Adolescentes : pourquoi veulent-elles un bébé ?

Publié par Dr Catherine Solano le Mardi 22 Février 2005 : 01h00
-A +A
On entend souvent dire « c'est terrible toutes ces adolescentes enceintes »… Comme si c'était une abomination. Or, le désir d'enfant est naturel, dès la puberté ! C'est notre société qui le rend difficile à assumer. D'ailleurs, il existe des grossesses très précoces qui sont culturellement bien acceptées, voire désirées et attendues par la famille. Elles se passent très bien !

Pourquoi vouloir un enfant très tôt ?

Plusieurs raisons plus ou moins profondes existent. Une très jeune fille peut chercher la preuve de sa féminité, qui montre que son corps devenu adulte fonctionne. Elle peut aussi rechercher la preuve de sa fertilité. C'est rassurant de savoir que l'on peut être enceinte si l'on craint la stérilité. Dans ces cas, l'IVG est parfois décidée relativement facilement, car le désir de grossesse ne correspond pas vraiment à un désir d'enfant, mais plutôt à une réassurance personnelle.

Le désir d'enfant peut correspondre au désir de combler un manque affectif très important. « Je vais enfin avoir quelqu'un qui m'aime inconditionnellement pour toute la vie » C'est une erreur bien sûr, car un enfant ne peut avoir la mission de combler les manques de ses parents. Ce serait d'avance voué à l'échec.

Le désir de grossesse peut encore provenir d'une envie d'autonomie, de partir de chez ses parents, de fuir le climat familial, grâce aux aides sociales qui permettent à une jeune mère célibataire de toucher des allocations équivalentes au SMIC pendant trois ans. On peut le regretter, mais il existe des adolescentes qui ressentent un grand besoin de prendre de la distance avec leur famille, ce qui est parfaitement naturel, mais n'ont pas les moyens de partir en pension, en apprentissage ou d'entrer tôt dans la vie active comme cela leur conviendrait peut-être.

Le désir d'enfant peut aussi signaler la volonté farouche de garder le papa qui, très jeune lui aussi, a du mal à s'engager dans une relation sur la durée.

Le manque de projets d'avenir intéressants est aussi un facteur très important. Quand vous ne vous voyez pas d'avenir professionnel, artistique, créatif, familial, financier, vous pouvez vous rabattre sur un projet qui est à votre portée. Or un enfant est a priori à portée de toutes les filles après la puberté !

Et puis, il faut dire aussi que, même très jeune, une jeune fille est capable de comprendre des choses essentielles : faire un enfant, c'est la plus belle chose du monde, la plus merveilleuse aventure qui soit. Alors, elle peut avoir envie de se prouver tout de suite qu'elle est capable de réussir quelque chose d'incroyable : mettre au monde un être vivant. Et ça, personne ne peut le lui reprocher. Il y a parfois des adultes qui s'éloignent de l'essentiel et oublient ces vérités premières !

Tout cela ne signifie évidement pas qu'il faille encourager une jeune fille à devenir maman. Simplement, pour pouvoir engager un dialogue constructif avec elle, il est indispensable de commencer par l'écouter et comprendre ses motivations.

Publié par Dr Catherine Solano le Mardi 22 Février 2005 : 01h00
A lire aussi
Parents âgés : faut-il les prendre chez soi ? Publié le 06/04/2009 - 00h00

Le caractère peut devenir difficile avec l'avancée en âge. Et c'est encore plus difficile quand ce sont de vos parents dont il s'agit.Vous vous sentez une responsabilité, vous avez à gérer la vie concrète de tous les jours en prenant en compte leurs besoins... et leur caractère.Claudine...

Pourquoi il faut savoir dire non à ses enfants... Publié le 20/06/2010 - 00h00

Aimer ses enfants et les aider à grandir en harmonie, c'est le voeu de tous les parents. Et vouloir leur donner tout ce dont ils ont besoin pour les voir s'épanouir, c'est sain. Oui, mais leur donner aussi des limites en sachant dire non est tout aussi important. Le Pr Philippe Jeammet*,...

Plus d'articles