerai de leur expliker ja partir de se moment la je me suis PUTAIN JARRETE DE FUMMEE SA VA ME RENDRE FOUU et je vous raconte sa car jai a peinne 17 ans et cela c passer avant hier mes symptôme ressenti son LE STRESS JE TREMBLE 3 foi par jours je fai une petite crise d'angoisse ou je panique je n'arrive presque plu a manger 1 boucher me rempli de la misere a s'endormir le soire en se moment je suis stresser mais je vien de fair des rechercche et jai trouve se merveilleux site qui vma rassurer d'après les écrit des autre si vous pouverz maider a rettrouver mes esprit car bc de question se pose dans ma tête penssser vous que mes problem son apparu acose que mon corp en a asser de weed qu'il nen supporte plus entk jai arreter de façon radical et je compte sur vous pour m'ouvrir l'œil sur se sujet merci bc

Papatoons
Portrait de cgelitti

si ça te rend mal,c'est juste que l'herbe n'est pas faite pour toi... Mais si tu te sens trop attiré par elle pour stopper...prends doucement tes distances en utilisant des spécimens de weed qui te correspondent mieux..pour la nuit il existe l'ortega, un cannabis qui t'endort sans avoir un réveil difficile..mais , le mieux reste le sport...Si tu as des bons amis et  de la famille demandent leurs de t'aider et ne reste pas seul.. il est vraiment important de ne pas rester seul.et c'est valable pour tout...dis toi que c'est juste un temps..le temps que tu saches dire non... courage...

Vulcan78
Portrait de cgelitti

 Je ne sais pas si tu es un "fake" ou un "vrai" drogué. Mais si tu es un vrai drogué, alors il ne faut pas te bercer davantage d'illusions. Faut d'urgence voir ta sinistre réalité en face, te secouer le gingin, te ressaisir, te reprendre très sérieusement en main toi-même. Fais d'abord le grand ménage dans ta tête, et vire toutes tes pensées noires et fumeuses, mon gars! Reconsidère tes objectifs, tes priorités, tes plaisirs, dans la vie. Dis toi bien que tu es intoxiqué et dépendant actuellement. Bref, tu t'es rendu bien malade tout seul et/ou  par entrainement par/avec les autres. A présent, il va te falloir faire tout le chemin inverse. Pas facile mais pas impossible. Tu peux encore te sortir de cette fâcheuse condition. Il existe cependant certaines conditions préalables, des douloureux efforts, renoncements et sacrifices personnels incontournables à fournir. Ta volonté va être sérieusement mise à l'épreuve pendant tout le temps et le trajet de ta désintox. Par exemple, tu peux surement te trouver d'autres bonnes raisons de vivre, que d'être accroc aux drogues. Cherche bien en toi, parmi tes goûts et aspirations. Trouve-toi d'autres plaisirs et passions saines, positives, et constructives, à la fois pour ton mental, ton intellect, et pour ton physique! Abandonne fissa toutes tes mauvaises habitudes nocives et addictives de consommation. Jette sans regrets tout ton stock de merde, et commence en priorité par respecter/soigner ton mental, ton corps, ton organisme, ta santé PLUS QUE TOUT. Apprends et impose-toi une bonne hygiène de vie, de sommeil, de faire du sport chaque fois que te prend l'envie de fumer. Si tu n'arrives pas à décrocher de cette merde qui te flingue tout seul, alors n'hésite pas! Sans attendre, et sans honte, fais-toi aider par des bons "pros" en désintox. Consulte! Cultive ton estime, ton respect, et ton amour de toi (et si possible aussi des autres). Pense à toi et à la vie positivement, et non plus négativement. Chasse tes idées noires. Enfin, au lieu d'essayer de planer et de te transformer en loque dépendante, retourne donc à l'école apprendre à écrire et à parler le Français. Cela te sera très utile et bénéfique : ça changera avantageusement ton "profil", et ça augmentera tes chances de te "resocialiser" avec les gens "normaux". Si déjà tu fais ça, alors tu te remettras sur les bons "rails" (sans jeu de mots), et tu mettras quelques excellentes chances de ton côté. ça prendra du temps mais ne complexe pas. En rien. Jamais. Aime-toi et estime-toi davantage. Dis toi qu'à partir de maintenant, tu TE veux du bien, et non plus du mal. Tu veux devenir cette personne que tu aimerais avoir comme meilleur ami pour toi même; Arrête toute relation sado-maso et de spleen nécrosant avec toi-même. Lis, documente-toi, et apprends sur les besoins physiologiques et psychiques fondamentaux des êtres humains "équilibrés"; sur "l'estime de soi" (bouquins de Christophe André). Dévictimise-toi et reponsabilise-toi. Cotoie davantage la jolie nature aussi. Apprécie la, et respire avec elle, à son rythme. Tu mérites mieux que ta condition de déchéance actuelle, et tu peux/veux/vas y arriver (seul, ou bien aidé). Tu pars de loin avec un sérieux handicap actuellement dans la vie. Mais comprends ou admets qu'il n'est jamais trop tard pour bien faire et pour remonter la pente. QUestion de "bonne direction" d'abord, de volonté ensuite. Rien n'est jamais désespéré pour ceux qui croient positivement en eux, qui aiment positivement la vie, qui veulent vraiment bien faire et s'en sortir, qui comprennent/admettent ce qu'il faut faire dans ce sens et ne pas faire, qui fournissent les efforts nécessaires, qui s'en donnent la peine. La vie n'est franchement marrante pour personne. Chacun doit donc se protéger/dominer et lutter pour la rendre plus saine, supportable, et agréable. Ton problème actuel à toi est double : mental d'abord (tu broies trop d'idées noires), et de dépendance "physiologique" aussi. Sur ces deux fronts, tu va devoir lutter pour te désintoxiquer et te nettoyer/décrasser à fond. C'est facile à dire comme ça, mais souvent bien plus difficile à faire tout seul. Aussi choisis bien les bonnes personnes pour t'accompagner et t'entourer durant toute ta "renaissance" (personnes qui t'aiment et/ou bien des "pros médicaux de la désintox" si nécessaire, ou bien, encore mieux, les deux) et fais-toi aider par elles comme par des "béquilles", sans pour autant abuser d'elles non plus. Fais de ton mieux dans ce combat personnel pour marcher/avancer seul. Médite à présent. Je t'ai donné des pistes, mon avis. FAis en bon usage. Bon courage à toi à présent dans ta démarche positive et concrète de tous les instants pour mieux te contrôler/gérer, sans redéraper!.. 

Sujet vérouillé