Albane Callens
Portrait de cgelitti
Bonjour,

Nous souhaitons adopter un enfant mais nous souhaitons outre les démarches pour une adoption en France, envisager l'adoption d'un enfant étranger. Quels sont les démarches pour ce type d'adoption ? Merci pour votre aide

Mth
Portrait de cgelitti
Chère Alejandra,

J'ai moi aussi été adoptée au Salvador et j'ai retrouvé ma famille il y a quelques années....
Je peux t'aider dans tes démarches si tu le désires....fais moi signe
Mth
véro
Portrait de cgelitti
il y a en moyenne 25000 demandes d'adoption en france et 3000 pupilles de l'état (français) sur ces 3000 enfants , 1000 sont adoptables.1000 enfants pour 25000 demandes cela ne fait pas "bésef"...Il y 5000 enfants adoptés en france par an (donc 1000 "français" et 4000 "étrangers")...Au vu du nombre d'enfants relativement faible et celui des adoptants relativement élevé, l'attente de 4 à 5 ans pour adopter est tout à fait normal..Si les personnes voulaient adopter uniquement "made in france" leur temps d'attente se verrait rallongé d'autant (1000 enfants pour 21000 demandes par an ..Si vous avez suivi j'ai oté les 4000 adoptants "étranger")
Ce nest pas tant (si vous avez suivi) une question de volonté "d'exotisme (même si il doit y en avoir pour quelques rare cas)mais plut^t une réalité chiffrable.
Ensuite il y a quelques nuances a relever concernant l'adoption, à savoir des adoptants sont prioritaires pour les enfants français en fonction de critères départementaux (c'est le conseil général qui est responsable de l'adoption) pour exemple dans mon département je ne serai pas prioritaire car j'ai déjà 2 enfants, sauf me dit on en haute instance si l'enfant est métisse (oui il ne faut pas oublier que les enfants français peuvent être colorés dans le fin fond de nos campagnes)Ces enfants qui ne trouvent pas "preneurs" dans notre département.
Certains aussi adoptent à l'étranger pour adopter aussi plus rapidement par des filiales peu recommandables (et attention cela peut favoriser un commerce illégiime et dégueulasse)...Mais un jour ou l'autre ce sera face en l'enfant qu'il faudra donner des explications.
Pour ma part je pense adopter dans les pays de l'est pour 2 raisons
1) le non éloignement du pays d'origine de l'enfant nous permettant d'y retourner lors de la quète inévitable de l'identité de l'enfant (c'est une question pratique et financière je ne voudrai pas que ce soit un problème financier qui bloque cette fameuse quète d'identité de l'enfant...C'est plus facile en gros d'aller en slovaquie qu'en chine)
2) pour avoir voyagé dans ces pays et me rendre compte au final que des enfants restent dans des orphelinats car issus de la population rom, cette dernière connait une vive discrimination dans ces pays et ne sont donc pas adoptés par les autochtones)

Voilà voilà...Vous ai je apporté quelques pistes?
jacques
Portrait de cgelitti
qui pourrais m'envoyer une lettre de motivation pour adopter ?
jacquestelle@free.fr
nina
Portrait de cgelitti
apporter le minimum vital à un enfant : de quoi boire, de quoi manger,un savon et de l'eau chaude pour se laver, un toit, des vetements, des chaussures, une éducation, de l'amour, une famille, des jouets : voilà ce que nous parents adoptifs nous apportons aux enfants que nous adoptons.
Je crois Nelly que vous n'avez jamais visité un orphelinat à l'étranger pour avoir de tels propos.
Nous qui donnons tout à un enfant qui n'est pas le nôtre à la base : c'est ça être égoîste ??? vérifier bien la définition du mot égoïste dans le dictionnaire.
J'en connais beaucoup qui préfèrent s'acheter une belle maison ou une belle voiture ou s'offrir un beau voyage plutot que d'aider des malheureux.
Par ailleurs, pourriez-vous me donner les coordonnées d'une association sérieuse qui aide les enfants sur place car j'ai fait le tour et à part se graisser les pattes, je n'en connais pas qui font suivre l'argent à ceux qui en ont besoin. Dernier exemple en date : les dons faits pour le Tsunami n'ont pas encore été distribués à ceux qui en avaient réellement besoin.
kami
Portrait de cgelitti
je v1 de lir tn msg o mersi Véro tu v1 déclérré ma lentèrnne o merci Véro grasse a toi le 20 sur 20 è juste o dessu de ma tèt!!lol
Henry
Portrait de cgelitti
[QUOTE=Callens Albane] j'ai été adoptée a l'age de 3ans et 2mois je suis née au Salvador(San Salvador) en Amérique centrale.je fais des recherches pour retrouver mes parents c'est très long et très difficile d'autant plus que je n'ai pas beaucoup de renseignements concernant mes origines.connaissez-vous les démarches a effectuer ou des associations s'occupant de ce type de recherches? merci de m'aider[/QUOTE]
nj44
Portrait de cgelitti
mais qui êtes-vous nelly pour vous permettre de nous tester comme vous le faites?Vous parlez de nous mettre devant nos responsabilités mais de quel droit?
Je ne vois en vos témoignages que des remarques une fois de plus d'une personne qui a pu avoir 3 enfants naturellement et qui comme d'habitude vient nous juger!de toute façon les plus virulentes sont toujours les mêmes...je respecte votre point de vue, mais relisez vos messages:vous parlez de choisir, vous avez une vue restrictive quant à ce que nous pouvons apporter à un enfant(des jouets,une chambre),vous nous parlez de grands changements, à vous entendre nous sommes des "petites gens" qui encouragent le trafic d'enfants pendant que vous, vous essayez contre nous tous, de faire "de grandes choses"...alors on vous le dit, on vous le répète, ARRETEZ DE NOUS JUGER, vous n'êtes pas dans notre situation, vous n'y serez jamais et ne pourrez jamais ressentir ce que nous ressentons,mettez-vous bien ça dans le crâne. Vous savez, lorsque l'on démarre le processus d'adoption, on parle de toutes les bêtises que l'on va entendre, et je crois que je viens de comprendre en vous lisant...de vous à moi et avec tout le respect que je vous dois, n'auriez-vous pas un problème d'égo surdimensionné?

Bon courage
Suzy
Portrait de cgelitti
Je ne pense pas que l'adoption quand elle est faite dans les règles arrache les enfants à leur famille... si ces enfants sont adoptables c'est justement parce que leur famille les ont abandonnés dans la majorité des cas (pour de bonnes ou mauvaises raisons, ça on a pas à le juger) et honnêtement entre vivre à l'orphelinat dans son pays d'origine (orphelinats qui dans certains pays sont plus des lieux de concentration d'enfants que des lieux d'amour et de calins) ou lui donner un nouveau départ dans la vie... le choix me semble évident même si on a l'impression en effet que eux n'ont pas le choix... mais ils ne l'ont pas eu non plus quand leurs parents biologiques ont souhaité s'en séparer. Il n'y a pas de jugement à faire dans les deux cas. Désirer un enfant est la suite logique de la vie... Quant au problème du déracinement de l'enfant, oui c'est vrai il est déraciné, c'est d'ailleurs pour cela que plus tard il souhaite revenir aux sources et connaître son pays d'origine.. mais pendant toutes ces années, il n'oubliera pas que ces parents adoptifs lui ont apporté de l'Amour, lui ont donné la possibilité d'avoir un métier, etc...    alors n'est-ce pas cela l'important ?   Certains pays tel que le Brésil privilégient l'adoption nationale , c'est très bien.... mais les enfants que les brésiliens n'adoptent pas (les noirs, les enfants dits "grands", ) que deviennent ils ?   Juger est toujours facile, personne ne peut se mettre à la place de l'autre tant qu'il n'a pas vécu les mêmes souffrances...
à cogiter
suzy
Portrait de cgelitti
Bonjour Jacques,
Il n'existe pas de modèle de lettre de motivation.... Il suffit de laisser parler votre coeur (je sais facile à dire mais pas toujours facile à faire). Notre lettre de motivation a été le reflet de ce que nous ressentions profondément et de ce que nous attendions de l'adoption... Présentez vous en qq lignes, et vous verrez le reste suivra naturellement... Cette lettre est personnelle, nous vivons tous les choses différemment surtout en adoption !!
bon courage pour la suite,
quel pays avez vous choisi ?
amicalement
Suzy
nina
Portrait de cgelitti
Excusez moi Nelly mais je n'ai pas bien compris votre message.
De toutes façons ma fille est très heureuse de sa nouvelle vie en France et moi je suis aux anges. Donc mon but a été atteint. Tant pis si ce n'est pas votre opinion. Pour avoir fréquenté pas mal de familles adoptives, je peux vous dire qu'à 80 % ce sont des histoires réussies.
Pour ce qui est de l'aide sur place, je suis également d'accord ; donc si vous avez des adresses n'hésitez pas à nous les communiquer.

Pages

Sujet vérouillé