Les AGT (Acides Gras Trans), ennemis publics N°1 ?

Publié par Frédérique Lebel, journaliste santé le Lundi 07 Avril 2008 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 21 Octobre 2010 : 14h46
-A +A

Les AGT ou Acides Gras Trans sont des graisses que l'on retrouve souvent et en grande quantité dans les produits industriels. Accusés d'effets délétères sur la santé, il est important de savoir les débusquer. Pas si simple…

Ce type de graisses que l'on retrouve dans de nombreux produits alimentaires transformés, notamment les margarines et autres produits gras utilisés pour fabriquer toutes sortes d'aliments préparés, semblent augmenter de façon significative le risque de problèmes cardiovasculaires. Une accusation étayée par de solides arguments.

Que signifie ce "trans" maudit ?

Chimiquement, l'affaire n'est pas aisée à expliquer. Pour faire simple, un acide gras trans fait partie des acides gras insaturés. Jusque-là, tout va bien, puisque les graisses insaturées sont réputées bénéfiques pour notre santé. Toutefois, elles peuvent revêtir deux formes différentes : les «cis» et les «trans». Les «cis» (que contiennent notamment les huiles de colza, maïs et olive) exerceraient une action préventive sur les maladies cardiovasculaires. Les «trans», qui contiennent une double liaison carbone, provoqueraient, quant à eux, les mêmes effets délétères que les acides gras saturés, en augmentant le taux de mauvais cholestérol (LDL) tout en abaissant le bon (HDL). Ces AGT sont naturellement présents dans les produits laitiers, les graisses et la viande de ruminants (boeuf et mouton) dans des proportions relativement faibles. En revanche, on les retrouve à profusion dans les aliments cuisinés à partir d'huiles végétales partiellement hydrogénées. L'hydrogénation est un procédé utilisé pour transformer les huiles en graisses semi solides. Ainsi modifiées, ces graisses, beaucoup moins chères que le beurre, évitent aux produits de rancir, améliorent la texture et la conservation des viennoiseries, pâtes feuilletées, biscottes, bonbons, gâteaux, chips, barres chocolatées, pâtes à tartiner, chocolats, céréales, pâtes à pizza, biscuits apéritifs, plats préparés, aliments panés, soupes en boîte Elles rendent les frites plus croustillantes, les pâtisseries plus moelleuses, les pâtes plus savoureuses. Mais à quel prix pour la santé ?

Acides gras trans : des effets nocifs largement démontrés

Hélas, si elles présentent d'indéniables qualités pour les industriels, les AGT n'ont aucun intérêt du point de vue nutritif. Déjà, en 2004, un avis d'experts de l'Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (AESA) reconnaissait que «les acides gras trans augmentaient le risque de maladie cardiovasculaire et d'athérosclérose, et soulignait la nécessité de n'en consommer que de faibles quantités, quelles que soient leurs origines. Car leur effet nocif est sensible, même à petite dose. Ainsi, la consommation quotidienne de cinq grammes d'AGT augmente de 30% le risque d'accident cardiovasculaire», explique le nutritionniste Jean-Michel Cohen. Pour limiter les risques en termes de santé, il faudrait supprimer presque totalement de l'alimentation les graisses industrielles trans (à un niveau inférieur à 0,5 % de l'apport calorique total). Or, en moyenne, les Français consomment 2,7 g de ces acides gras par jour. Un chiffre qui peut monter très vite, surtout chez les plus jeunes. Selon l'AFSSA (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments), les garçons âgés de 3 à 14 ans en avalent, en effet, jusqu'à 6 g par jour, autant que les petits Américains.

Publié par Frédérique Lebel, journaliste santé le Lundi 07 Avril 2008 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 21 Octobre 2010 : 14h46
Source : Côté santé, mars 2008, n°27.
A lire aussi
Partez en chasse contre les acides gras trans ! Publié le 23/01/2009 - 00h00

Les acides gras trans ont désormais très mauvaise réputation. Et pour cause, ils augmentent le risque cardiovasculaire et celui de certains cancers... Que sont exactement les acides gras trans ? Comment sont-ils produits ? Et enfin, comment les écarter de notre alimentation ? Autrement dit,...

Cancer du sein : il faut limiter les acides gras trans ! Publié le 05/01/2009 - 00h00

Les acides gras trans-insaturés, que l'on trouve largement dans les produits industriels, sont déjà bien connus pour augmenter le risque cardiovasculaire. Les preuves s'accumulent, montrant qu'ils augmentent également le risque de cancer du sein. Mieux vaut donc écarter de notre alimentation...

Et vous, quels types d'acides gras mangez-vous ? Publié le 29/06/2009 - 00h00

Nous avons tous nos petites habitudes alimentaires, certaines étant plus ou moins bonnes pour notre santé. Concernant les acides gras(lipides, matières grasses), il faut savoir qu'ils ne sont pas tous équivalents. Certains sont à privilégier, d'autres à limiter. Si vous identifiez ceux que...

Plus d'articles