Adolescents, vous avez des problèmes de sommeil ? Arrêtez de fumer !

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 30 Octobre 2000 : 01h00
-A +A
Chez les adolescents, une étude à grande échelle vient de montrer que les principaux facteurs associés aux troubles du sommeil sont le sexe féminin, la dépression et le tabagisme. Traiter les symptômes dépressifs et arrêter la cigarette constituent la meilleure prise en charge des problèmes de sommeil.

Initiée en 1989, une enquête par téléphone a permis de recruter 7960 adolescents âgés de 12 à 18 ans. En 1993, parmi les 4866 sujets qui n'avaient pas à l'origine de problème de sommeil, 23% en ont développé (dont 9% avec des troubles sévères), et parmi ceux qui en avaient au départ, ils sont encore 52% à en souffrir (dont 21% de troubles sévères). Les principaux facteurs associés à ces troubles étaient le sexe féminin, les symptômes dépressifs et la cigarette.

Ainsi, paradoxalement, c'est la prise en charge de la dépression et du tabagisme qui représente la meilleure solution pour atténuer les problèmes de sommeil des adolescents.Le tabac n'a décidément rien de bon ; chaque jour apporte une preuve supplémentaire de ses multiples effets néfastes. Arrêtez de fumer et vous dormirez mieux !

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 30 Octobre 2000 : 01h00
Source : Patten C.A. et al., Pediatrics, 2000, 106 : e23.
A lire aussi
Au fait Docteur, je dors très mal Publié le 11/02/2011 - 11h01

Mal dormir ou dormir insuffisamment est tellement banal pour des millions de Français qu’ils ne pensent pas à en parler à leur médecin. Or un mauvais sommeil peut avoir de sévères conséquences tant sur le plan privé que professionnel. Quelle aide peut vous apporter votre médecin ?

Quand le sommeil vieillit Publié le 27/04/2001 - 00h00

Les troubles du sommeil liés au vieillissement sont incontournables et leurs répercussions augmentent avec l'âge. Pourtant, l'application de certaines règles simples permet souvent de retrouver ou de maintenir un sommeil de qualité acceptable. Lorsque ces mesures comportementales ne suffisent...

Bon sommeil : bonne santé Publié le 17/03/2004 - 00h00

Cette année, la Journée nationale du sommeil attire l'attention sur le problème de la somnolence diurne excessive. Près de 8% de la population en souffre, soit 2,5 millions de personnes. Les conséquences de cette affection peuvent être très sévères.

Plus d'articles