Acheter des médicaments sur Internet : pratique mais risqué

Publié par Hélène Joubert, journaliste scientifique le Jeudi 08 Décembre 2016 : 12h09
Mis à jour le Jeudi 19 Janvier 2017 : 11h42

Internet est un excellent moyen pour les trafiquants d’écouler leur stock de faux médicaments. Au mieux inefficaces, au pire dangereux pour la santé et même sa vie, ces produits de contrefaçon échappent à la réglementation. L’Institut international de Recherche Anti-Contrefaçon de Médicaments leur fait la chasse mais avant de cliquer, voici 12 points à vérifier soi-même pour limiter les risques.

30 % des médicaments vendus sur Internet seraient des faux !

Antidépresseurs, anxiolytiques, stimulants sexuels… on trouve de tout sur internet. Sur les 50 000 pharmacies en lignes en exploitation, environ 95 % ne se conforment pas aux lois et aux normes créés pour protéger les patients. 90 % des médicaments achetés en ligne proviennent d’un pays autre que celui revendiqué par le site*. Depuis sa création en 2010, l’Institut international de Recherche Anti-Contrefaçon de Médicaments (IRACM) a déclaré la guerre aux trafiquants. Une visite édifiante de son site internet s’impose : www.le-faux-medicament-kesako.com/medicament-sur-internet

On y apprend par exemple que parmi les composés retrouvés dans des médicaments vendus en ligne il peut y avoir du mercure, de la peinture, de l’arsenic etc.

Les 12 règles pour choisir une e-pharmacie fiable

  • S’informer sur la législation du pays d’où vous passez commande. Démarche parfois difficile, lire les conditions de vente sur le site officiel des autorités de santé peut néanmoins apporter quelques renseignements.
  • Vérifier la légalité du site. En effet, lorsque la vente par internet de médicaments est légale, le nom du site doit obligatoirement figurer sur une liste officielle du pays.
  • Jeter un coup d’œil aux labels. Au niveau européen, depuis juillet 2015, un logo doit figurer sur la page d’accueil du site internet des e-pharmacies légales (une bannière verte avec une croix blanche et le drapeau du pays européen).
  • Privilégier les achats sur un site localisé dans son pays de résidence.
  • Etre observateur et repérer la supercherie (traduction hasardeuse, délivrance sans ordonnance de médicaments qui le nécessitent…).
  • Tester la hotline du site.
  • Se méfier des prix trop attractifs.
  • Publicité trop alléchante ? Passer son chemin.
  • Pas de spams ! Une e-pharmacie sérieuse n’envoie pas de courriers électroniques non désirés.
  • Observer l’emballage, la notice et la provenance de l’envoi.
  • Le paiement sécurisé par carte bancaire doit être la règle.
  • Un doute avec un médicament que vous avez acheté ? Signalez-le à votre pharmacien, sur le site internet des autorités de santé ou même celui du laboratoire pharmaceutique.
Publié par Hélène Joubert, journaliste scientifique le Jeudi 08 Décembre 2016 : 12h09
Mis à jour le Jeudi 19 Janvier 2017 : 11h42
Source : * Centre de Recherche Economique et des Affaires
Campagne de sensibilisation de l’IRACM
A lire aussi
Contrefaçon de médicaments : attention danger ! Publié le 10/02/2016 - 09h44

Selon l’Organisation mondiale de la santé, la vente de faux médicaments est responsable de 700 000 décès chaque année dans le monde. Le trafic de la contrefaçon de médicaments concerne environ 10% des molécules en circulation et 62% de celles vendues sur Internet. Les 10 conseils pour ne...

Médicament sur Internet : mise au pointPublié le 09/04/2013 - 12h29

Marisol Touraine, Ministre de la Santé, apporte des informations complémentaires importantes concernant la vente de médicaments sur Internet. Il faut dire qu’au départ, les médicaments autorisés à la vente en ligne ne devaient concerner que quelque 350 produits. Or le Conseil d’Etat vient...

Médicaments sur le net : arnaques et contrefaçonsPublié le 23/01/2006 - 00h00

Sur de nombreux sites internet, il est possible d'acheter en ligne des médicaments. On peut même se procurer des spécialités pharmaceutiques normalement disponibles uniquement sur ordonnance. Prudence, ces produits peuvent présenter de réels risques pour la santé. Les autorités ont formulé...

Plus d'articles