Sandrine
Portrait de cgelitti
Bonjour.j'ai 25 ans et j'ai une fiancée mais nous allons nous marier dans 3 ans.Cependant j'ai un problème à vous soumettre.Depuis mon enfance juqu'à l'âge de 19 ans j'ai pratiqué sans problème l'abstinence sexuelle (je suis resté puso) mais au delà je ne pouvais plus ,maximum c'est deux mois je rompais cette pratique par acte sexuelle et cela gâtais mes observances vis à vis des 10 commandements de Dieu de l'église catholique.Alors à chaque fois je me voyais redire la même chose au confessional jusqu'à actuellemnt c'est devenu une routine car après maximum deux à trois semaines je supporte difficilement de ne pas faire l'amour avec ma fiancée .Quels conseils me donneriez vous pour repprendre avec fermeté mon abstinence ou que dois -je faire pour éviter le désir de faire l'amour au moins avant mon mariage réligieux bien qu'en gardant ma fiancée pour moi plus tard après sa formation professionnelle.

MERCI de me répondre.

Sandrine
Portrait de cgelitti
Bonjour,

Je vais être franche et direct puisque vous sembblez attendre une réponse que peu de personnes ne pourront vous apporter.
J'ai entendu parler des dix commandements de Dieu de l'église catholique bien que perso je trouve ça...un peu bête.
Avant toute chose, vous êtes un être humain à part entière et avoir du désir sexuel est une chose naturelle de la vie. Vous vous voyez vous abstenir durant trois ans encore?
Mon mari est croyant et pratiquant mais pas de la même religion que vous et chez lui aussi, il était question d'abstinence...il a bien fini par passer outre et n'en éprouve aujourd'hui aucun regrêt. Je suis devenue sa femme un peu plus d'un an après notre rencontre et nous avons eu des relations sexuelles bien avant d'être unis par les liens du mariage.

Je trouve ça joli un homme et une femme qui ne consomme pas l'amour physique avant le mariage mais nous vivons à une époque où tout a changé. De plus en plus de couples se forment, vivent ensemble sans même se marier et goûtent aux plaisirs charnels de l'amour et même qu'une grande majorité de ces gens sont comme vous, c'est-à-dire catholique.
Il faut regarder les choses en face.

Par ailleurs, c'est avec votre fiancée que vous désirez.Ce qui est encore plus naturel. Vous l'aimez et vous ressentez le besoin de fusionner vos deux corps.Il n'y a aucun mal à aimer de coeur et de corps sa promise.

Et puis,vous parlez de vous mais, votre fiancée, elle, elle en pense quoi? Souhaite-t-elle aussi rester encore durant trois ans sans vivre autre chose avec vous que des baisers, des belles paroles?

Voilà, je vous ai dit le fond de ma pensée et personnellement je doute que vous puissiez trouver un moyen de refouler ce désir que vous éprouvez pour la femme de votre vie.

Bonne chance!
Sujet vérouillé