Laly
Portrait de cgelitti
je suis contente,pour le moment pas de grosses envies,c'est moi qui ai décidé d'arrêter après 25 ans d'alcool fort.je ne prend que du séresta(classique)et c'est la volonté qui me tient car j'ai eu peur a un moment et la décision a été prise en 2heures.par contre j'ai trés mal au cuisse comme de grosses courbatures,es ce normal?quelqu'un a eu ça? merci
Laly
Portrait de cgelitti
Bonjour Micka

Bravo pour ton courage, pour ta décision de ne pas boire d'alcool, c'est très difficile, et il y a la partie sevrage très très, j'espère que tu n'es pas seule dans ton combat, tu as une sacrée volonté encore bravo, car continuer à boire deux ou trois verres voire plus risque de créer des problèmes, un contrôle d'alcoolémie, et les limites sont vites dépassées avec tout le cortège qui s'en suit de problèmes, et surtout la rage d'avoir accepté de boire deux ou trois verres quelle désillusion ce serait alors, continue donc d'être abstinente tu as de la volonté, et c'est une sacrée qualité, et ensuite une meilleure qualité de vie tellement appréciable

Mais voilà il faut du courage, un courage que tu as jusqu'à présent, bravo bravo

Cordialment
SIMON
Portrait de cgelitti
Bonjour à tous.
Allez sur le sujet BASE DE DONNEES BACLOFENE.
Un témoignage très interessant et précis:page 13 du 28 Mars 2009 à 22H10 et page 14 du 01 Avril 2009 par EMOI.La vraie solidarité c'est aider les malades alcooliques,car ils sont en danger de mort certaine.Très cordialement.Courage à tous.
Alain 13
Portrait de cgelitti
Bonjour Micka
Bravo tout d?abord pour ta décision et ces deux mois sans alcool. Que tu aies mal est un peu normal : quand on est encore dans l?alcool, tout (esprit et corps) est anesthésié?
On a fait souffrir notre corps, et il nous le rend ; mais ces courbatures vont passer, rassure-toi?
Cordialement.
Laly
Portrait de cgelitti
Tiens le coup, ne replonge pas, tu seras fière de toi et de ta volonté je forme des voeux pour que tu tiennes le coup et si un jour tu as envie de flancher pense à tout le chemin que tu as parcouru, dis toi que tous ces mois sans alcool ont sans doute été durs, et que tu ne vas pas tout casser qu'un coup,on peut vivre sans alcool, qui a un coté festif certes mais à part cela
Cordialement
Laly
Portrait de cgelitti
Micka pour aider mon mari il n'y a pas d'alcool chez moi, et les rares fois où quelqu'un vient, je le dis simplement en proposant un café, bien sur il y a l'extérieur, alors là c'est plus dur je ne peux cacher la vérité tu dois le savoir, mais quand mon mari ne boit pas d'alcool il est tellement bien, mais c'est dur pour lui, la vie sociale est faite autour de l'alcool,continue Micka et tu seras fière de toi en te disant ma foi j'ai une sacrée volonté moi

Je discutais l'autre jour avec une amie médecin alcoologue en lui disant, vois tu ce qui me manque c'est en fin de de semaine (je travaillais alors, je suis en retraite maintenant) c'est le petit verre que je prenais en fin de semaine, elle m'a répondu, dis, tu n'as pas d'autre plaisir à t'offrir qu'un petit verre, un bon moyen passé dans ton bain, quelque chose à t'acheter pour te féliciter, ce n'est pas moi qui buvait mais mon mari, alors plus d'alcool chez moi. Essaie de t'accorder des petits plaisirs, de toute façon l'argent qu'il utilisait pour l'alcool tu l'as maintenant pour autre chose
Tiens nous au courant Micka

Bonne journée, le week end approche, et c'est plus difficile

Cordialement
micka
Portrait de cgelitti
merci de m'avoir répondu,ça fait du bien de savoir qu'on peu échanger des avis.j'ai une amie qui est abstinente depuis 2 ans et demi et elle m'aide bien a tenir mon objectif.mes potes sont contents alors pour le moment tout va bien pour moi a part mes douleurs.d'après alain ça va passer alors patiente!cordialement a tous
Alain 13
Portrait de cgelitti
Effectivement Micka, pense au chemin parcouru si tu subis un de ces jours une tentation un peu forte?
Il est bien que tu sois accompagnée par une amie qui a plus de deux ans de non consommation ? je ne parle pas d? « abstinence », car ce mot évoque une privation, et le refus de consommer de l?alcool n?est pas une privation, mais une clé qui ouvre toutes les portes que l?on avait pu se fermer !
C'est quand on boit que l'on s'abstient ... de vivre !
J?espère que tes douleurs se calment petit à petit? C'est un phénomène normal.
Bonne continuation !
Sujet vérouillé