val
Portrait de cgelitti
Je suis accusée à tort du syndrome de munchhausen dans le cadre d'une expertise psychologique demandée par le JAF pour une procédure de divorce.

Sans enquête, sans approfondir, sans vouloir prendre en compte le dossier médical de ma fille, on m'accuse de l'avoir rendue malade moi-même !

Que faire pour prouver la maladie de ma fille, encoprétique sévère, et la sauver, si personne ne veut s'intéresser à son cas ? Pourquoi la laisser sans soins, alors qu'elle risque l'handicap à vie ? Je m'interroge sérieusement sur les compétences des organismes chargés de ces expertises qui n'en sont pas, et qui n'ont pas d'a priori sur les lourdes conséquences de leurs conclusions. On préfère sacrifier des enfants plutôt que de faire l'effort de creuser et de les sauver.

Une maman indignée et qui a besoin de vous pour l'aider à lutter contre les dérives institutionnelles et judiciaires de notre pays.