Vectra
Portrait de cgelitti
Bonjour,

Je vous envoi ce commentaire pour vous parler de ce fléau qu'est l'alcoolisme. Je suis abstinent depuis 9ans, de l'alcool et du tabac. J'ai réussi à arrêter ces deux drogues en même temps. J'ai eut et j'ai encore beaucoup de soutien de mon épouse et de mes enfants. L'amour est plus fort que tout. En arrêtant l'alcool, j'ai appris à aimer. Quand on est alcoolique, je pense que l'amour est virtuel, on pense d'abord à la bouteille. je suis tombé malade par la suite, deux ans après, mais si je n'avais pas stoppé l'alcool, je ne serais pas là à vous écrire aujourd'hui. Beaucoup de personne me demandent comment j'ai fait pour arrêter, je leur répond, c'est le bon dieu quelque part qui m'a aidé. je sais que cela peut choquer certaine personne mais ce que je dis c'est vrai. Dans la soirée du 16 Octobre 2000 j'ai dis à mon épouse qu'à partir de demain je ne buvais plus, je ne fumerais plus. Elle m'a répondu '' cela fait 15ans que tu me dis ça, alors ?? '', et pourtant c'est vrai. Je me suis couché le mardi soir et je ne me suis réveillé le vendredi matin en me demandant ce que je faisais là. J'ai demandé à mon épouse quel jour on été ? Quand elle m'a répondu que nous étions vendredi, je lui ai simplement dis '' je me lave, je m'habille et on va sur le marché. Mon bar était fermé pour tout le monde, d'ailleurs mon épouse la vidé. Cela fait 9ans, 1 mois et 6 jours que je n'ai pas bu un verre et fumé une cigarette. Je ne sais toujours pas comment je fais pour tenir, pour moi l'amour m'aide énormément. Pourtant avec la maladie, la dépression que je subit, ne plus travailler, je suis en invalidité, j'ai arrêté de travailler je n'avais que...38ans. Ne rien faire rester devant le PC, devant la télé, est-ce une vie pour les handicapés, non loin de là. Quelques heures de travail par semaine pour les handicapés seraient un soleil derrière ce frein qui nous paralyse. l'alcool n' est jamais loin, elle est à côté de nous chaque jours, j'en suis contient, mais la mort aussi est là tout près de nous et ça je ne l'oublie pas. Quand je vois toutes personnes qui boivent souvent pour faire comme les copains, les copines, pour faire '' beau '' pour dire '' comment on se marre '' moi franchement cela ne me fait pas rigoler. l'alcool est plus puissant que l'ETNA. C'est une éruption volcanique alcoolisé que nous subissons sur cette terre. Les jeunes m'attristent, pour moi il ne me font pas rire. Moi aussi je suis passé par là, mais le lendemain, la gueule enfariné, la gueule de travers, rien n'a changé. La veille la terre tournait, le lendemain, la planète avait le même visage. Je ne supporte plus ces gens qui boivent, je ne supporte plus cette alcoolisme des pauvres. Détrompez-vous, je suis loin d'être riche, je suis de la classe sociale assez basse. Ces hommes et ces femmes qui sombrent dans l'alcool car ils ne trouvent pas de travail, mais mon vieux, si tu bois l'employeur que tu recherches va le voir de suite ce que tu fais, rien qu'à voir ton visage, il ne fera aucun cadeau, il se dira '' lui celui-la, il ne doit pas boire que de l'eau, je n'en veux pas '' Ce que je vous dis est vrai, je suis passé par là, je n'invente rien. Franchement qu'est-ce que l'alcool rapporte, rien. Que tu boives un apéro ou une bière de temps en temps, cela n'a pas d'importance, il ne faut surtout pas que cela devienne une habitude comme ces personnes qui rentrent du travail, ils boivent un apéro devant leur journal tous les soirs, ceux-là sont des alcooliques, meme si ce n'est qu'un apéro tous les soirs, pendant les vacances c'est midi et le soir, et ainsi de suite. Alors à moi on me l'a fait pas. je voudrais dire aussi à tous ceux qui tiennent un bistro un café, un bar où toutes formes de ventes de boissons, qu'ils vendent beaucoup moins chères les boissons non alcoolisées. Malheureusement c'est le contraire. ne pensez pas qu'à votre porte feuille messieurs les débiteurs de boissons, pensez à la santé de ceux qui vous nourrissent. Ne faisant '' presque '' rien de mes journée je suis devenu poète, et oui j'écris des poésies. ( faut bien que je m'occupe ) je vous joints une de mes poésie sur l'alcoolisme. J'espère qu'elle vous fera prendre conscience que l'alcool.... c'est de la M..... et que boire ne sert à rien.

LA GOUTTE....

De bon matin tu allumes ou rallumes la mèche

Au bout de trois verres tu crois avoir la pêche

De ce noyau tu t?assombris de plus en plus

Dans ce puits, tu coules, tu ne t?en sort plus

Cette goutte, ces gouttes, ces milliards de gouttes tu te saoules

Et tu crois que c'est cool !

Ces saveurs de mousse ou d?anisette, tu les as dans la bouche

Dans ta tête ou au bistrot, chez les copains, les bouteilles se débouchent

Ton corps, ta beauté, ton intelligence se dégradent de plus en plus

En buvant ces verres, tous ces litrons, tu t?aimes mais ta vie semble fichue Tu t?enivres jusqu'à plus soif

Et le lendemain, ta bouche, ta gueule en farinée, les yeux véreux, ça décoiffe !!

Plus tu bois, plus tu gerbes Tu attends quoi? Une vrai gerbe de fleurs?

Dans ce trou, mangé par les vers Avec tout ceux que tu as avalés- tu n?as pas peur?

Alors va-y continues à boire jusqu'à la cirrhose

Ton ventre gonflé jusqu'à ce qu?il explose!

Faire comme les copains de café?boire

Mais quand tu seras mort, ils s?en foutent, il faut me croire

Alors vous les jeunes, garçons et filles, n?oubliez pas Ne touchez pas à cette drogue comme ces autres saloperies

L?EAU = LA VIE L?ALCOOL = LA MORT

pascal le poete
Portrait de cgelitti
Cher Alain,

je veux te remercier et te dire que j'essai de faire passer ce message, mais il y en a sur ce site qui sont aveugle. mais qu'est-ce que tu veux, on vie dans une France qui s"en fou de son '' voisin '' et tu comprends mieux pourquoi les personnes sont seules et isolées. Quand tu vois le nombre de personnes qui m'ont répondus, ça en jette . merci à bientôt
Alain 13
Portrait de cgelitti
Bonjour Annie
Pourquoi voudrais-tu que l?on te fasse la MORALE ? Il n?est d?ailleurs pas plus moral de boire que de ne pas boire?. C?est un choix de vie.
Pascal explique bien dans son témoignage comment il a réalisé où le menait cet enchaînement infernal, et comment il y a mis fin. Il a trouvé en lui la motivation nécessaire.
Personnellement, j?ai fait aussi ce choix de vie, mais je me suis fait assister (une cure) , et ensuite il a fallu de la détermination, mais quand on est persuadé d?avoir fait le bon choix? les pulsions, inévitables, deviennent secondaires.
Je pense que si tu as vécu six mois sans l?alcool, tu peux le refaire, en te méfiant cette fois de ce cap, toujours difficile ; le cerveau est encore imprégné d?anciens réflexes. On commence à peine à s?accepter sans le produit?.
Quant au baclo, je n?en ai pas fait l?expérience personnellement, et autour de moi rien de probant. Mais il y a x forums qui en traitent. Ce qui me gêne, intellectuellement parlant, c?est que l?on ne devient pas alcoolique par hasard : il y a un problème au fond de soi. Vouloir le régler par un médicament, c?est quelque part refuser de le voir et de le traiter, tout comme l?alcool nous permettait de le faire.
Je te souhaite du courage, Annie: la solution est en toi. C'est toi qui décide de ce que tu veux être, pas tes pulsions !
@mitiés.
Vectra
Portrait de cgelitti
Tout dabord je vais m'excuser pour les fautes d'orthographe ..a
l'èpoque je venais de dècrocher mon premier boulot et je venais de
me fiançè avec cet fille que j'aimais plus que tout au monde , j'avais
un patron alcolo qui me faisait boire j'etais jeune 18 ans tu parle a cet
age là jamais je me serais doutè de ce qui allais m'arrivè a cause de
l'alcool ha bordel si j'avais sue dire "non merçi sa vas aller" mais voila
sa n'a fais qu empiré et si je ne buvè pas avec lui sa guelè alor je
trinquè sans scrupul puis bien entendu a l'alcool c'est rajouté les filles
de bar et sans savoir ni pourquoi ni comment un apres midi je suis
rentré voir ma jeune fiançèe et je lui ais dit " je m'en vais " et suis
partis aujourd huit j ais encore cet image devant les yeux de cette
jeunne fille qui pleurer en disant " mais qu est que j'ais fai " aujourd
huit apres 22 ans de sommeil ittelique j ai refais surface FINIS l acool
je suis passer a cotè de trop de chose, mariè et des enfants je ne boit
plus plus de fête a ce defoncer la tronche plus d'apero et du même
coup plus de brulure a l'estomac plus de bouche pateuse enfin du
vrais sommeil et perte de poid je me sent beaucoup mieux et je ne
suis pas pret de replomgé bilan de ma vie j'ais quittè ma fiançèe que
j'aimais comme un barjot en lui faisant enormement de mal et du
coup trop honteux de ce que je lui ais fait je lui ais telephonner pour
m'excuser de pour tout le mal que je lui ais fais ..si seulement elle
aurait vue que je buvais , moi le jeunne homme sage qui ne buvais
pas ......    
Berthout Annie
Portrait de cgelitti
Eh Bien Pascal et Alain,

sachez que vst n'êtes + seuls maintenant....!!!
2éme message , d'une femme qui, elle a de gros problèmes d'Alcool' j'écris le 1er mot en MAJUSCULES parce que je considère que c'est une maladie comme bien d'autres,
autre-fois la dépresion était traitée dans des asiles psychiatrique maintenant c'est différent....
A quand un traitement afférant et efficace contre ces addictions comme surtout l'alcool qui fait tant de dégâts ds notre vie intime et professionnelle...!!!

Avez-vs entendu parler du BLACOFENE? sûrement, je pense et qu'en pensez-vs? Avez-vs certaines expériences de VS-MêME où d'autres personnes!!!

Sinon, j'ai 53 ans et mon problème, c'est de me dire que je bois depuis + de 20 ans avec évidemment une progresssion au début, pour parler ds notre langage très gentil, commencé par de petites bières 1 à 2 fois par semaine et avec le temps du Pastis pur, c'était trop bon mais dégeulasse "l'odeur" ensuite le wisky,
de temps en temps et de + en + jusqu'à "j'abrège bcoup" boire au travail,j'ai été licenciée non pas pour faute grave mais pour "reprise d'entreprise", j'avais un bon poste.... maintenant je travaille à la Sécurité Sociale, j'ai eu de la chance de trouver un nouveau Job depuis 2002 mais j'ai qd même passé 3 ans ss travaillé avec ce putain d'alcol, voyez-vs j'ai réussi à marrêter de boire TOTALEMENT pendant 6 mois ss PROBLEMES, aucunes envies jamais jusqu'à
tt d'un coup un samedi de Novembre 2008,
alors que j'avais eu un Samedi bien chargé côté activités et que le soir, j'avais une sortie avec l'Association dont je fais partie,et bien j'ai goûté et j'ai bu et depuis, je n'arrive + à m'en sortir, j'ai tjours ce besoin d'Alcool que je sois bien où pas bien, rien n'y change.
J'en ai marrre de MOI de de CES PULSIONS qui m'hanéantissent, je me sens replonger comme avant et je ne veux pas de çà....!!!
C'est trop BEAU, la vie ss Alcool.
Je sais, vs allez me seriner les BLABLAS habituels, que je connais par COEUR, j'ai besoin d'autres choses, je ne sais pas quoi mais surtout pas de MORALE....Plutôt, des conseils de "vieux routiers", comme vous , des paroles de présences tout simplement...
AH OUI; en général, je suis directe, alors PASCAL, si tu veux qu'on te lises ss déplaisir essaie d'aérer ton texte" sinon c'est.....
"Zut, j'ai manqué une ligne et Zut je reviens à la ligne précédente...!!!!

J'espére que j'aurai de vos nouvelles de chacun de vous
AMITIES à Tous les 2
Alain 13
Portrait de cgelitti
Bonjour Pascal
je voulais simplement te dire que c'est un très beau témoignage.
Continue à faire passer ce message autour de toi !
annie_b95@hotmail.fr
Portrait de cgelitti
[QUOTE=Berthout Annie] Eh Bien Pascal et Alain,

sachez que vst n'êtes + seuls maintenant....!!!
2éme message , d'une femme qui, elle a de gros problèmes d'Alcool' j'écris le 1er mot en MAJUSCULES parce que je considère que c'est une maladie comme bien d'autres,
autre-fois la dépresion était traitée dans des asiles psychiatrique maintenant c'est différent....
A quand un traitement afférant et efficace contre ces addictions comme surtout l'alcool qui fait tant de dégâts ds notre vie intime et professionnelle...!!!

Avez-vs entendu parler du BLACOFENE? sûrement, je pense et qu'en pensez-vs? Avez-vs certaines expériences de VS-MêME où d'autres personnes!!!

Sinon, j'ai 53 ans et mon problème, c'est de me dire que je bois depuis + de 20 ans avec évidemment une progresssion au début, pour parler ds notre langage très gentil, commencé par de petites bières 1 à 2 fois par semaine et avec le temps du Pastis pur, c'était trop bon mais dégeulasse "l'odeur" ensuite le wisky,
de temps en temps et de + en + jusqu'à "j'abrège bcoup" boire au travail,j'ai été licenciée non pas pour faute grave mais pour "reprise d'entreprise", j'avais un bon poste.... maintenant je travaille à la Sécurité Sociale, j'ai eu de la chance de trouver un nouveau Job depuis 2002 mais j'ai qd même passé 3 ans ss travaillé avec ce putain d'alcol, voyez-vs j'ai réussi à marrêter de boire TOTALEMENT pendant 6 mois ss PROBLEMES, aucunes envies jamais jusqu'à
tt d'un coup un samedi de Novembre 2008,
alors que j'avais eu un Samedi bien chargé côté activités et que le soir, j'avais une sortie avec l'Association dont je fais partie,et bien j'ai goûté et j'ai bu et depuis, je n'arrive + à m'en sortir, j'ai tjours ce besoin d'Alcool que je sois bien où pas bien, rien n'y change.
J'en ai marrre de MOI de de CES PULSIONS qui m'hanéantissent, je me sens replonger comme avant et je ne veux pas de çà....!!!
C'est trop BEAU, la vie ss Alcool.
Je sais, vs allez me seriner les BLABLAS habituels, que je connais par COEUR, j'ai besoin d'autres choses, je ne sais pas quoi mais surtout pas de MORALE....Plutôt, des conseils de "vieux routiers", comme vous , des paroles de présences tout simplement...
AH OUI; en général, je suis directe, alors PASCAL, si tu veux qu'on te lises ss déplaisir essaie d'aérer ton texte" sinon c'est.....
"Zut, j'ai manqué une ligne et Zut je reviens à la ligne précédente...!!!!

J'espére que j'aurai de vos nouvelles de chacun de vous
AMITIES à Tous les 2[/QUOTE]
Sujet vérouillé