Adulte hyperactif : comment y remédier ?

Publié par Psychonet Production le Mercredi 05 Février 2003 : 01h00
-A +A
L'hyperactivité est un terme à la mode aux Etats-Unis. En France, on en parle depuis plus récemment et on ne la classe pas encore dans la catégorie des pathologies. Cependant, ce besoin d'être toujours actif peut constituer un véritable handicap au quotidien. Comment dès lors s'en débarrasser ? Les conseils de nos experts.

Un mode de défense contre un état dépressif...

En constituant une fuite face à une réalité qu'on ne peut affronter ou un mécanisme de défense par rapport à une libido qui ne peut s'exprimer socialement, l'hyperactivité revêt les mêmes caractéristiques qu'une conduite addictive, tel que l'alcoolisme ou la toxicomanie. Pour Karine Peltier, psychiatre, il s'agit d'un mécanisme de défense contre un état dépressif, dont la guérison passe par la compréhension du sens profond de ce dernier : « Il faut repérer l'angoisse que cette hyperactivité recèle. Laquelle s'apparente souvent à une angoisse du vide que l'hyperactif tente de combler en s'agitant dans tous les sens, de manière répétitive et obsessionnelle. Soigner un tel symptôme revient à apprendre les moyens de canaliser cette énergie vers des choses plus cadrées et plus constructives. »

Quelle thérapie ?

Il s'avère souvent difficile de canaliser toute cette énergie sans une aide extérieure. Si l'hyperactivité n'est pas trop excessive (et invalidante au quotidien), une analyse approfondie, telle une psychanalyse, permettra de remonter aux origines de ses symptômes. « Sinon, on peut conseiller une psychothérapie comportementale, qui ne soignera pas les causes du malaise mais permettra à l'hyperactif(ve) de réguler, dans le court terme, le rythme de ses activités », précise le psychiatre Erick Dietrich. Les personnes hyperactives possédant de surcroît un fort potentiel d'énergie physique, pourront pratiquer avec profit des activités physiques et sportives (course à pied, danse) qui leur permettront d'exercer un meilleur contrôle sur leur aspect moteur

Publié par Psychonet Production le Mercredi 05 Février 2003 : 01h00
A lire aussi
Votre enfant est-il hyperactif ou hypertonique ? Publié le 10/07/2009 - 00h00

Grégoire passe son temps à gigoter. Sarah, elle, n'est pas très remuante mais elle ne parvient pas à se concentrer. Ils ont du mal à retenir les consignes et se faire obéir relève pour les parents d'un véritable parcours du combattant.

Stress Publié le 31/05/2001 - 00h00

Le stress exprime l'état réactionnel d'un organisme soumis à l'action d'un excitant ou d'une pression quelconque. Il est le plus souvent une réaction nerveuse ou psychologique à une émotion désagréable et intense.Le stress peut parfois être utile, en mobilisant les énergies et les efforts...

Les trois particularités de l'enfant hyperactif Publié le 14/04/2004 - 00h00

Un enfant hyperactif n'est pas seulement un enfant agité. Il est bien plus que cela. Son énergie n'est pas utilisée de la même manière que celle d'un autre enfant. Mal canalisée, elle déborde, allant jusqu'à handicaper gravement la vie quotidienne. Trois critères permettent de détecter une...

Plus d'articles